Juin 2013 num. 2

baniere bulletin.JPG

Transformer une défaite en une opportunité ?

Juin 2013… juin 2012 en l’espace d’une année, l'équipe élite des  Spartiates,  vient d’être confrontée à deux épisodes majeurs.

  • Juin 2012, les Spartiates sont sacrés champion de France après avoir gagné la finale au stade Charlety face  aux Black Panthers de Thonon les Bains.
  • Juin 2013 les Spartiates perdent le match de barrage contre une équipe de division 2, les Météores, et sont relégués en Division 2.

Ce n’est pas l’épisode en soi qui est « bon » ou « mauvais » mais ses conséquences et notre manière de les gérer.


Ainsi le titre de champion de France en 2012, a été l’élément déclencheur d’un ensemble de situations, mais c'est l'accumulation des effets de ces situations qui a généré un processus lent de déstabilisation de l'équipe élite.

Pour n’en citer que quelques-unes…

  • L’éloignement du club d’une partie des joueurs dont le corps trop sollicité aspirait à une retraite méritée après avoir atteint pour la troisième fois en huit ans la victoire suprême  en élite (2004, 2010 et 2012) mais également, pour certains d’entre eux, en junior (champion de France junior en 1999, 2001 et 2010).
  • Les arrêts/départs de 16 joueurs,
  • Le nombre important de blessés lors des trois premiers matchs  dont un des joueurs américains… Joey le QB

Cette accumulation d'événements a contribué à la perte des repères des joueurs... Et de leurs supporteurs.


Face à cette situation, des joueurs de la Old School se sont mobilisés pour soutenir l’équipe et "reprendre du service" dans la vie du club. Mais la défaite au match de barrage de juin 2013, n’a pu être évitée.


Et maintenant ?


Si un titre de champion de France a pu avoir un effet aussi dévastateur pour l'équipe, à nous de décider de considérer cette défaite comme une opportunité pour le club.


Une année de respiration pour nous permettre de retrouver nos marques, de partager avec tous les joueurs, les bénévoles, les partenaires, des projets porteurs, la formation des jeunes, des entraineurs et des supporteurs, la reprise de l’animation des quartiers avec le flag, des nouvelles propositions de collaboration avec nos partenaires, l'organisation de manifestations festives pour avoir le plaisir de nous retrouver tous, les joueurs et les supporteurs de toutes les équipes avec nos partenaires à d'autres occasions que celles des matchs....


Et pourquoi pas enfin l'arrivée de notre mascotte :-)


À nous donc de faire le point sur nos forces et nos faiblesses. Les Spartiates bénéficient d’atouts précieux dont ne disposait pas le club les premières années de son existence.


Et pourtant, c'est durant ces années que s'est construite l'identité des Spartiates, le club de foot américain au pays des betteraves. Un de ses atouts, aujourd'hui est la présence de joueurs expérimentés. En effet, les joueurs champions de France fidèles aux Spartiates sont toujours là, prêts à repartir au combat, à transmettre le flambeau et à accompagner leurs nouveaux coéquipiers qui, comme eux, accepteront de mouiller le maillot aux entraînements et pendant les matchs.


Autres atouts, des infrastructures adaptées, la proximité du pôle, le soutien de nos partenaires, l'expérience des anciens décidés à s’investir dans la vie du club, des bénévoles actifs, constituent un environnement favorable qui permettra à l'équipe de retrouver sa sérénités et son énergie. À nous tous de choisir de placer cette année sous le signe du plaisir, plaisir de jouer ensemble, plaisir de dépasser ses limites, plaisir de partager, de s'écouter, de s'entraider, de grandir et construire ensemble un club où nous aurons tous plaisir à nous retrouver semaine après semaine.


Oui ensemble nous pouvons transformer cette défaite en opportunité.

Le 30 juin retrouvons nous pour le tournoi flag Vincent Risbourg

Pour nous remettre de toutes ces émotions, souder une équipe, rien de mieux qu'une journée dont le mot d'ordre sera "bonne humeur et convivialité".


Retrouvons nous tous, le dimanche 30 juin pour le tournoi de flag amicale, inscription et entrée gratuite. A vous de créer votre équipe de 7 à 10 joueurs maximum pour rencontrer les autres équipes, le matin de 10h à 12h puis après une pause méritée de 13h30 à 16h30.

Pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans le tournoi, mais que l'envie de jouer démange pas de souci, nous leur offrons la possibilité de jouer un match pour le "fun" entre 12h et 13h30...


Si vous n'avez pas trouvé un nombre suffisant de joueurs pour monter votre équipe, c'est l'occasion de faire connaissance avec d'autres joueurs dans le même cas, venez "comme vous êtes" et nous vous aiderons à constituez votre équipe sur place.


Vous pourrez apporter votre pique-nique ou vous restaurer sur place. Les joueurs de la Old School proposeront des sandwichs steak ou des sandwichs saucisses avec une boisson pour 3 euros. Apportez des tartes salées ou sucrées, des salades ou des gâteaux que nous partagerons le soir après le concert rock animé par un groupe rouennais The Dukes… mais si des groupes amiénois veulent en profiter pour nous retrouver et faire un boeuf ils peuvent nous contacter en utilisant le lien ci-dessous. .


Pour nous aider à organiser cet événement utilisez le formulaire à votre disposition sur notre site...Menu Com interne, ou en cliquant ici. Vous pourrez à l'aide de ce formulaire vous inscrire et/ou inscrire votre équipe mais également réserver votre barbecue pour le déjeuner.

ARBITRAGE : le juge de Mêlée et les signaux de l'arbitre principal par Sébastien Robillard

Cette semaine nous aborderons le poste de Juge de Mêlée ou JM.

 

Il assiste l’arbitre principal (AP) lors du tirage au sort (voir article précédent sur l’AP et la procédure de tirage au sort).

Dans 99% des cas, le Juge de Mêlée) est positionné au milieu de la défense.


C’est lui qui applique les pénalités et repositionne la balle sur le terrain. Il communique souvent avec l’AP.

Il a pour priorité de veiller à la légalité du snap (passer ou transmettre la balle en arrière à partir de sa position de repos sur le sol, avec un mouvement rapide et continu de la main ou des mains, la balle quittant effectivement la main au cours de ce mouvement. Règle 2-23 1) et de regarder les blocs des hommes de ligne offensive…



SIGNAUX DE L'ARBITRE PRINCIPAL
 

Avant d’entrer dans les signaux de fautes voyons les signaux de score :

 

Rappel des points

 

Touchdown ou essai : 6 points

Field goal : ou coup de pied de précision : 3 points

Safety ou touché de sécurité : 2 points

Transformation à la main 2 points

Transformation au pied : 1 point

 


Retrouvez les deux premiers signaux de l'arbitre principal en cliquant ici

 

TD.JPG
geste safety.JPG

A méditer et à lire

« Si c'est dans la défaite qu'on apprend le plus, mon équipe est en train de recevoir une sacrée éducation - Murray Warmath, Head Coach de l’équipe des Golden Gophers (Minnesota) »

Né le 26 décembre 1912 Murray Warmath est décédé le 16 mars 2011 à l’âge de 98 ans.  Il commence à jouer en 1932 à l’université du Tennessee en tant qu’homme de ligne. Il sera Head Coach  (entraineur chef) à la Mississippi State University de 1952 à 1953 et à l'Université du Minnesota de 1954 à 1971, de l'équipe des Golden Gophers. Avant de devenir champions en 1960, Murray Warmath et son équipe ont connu des années difficiles sans victoire.  Retrouvez plus d’informations sur cette équipe à l'adress  http://en.wikipedia.org/wiki/Murray_Warmat

 



Le site footballamericain consacre une série d'articles au College Football en s'appuyant sur le livre en anglais « College Football for dummies »  (Le College Football pour les Nuls) http://www.footballamericain.com/ncaa/college-football-pour-les-nuls-episode-6.html. Des articles très bien illustrés et  passionnants à lire sans modération.

Liens utiles

Pour s'incrire au tournoi Vincent Risbourg ou réserver son barbecue lien vers le formulaire d'inscription

Lien vers la page d'accueil du site

Informations et inscription à la journée de tests recrutement du 6 juillet  http://combinespartiates2013.eventbrite.fr/#

Steeve Guersent : objectif reconstruction pour les Spartiates

Entretien accordé par Steeve Guersent, head coach (entraîneur chef des Spartiates) au journaliste du site Footallamericain.

"Il n’y a pas de honte à aller en deuxième division et c’est un résultat qui reflète notre saison et nos entrainements. Dès lors, le groupe entier, y compris les entraineurs, doit se remettre en question sur son investissement et sur sa volonté pour le club. La descente ne va pas nous tuer ou nous empêcher de jouer ! Les Templiers ou les Molosses sont descendus en D2, ils en sont remontés grandis et plus forts, les Argonautes sont aussi descendus et se reconstruisent plus sereinement en D2. Sur le match, on va dire que l’on a raté des occasions de marquer, que l’on n’a pas su contenir leur QB dans sa poche, et au final cela s’est joué en 6-7 minutes. On savait qu’ils étaient dans une dynamique positive et que la victoire se ferait au mental : on en a manqué et ils ont su en profiter. Les Météores sont une bonne équipe avec un coaching staff de qualité et donc ils méritent totalement leur place en Elite."

Pour lire la suite de l'entretien cliquez sur le lien ci-dessous
http://www.footballamericain.com/fffa/amiens-spartiates/steeve-guersent-objectif-reconstruction-pour-les-spartiates.html

Retrouvez les autres articles sur l'arbitrage rédigés et déjà publiés...

Deux articles sur l'arbitrage rédigés par Sébastien Robillard, arbitre, ont déjà été publiés dans les numéros précédents du bulletin. Retrouvez les sur notre site à la rubrique Arbitrage.
- comment devenir arbitre
- l'arbitre principal et la procédure du tirage au sort
ce site a été créé sur www.quomodo.com