Saint Ouen Basket le Genest
Club de Basketball intercommunal

équipe Loisirs : des gens pas nets...

 

Révélations

Je ne m'étais pas encore tout à fait rendu compte
de la signification exacte du mot "Loisirs",
je l'ai apprise hier, pour ma plus grande honte,
ce n'est pas ce que j'attendais, non, c'est bien pire...

J'ai tout donné, hier, comme à mon habitude,
mais pas ma part aux chiens, car le combat fut rude.
D'autres que moi aussi y ont laissé des plumes,
genoux, pommettes sanglants, comme sous des coups d'enclume...

Malgré notre vaillance, nous avons succombé,
et voilà que d'un coup, Anne nous faite retomber
s'écriant au retour et tout soudainement :
"Pas la peine de s'en faire, vu qu'il n'y a pas de classement !"

Nous marquâmes un temps de stupéfaction,
un temps où rien ne bouge, tout reste en suspension...
Nous n'avons rien pu dire, Julien Pascal et moi,
la bouche était pâteuse et le cœur en émoi...

Passe encore pour Pascal, qui n'a pas entendu,
mais nous étions cueillis, et sans ménagement,
Anne touchait un tabou, comme un fruit défendu.
"Mais non, ça sert à rien, il n' y a pas de classement !"

Le pire dans tout ça, c'est qu'Isa rigolait,
elle se marrait franchement et buvait du petit lait,
ça fait longtemps pour elle que tout ça est connu,
Julien, Nuno, Yannis..., on nous a fait cocus.

Et depuis des années, on s'échine, on calcule :
"Attention au classement, si on perd on recule,
et pour notre montée à la fin de l'année,
il vaut mieux éviter de se prendre une tannée..."

Dans les vestiaires des filles, se cachent des secrets.
Secrets de gynécée, mais pas ceux qu'on pensait !
Anne, Éliane, Isa, Sylvia partagent celui-là :
"C'est con de se faire du mal, de classement il n'y a pas !"

 

"Les vieux ne meurent pas"... (jacques brel)

Ils s'endorment un jour, peut-être d'avoir trop ri, d'être restés trop tard à la fin d'un repas, avachis sur leur chaise, la bave au coin du bec, la tête sur la table et la joue dans l'assiette...
 
Les vieux ne se rendent pas, ils partent les armes à la main, la fourchette à main droite, et le verre à babord, ou bien est-ce à tribord ?, en tout cas à ras bord !
 
Les vieux ne jouent pas au basket, ils courent après un ballon qu'ils ne rattrapent pas, ou si peu... Et quand ils y parviennent, ils le lancent en l'air, comme on lance une pièce, comme on joue sa fortune à la roulette au casino.
 
Les vieux n'ont pas d'avenir dans un jeu qui les a oubliés. Ils peinent à lacer leurs chaussures : il y a quelques temps déjà qu'ils ne voient plus leurs pieds. Il ne rentrent plus dans leur short, transpirent au moindre effort et ne peuvent même plus se laver partout.
 
Les vieux ne bougent plus, le terrain est trop grand, du banc à la raquette,  puis du banc à la table (de marque) et puis du banc au banc...
 
...
 
Mais on dit ça depuis longtemps, et malgré tout, ils sont toujours là, un peu plus gris peut-être, un peu plus arrondis et pourtant moins bondissants, mais présents ! Longue vie aux vieux !
 

Les loisirs

A en juger selon certaines personnes, le basket loisirs peut laisser songeur à première vue. Pas très glamour, pas très sportif objectivement. Ça fait douter...Et puis, quand on baigne dedans, on finit par y trouver son compte, et même un certain... épanouissement ! La preuve.

L'équipe des LOISIRS 2018-2019

6 RIBEYRE Isabelle
9 CRON Julien
4 TRONVILLE Sylvia
10 COUPÉ Stéphane
11 GUILLAUME Yannis
5 MARION Pascal
14 LEPINAY Anne
13 MENARD Eliane
  GALLON Julie
  Crokett Davy
17 VALROFF Gilles
 
Exprimez vous !
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
 

Contacter les LOISIRS

*
*
*
question
 
* Champ obligatoire

envoyer
 

Les Vétérans

Ils sont souvent plutôt marrants,
les vétérans, les vétérans,
quand ils essaient d'aller d'l'avant,
les vétérans, les vétérans :
c'est pas qu'ils y vont en marchant,
ce s'rait plutôt clopin-clopant,
les vétérans, les vétérans,
les vétérans, les vétérans !

Si ils envoient le ballon d'vant,
les vétérans, les vétérans,
il n'y a personn'ele plus souvent,
les vétérans, les vétérans...
Ils salissent pas leur survêtement,
est-ce qu'ils veulent rester élégants ?
Les vétérans, les vétérans,
les vétérans, les vétérans !

Et pour retourner dans leur camp,
les vétérans, les vétérans,
ils ont semé des cailloux blancs,
les vétérans, les vétérans,
qu'ils suivent le nez en avant,
sans voir si y a quelqu'chose devant...
les vétérans, les vétérans,
les vétérans, les vétérans !

Il n'y a qu'pour la troisième mi-temps,
les vétérans, les vétérans,
qu'ils retrouvent leur jamb's de vingt ans,
les vétérans, les vétérans,
qu'ils semblent s'affranchir du temps,
surtout si on leur sert du blanc,
les vétérans, les vétérans,
les vétérans, les vétérans !

26/11/2017 : une journée à savourer.

26/11/2017 : l'e-marque les doigts dans le nez...

L'équipe avant le repas...