Le creusement


Croz3 24-11-13.jpg
20131217_1024x732.jpg
Croz2 24-11-13.jpg

Décente dans les puits


DSCN1346_768x1024.JPG
DSCN1350_768x1024.JPG
DSCN1352_768x1024.JPG
DSCN1355_768x1024.JPG
DSCN1363_768x1024.JPG

Compte-rendu du dimanche 22 décembre 2013


Travaux d’aménagement de la deuxième entrée de la « Croze à Roland ».


Participants :

- Clubs invités : Mathieu JAMBERT - Mathieu BERGERON

- SCP : Alain BESSE - Julien BESSE - Tristan ALBOUYS - Pierre LACHAUD

Olivier DELORD - Dominique FOURNET - Jacques DI MEO


Rédacteur : Jacques DI MEO


Les participants se sont donnés rendez-vous vers 10h sur le chantier de la deuxième entrée de la « Croze à Roland » pour aménager le nouveau puits d’accès et sécuriser le cheminement complexe de la descente vers le réseau existant.

Pour cela, chacun a bien entendu amené tout son matériel de progression sur corde.


Quelle bonne surprise de découvrir le nouveau puits d’entrée avec une ouverture béante à sa base laissant voir le début de la galerie tant convoitée.

Mais l’épaisseur de roche traversée avait largement doublée depuis la séance précédente du 8 décembre à laquelle j’avais participé.

Le reste de la matinée a été consacré à sécuriser et mettre au gabarit ce nouveau puits afin qu’il permette un accès confortable pour l’immensité des spéléos qui vont l’emprunter assidûment pendant les 30 années à venir.


Avant d’entreprendre les travaux en profondeur, nous déballons le repas de midi sur une table improvisée à l’aide d’une palette posée sur un tonneau, le tout bien ajusté grâce à l’outillage de charpentier que Dominique avait prévu.

La pluie s’est invitée avant la fin du repas, ci qui a nécessité le déploiement d’une grande bâche maintenue par des branchages et cordes diverses.

On commence à se peler, et nous voilà enfin parti pour les gros travaux.


A la découverte de cette nouvelle descente, j’ai été émerveillé par la beauté et les dimensions impressionnantes des puits qui se sont succédés dans ce milieu de failles karstiques.

Mes premières descentes et surtout remontées dans les puits initiaux de la Croze m’avaient complètement épuisé, et j’ai eu quelques appréhensions à l’approche de ces nouvelles descentes vertigineuses.

Mais en tant que doyen du groupe, je me devais de relever le défi en montrant calme et confiance en toute l’équipe rassurante, vraiment au top de leur passion.

Et j’ai été largement récompensé de mes efforts en découvrant ces entrailles majestueuses de notre planète que les photos prises à la sauvette ont bien du mal à représenter.

Les artificiers répartis en deux équipes ont accompli un travail conséquent pour agrandir les étroitures nous séparant du réseau original, qui auraient dissuadés tous les spéléos comme moi n’ayant pas la taille jockey ni le profil anguille pour se contorsionner au gré des méandres.

Après plusieurs heures de labeur acharné et le plus gros du travail accompli, nous décidons la remontée en commençant par les plus lents, et bien entendu, le sort m’a désigné …


A la nuit tombée, nous voilà enfin à l’air libre avec le grand plaisir de déguster sous la tente improvisée un petit verre de champagne que notre ami Mathieu Bergeron avait eu la délicatesse de prévoir pour cette première et mémorable descente.

DSCN1367_1024x768.JPG
DSCN1375_1024x768.JPG
pousin jaune croze.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com