Adresse
/
Téléphone
Allez à la dernière news

Article Maine Libre 14 mars 2013

Solesmes. Carole Hodé ouvre les serres de Bellevue

 
Après un licenciement économique, Carole Hodé a décidé de rebondir. Elle a créé son entreprise l'EARL Serres de Bellevue et s'est installée sur l'ancien site de l'Impro de l'APEI, à Solesmes, à côté de la salle des fêtes.

Les serres qu'elle loue à la commune de Solesmes, ont donc repris du service : "Elles sont remplies et j'ai déjà trois nouvelles serres en cours d'installation", explique Carole. Forte d'une longue expérience en horticulture, Carole Hodé propose à la vente plantes, fleurs et plants de légumes. Elle a prévu également une activité de maraîchage. "Les légumes ne seront pas bio, mais ce sera en culture raisonnée", explique Carole.

Carole Hodé continuera à faire les marchés le mercredi matin à Solesmes.

Les Serres de Bellevue sont ouvertes du lundi au vendredi de 10 heures à 12 heures et de 14h30 à 17h30 et samedi de 10 heures à 13 heures.

Article Les nouvelles 21 mars 2013

Solesmes : Carole Hodé ouvre ses serres

Carole Hodé s’installe comme pépiniériste à Solesmes. Elle se lance à son compte après avoir connu plusieurs mois de chômage.


Carole Hodé s’installe comme pépiniériste à Solesmes. Elle a toujours travaillé dans ce domaine mais comme salariée. Elle se lance à son compte après avoir connu plusieurs mois de chômage. Elle vient d’ouvrir ses portes à proximité de la zone des Tuileries de Sablé.

Carole Hodé a ouvert ses serres la semaine dernière à côté de la salle des fêtes de Solesmes.

Carole Hodé s’active dans ses serres qui sont déjà bien remplies. Elle loue depuis le début du mois de mars les anciennes serres de l’IM Pro à Solesmes. Un site déjà tout équipé et à quelques pas de la zone commerciale des Tuileries à Sablé. Un pari sur l’avenir pour cette habitante de Courtillers, de 47 ans, au chômage depuis cet automne. Le nom de sa pépinière : “les serres de Bellevue”, du nom du lieu où elles sont implantées.

Carole Hodé est bien occupée. Elle est aussi présidente du comité des fêtes de Courtillers. “Ca fait 15 ans que je suis dans l’association et trois ans que j’en suis la présidente”. Un poste qu’elle conserve se sachant “bien entourée”. Outre ses serres, Carole Hodé sera aussi présente sur le marché de Solesmes et bien sûr chez elle à Courtillers “pour la foire”.

Article Ouest France 30 octobre 2013


Cueillir ses légumes comme à la maison - Sablé-sur-Sarthe


Les clients chrysanthèmes et ceux qui viennent faire le plein de légumes se croisent aux serres de Bellevue. Il y a un peu d'embouteillage à la caisse. Les habitués prennent un panier et se dirigent directement vers les serres pour faire leur cueillette. Sandrine revient avec trois kilos de belles tomates rouges, un radis noir, de belles pommes à croquer et n'oublie pas de choisir trois chrysanthèmes.
Les consommateurs recherchent de plus en plus la qualité à bon prix. Et c'est possible car, aux serres de Bellevue, il n'y a pas de jolies barquettes, les légumes ne sont pas nettoyés puisque c'est vous qui cueillez. « Cet été, plus de deux tonnes de tomates ont été cueillies », commente Carole Hodé.
Les fraises ont également eu beaucoup de succès, mais en revanche il n'y en a plus ! Courgettes, aubergines, citrouilles, potirons... ne sont pas bio mais c'est tout comme. Ils n'ont pas le droit à l'appellation car trop près des serres de fleurs, qui elles nécessitent des traitements. Fruits et légumes de qualité à prix intéressants, les clients ont tout de suite adhéré, même s'ils doivent un peu travailler

Article Ouest France 30 octobre 2013


À la Toussaint, vous êtes pomponette ou dirigé ? - Sablé-sur-Sarthe
 

 

 
Aux serres de Bellevue à Solesmes, Carole Hodé préfère les chrysanthèmes dirigés. Mais pour satisfaire tous les clients, elle a produit, en huit mois, 1 200 pots... des deux variétés !
Vous connaissez certainement le pomponette, le traditionnel chrysanthème à une couleur et un pied, mais saviez-vous qu'il existe une autre variété : le chrysanthème dirigé. Bon d'accord, ce n'est pas la même fleur, il ressemble plus à une grosse pâquerette.
« Il est plus original et moins cher, c'est mon coup de coeur, lâche la spécialiste. Toutes mes boutures sont locales, mais pour les dirigés, j'ai dû les commander en Hollande pour pratiquer des prix bas. Si je les avais pris en France, je serai à 8 ou 9 € le pot », confie Carole Hodé, des Serres de Bellevue. Et la culture des dirigés, cela ne s'improvise pas, les spécimens ont besoin d'être dorlotés. « Ça commence par 10 jours dans le noir, il faut les coucher le soir et les relever le matin à 10 h, comme des bébés », s'amuse la chrysanthémiste.
4 € le dirigé, un bon plan financier
Le chrysanthème dirigé, c'est aussi plus économique. 4 € le trio de trois couleurs contre 6,50 - 7 € le pied de pomponette une couleur, ça vaut le coup de statuer. On peut presque fleurir deux tombes pour le prix d'une.
« La situation est dure pour tout le monde. Les clients ont un budget qu'ils ne peuvent plus dépasser, note Carole Hodé. Certains viennent avec leur jardinière, d'autres commandent des compositions, je m'adapte aux moyens et aux exigences des clients. »
Il y a dix jours, elle a rentré ses petits protégés en serre. « Les clients les ont vus poussés dans le champ », se réjouit la productrice. « Cet été, il a fait très chaud et il continue à faire doux. Le chrysanthème a besoin de froid. Regardez la serre s'ouvre automatiquement, il fait encore plus de 16° aujourd'hui, normalement ils ne doivent pas être au-dessus de 15 », explique la spécialiste.
Normalement, à l'achat, un chrysanthème ne doit pas avoir trop de fleurs ouvertes et être ferme. Des critères qui vont être bien difficiles à trouver cette année. « Mais tous les horticulteurs ont le même problème », se rassure la petite nouvelle.
Lors de son installation, en mars dernier, Carole Hodé avait annoncé la couleur « je suis une chrysanthémiste. » Et elle a tenu sa promesse ! Vingt ans passés chez M. Guittet, le spécialiste à Sablé, ça ne s'oublie pas. Et pour combler tous les amateurs de la fleur, elle a mis le paquet puisqu'elle a produit 1 200 pots. Orange, jaune, violet, grenat, blanc... Il y en a de toutes les couleurs, pour tous les goûts mais surtout pour toutes les bourses.
Les serres de Bellevue, derrière la salle des fêtes de Solesmes, sont ouvertes du lundi au vendredi, ouvert de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30. Le samedi jusqu'à 13 h. Vendredi 1 er novembre, horaires spéciaux : de 9 h 15 à 12 h 15 et de 14 h 30 à 17 h.
Murielle DESMOULINS

 
 

Article les Nouvelles du 13/08/2015