Tous droits réservés       G.3.S Groupe Spéléologie Scientifique et Sportif |            
 

en-bas120(2)1.gif

 
En 1977, un nouveau né de la grande famille spéléo : le G3S, ou
 
G groupe
     S spéléologique
            S scientifique
                    S sportif

En fait, les 3 grands domaines que recouvre la spéléologie, un sport au service de la science ou la réciproque.
Dès 1978, un premier voyage spéléo aux îles Baléares vient poser les bases d'un groupe. Une publication suit de près les travaux de toute l'équipe.
En 1980, Michel Colombier et Jean Jacques Vallade offrent au G3S sa première grande découverte en Dordogne : Le ruisseau souterrain de la Pépie, dont plus de 1200 m ont été topographiés. Entre temps, le club s'est déplacé dans les Pyrénées sur le Massif du Soulor pour une difficile prospection.
Un camp dans le Gard est aussi institué et plus de 20 ans de travaux ont permis d'offrir à la communauté spéléo de nouveaux réseaux, sans compter la prolongation d'un nombre également non négligeable de cavités connues.
En 1985, nous changeons aussi un peu de terrain de jeu puisque nous partons en prospection sur le massif des Arbailles, où les découvertes sont nombreuses. Dix ans plus tard, nous y retournerons pour découvrir une suite au gouffre de l'Arguichilo par le réseau bien nommé du " Ten Years After ". En 1986, Jean Michel Ostermann prend goût à l'aventure après sa participation à une première expédition en Equateur. Il monte ce qui sera la " Première vraie expé étrangère " du club : Thaïlande 1986. Une publication en retrace les grandes lignes comme se sera le cas pour toutes les autres.
logo_anim11.gif

L’historique du club du G3S   

Périgueux

Chargement en cours
ce site a été créé sur www.quomodo.com