Goshin-do

Article des DNA du 21 août 2009


Sucré-salé

Nous terminons notre série sur les jobs d'été avec Yannick Wohlfrom. Le jeune étudiant de 18 ans s'occupe des espaces confiserie et bowling au Mégarex de Haguenau. Un petit boulot nécessaire pour pouvoir se faire plaisir pendant l'année.

 L'été dernier, Yannick Wohlfrom aidait le géomètre à poser des piquets sur les routes. Le lycéen haguenovien travaillait alors chez Eurovia. Sept heures par jour
 Non repris cette année, il s'est tourné vers d'autres secteurs d'activités. Seul le Mégarex de Haguenau a répondu positivement à sa demande. Ainsi, du 10 juillet au 14 août, le lycéen en terminale STI au lycée Alphonse-Heinrich a-t-il travaillé dans le pop-corn et la chaussure de bowling. « Cela me plaît mais c'est assez fatiguant, avoue-t-il. Quand on est à la confiserie, on ne fait rien entre les séances de cinéma et le temps passe très lentement. »
 Du lundi au vendredi, sept heures par jour, Yannick gravite entre le bowling, la confiserie et la salle de billard. « Au bowling, j'ouvre les pistes aux clients, je donne les chaussures et j'encaisse. Au billard, je donne le matériel. A la confiserie, je fais le pop-corn et je vends tout ce qui est boissons et bonbons », résume-t-il.
 Dans l'équipe « sympathique » de 28 salariés répartis entre le cinéma et le bowling, Yannick travaille avec un autre saisonnier, qui n'est autre que son frère Sébastien. A tous les deux, ils se partagent les deux espaces. Le lycéen l'avoue clairement, ce job d'été « est un plus sur le CV mais c'est surtout une rentrée d'argent ». « C'est pour pouvoir faire du sport et quelques sorties pendant l'année. Sinon je ne pourrais pas suivre », justifie le licencié de goshindo de Weitbruch.

Clients adorables

 Les faits marquants de son passage au Mégarex ? La grosse affluence lors de la sortie du film « Harry Potter et le prince de sang mêlé ». Mais également le comportement des clients. « Il y en a qui sont adorables et d'autres affreux. Certains râlent pour des choses insignifiantes et sont même agressifs, notamment au bowling. »
 Yannick l'assure : la prochaine fois qu'il prendra un paquet de pop-corn au cinéma et que la caissière ne sera pas forcément agréable, il ne lui en voudra pas. « C'est certainement qu'elle avait dû se faire embêtée avant. Maintenant c'est sûr, je vois ce travail autrement. »

Amandine Hyver

Édition du Ven 21 août 2009
ce site a été créé sur www.quomodo.com