Avec la star du jour M . Pierre Lachaud et les spéléos : Bernard Lebreton, Martin Hoogendorm, Jacques et Françoise Diméo, Christophe Dubois, Marc Deluc, Sébastien Frangeul, Michel Audebert, Tristan Albouys, Olivier Delors, Wilford O’Yl, Monique Cruveilher, Dominique Fournet, Julien et Alain Besse, et la participation active de toute la famille Lachaud.

 S’il est  une activité peu commune en spéléo,  c’est bien d’organiser une sortie spécialement pour descendre le propriétaire des lieux,  en l’occurrence M. Pierre Lachaud. Nous lui avions promis de le faire depuis un moment déjà, mais obsédés par l’idée de progresser, nous n’avions pas encore pris le temps de le faire.

Ce ne sont pas moins de trois initiateurs, Sébastien, Martin et Willy, qui ont sécurisé les différentes étapes de notre progression dans cette cavité. Il le fallait, nous étions nombreux.

Le matin même, avant le repas, Martin, Marc et Christophe ont installé les deux échelles évolutives. Merci à eux, nos futures progressions dans cette cavité s’en trouveront facilitées.

Nous avons revisité cette cavité en prenant le temps de photographier les ossements, les parois présentant les griffades d’ours authentifiées en tant que telles pas notre spécialiste Marc Deluc, la tuile canal qui trahit la présence humaine (très contemporaine) dans cette cavité.

Pour immortaliser le moment, nous avons fait de belles photos de famille. Monique et Willy ont filmé et photographié tout ce qui bougeait là-dessous, Christophe a fait de très beaux clichés sur les griffades d’ours.

Nous avons ensuite poussé la visite jusqu’à notre terminus actuel, à savoir le point de pénétration de l’eau dans la faille.  Après examen collectif, il semble bel et bien que nous n’ayons que des dépôts épais de calcite à enlever, l’eau semble bien revenir à l’arrière conformément à ce que nous attendons. La prochaine séance pourrait être riche de rebondissements.

 Tout s’est bien passé et de plus dans la bonne humeur.

Peu nombreux sont les propriétaires curieux, au point de  souhaiter visiter leur cavité. Quand il nous voient remonter et qu’ils écoutent le récit de notre aventure (souvent boueuse et laborieuse !) c’est généralement dissuasif.

M. Lachaud est solide sur le plan physique, très curieux et volontaire pour participer à nos prochaines opérations de désobstruction (un recrutement en cours !)

 Nous avons clôturé cette journée autour d’un apéritif gentiment offert par la famille Lachaud.

 
Texte de Alain Besse
Images de Monique Cruveilher
 et  Wilford O’Yl
2015-03-22 15.46.41.jpg
2015-03-22-1 .jpg
2015-03-22 .jpg
2015-03-22 14.27.12.jpg
création de site internet avec : www.quomodo.com