Adresse
/
Téléphone

ACTIVITES DU TROISIEME TRIMESTRE 2016

Samedi 9 juillet : GROTTE DE LA GRANDE COTE
Saint ALBAN (Ain)
Participantes : Isa, Esther, Lucie et Valérie Lemoine.
Valérie : Départ d’Oyonnax après un thé chez Esther, le beau temps et la chaleur sont au rendez-vous. 4 blondes dans une voiture. Arrivées sur place on monte sous le soleil, jusqu’à un première arbre pour une 1ère pause à l’ombre. Une fois arrivées à la grotte, on s’équipe. Isabelle part devant pour équiper la grotte pendant qu’Esther nous équipe. Mais surprise, la grotte est déjà équipée avec une super corde bien raide et des supers nœuds mais personne dedans… Isabelle, par sécurité décide de rééquiper malgré tout; on ne sait jamais s’ils viennent déséquiper pendant que l’on serait au fond. Hé oui, elle ne voudrait pas rester au fond bloquée avec des blondes. On rentre dans la grotte, accueillis par de nombreux moustiques. Et c’est parti… Du coup, Esther descend la première afin de nous assurer au cas où il nous arriverait quelque chose. Isa nous explique avec pédagogie comment se servir du descendeur. Bon, on descend, Lucy la 1ère, moi 2ième et Isa en dernier et qui d’ailleurs ne veut pas descendre à l’échelle mise en place par les autres… Et hop, 1 selfie et un 2ième… C’est parti pour la découverte de cette superbe grotte, on rampe et on découvre les 1ères concrétions, stalagmites, stalactites et colonnes. Découverte aussi d’os de lapins et d’un crâne de blaireau. On attend aussi patiemment qu’une goutte d’eau tombe tout doucement afin de prendre une photo de la future colonne qui se prépare. Et là, catastrophe Esther se casse un ongle, reste plus que 9. Lucy essaie de rentrer dans un trou où elle pourrait rentrer, si bien sûr elle avait passé les 2 jambes en 1er. Résultat: Melle est coincée, une jambe dans le trou, l’autre hors du trou. Et oui, il faut la sortir de là… C’est quand même ma fille! Alors on la tire d’abord à 2, mais sans succès. Isa arrive à notre secours et à 3 ça va mieux. On compte à la 1, à la 2, à la 3… Et hop Lucy sort du trou. Bref on crapahute, on rigole, on fait des câlins aux colonnes, des photos spéciales spéléo. Mais dommage on arrive déjà, à la fin dommage. Bon, demi-tour et là une autre vision de tout ce qui nous entoure. Ensuite, nous avons Isabelle qui entend des voix, (non tu n’es pas Jeanne d’Arc, quoique!) Personne ne revient; normal, elle s’est planquée. On remet les baudriers et on remonte; hop un petit selfie souvenir. Il fait encore plus chaud, et là, on redescend à la voiture en jouant le générique de la petite maison dans la prairie. Un petit pique-nique, enfin pas si petit, et oui la spéléo… ça creuse. On remonte à Oyo pour le nettoyage du matos au lavoir d’Arbent. On vire les gamins qui jouent et ensuite on frotte. Quand soudainement un orage s’abat sur le lavoir. Esther mouillée, Isa mouillée et moi aussi; toutes les 3 dans le lavoir… Bon, ben du coup on nettoie de l’intérieur du lavoir c’est plus efficace. Super journée, merci les filles on s’est éclatées.

Samedi 14 juillet : EXURGENCE DU BESTOUAN
Cassis (13)
Participants : Cédric et Esther
Esther : Tpst: 2 h (dont 1 heure sous l’eau). Nous descendons à Marseille pour l’anniversaire de mon Papa et on en profite pour aller plonger samedi matin à Cassis. Je prends mon humide, quand même l’eau à 18°C dans la grotte, ça devrait le faire. Cédric la prend aussi. On arrive à 8h30, personne sur la plage, juste 2 à 3 couples, super. Je ne savais pas qu’il y avait un petit peu de palmage avant d’entrer dans la grotte, comme je ne veux pas siffler mon bi d’un coup je prends mon temps, beaucoup de temps, pour Cédric beaucoup trop de temps. Heureusement, il n’avait pas son patator, je pense qu’il m’aurait tiré dessus pour que j’aille plus vite. Enfin bon… après bien 30 minutes de palmage tranquillou et avec un beau maitre-nageur qui nous surveillait du coin de l’œil, on ne sait jamais, nous voilà devant l’entrée. Et là, Cédric me dit: je ne sais pas où c’est, je cherche! Bon... Il descend. J’attends, j’attends, je me dit , il se venge! Enfin, il remonte et me prévient que je ne verrai rien en entrant à cause de l’ halocline! Ok pas de soucis. Je suis un peu ses palmes et pouf, elles disparaissent. Je ne suis pas stressée, j’avance, je me dis que de toute façon, soit je trouve le trou, soit je me heurte à un bord et me voilà passée de l’autre côté. Trop fort, c’est super! Il y a une grosse corde pour se tracter; il y a un peu de courant et je n’ai pas froid, trop bien! On avance et on voit des figures de sédimentologie dont je ne me souviens plus le nom mais qui ressemblent à des argiles varvées. C’est grand et trop bien! On va jusqu’à la fin de la corde, après c’est un filet, on fait demi-tour! Pas besoin de palmer, on avance tout seul, sauf par endroits où le courant s’inverse. Et là, on arrive à la sortie. Cédric file très vite.! Moi je me retrouve devant un «chappa'ai» pour ceux qui connaissent pas, la porte des étoiles. Je rentre ma main, je la ressors, est-ce que Tilk est de l’autre côté? Je me tape un délire toute seule!! Bon je décide de rentrer dans mon monde. On palme tranquillement sous-l’eau pour arriver à la plage, où là! Il y a du monde, beaucoup de monde! On rentre à la voiture, il est 11h30.! Mes parents sont là avec mes petites pupuces sur le bord de la plage. Et mon Cédric me dit : j’ai eu froid, la prochaine fois je ne t’écoute pas, je prends mon étanche! Ca y est, c’est bon,je suis bien dans le monde réel.

Samedi 23 juillet : GOUFFRE DE CHOUX
Choux (Jura)
Participant : Philippe, Loic, Lulu, Isa, Esther, Valérie.
Lulu : Les hommes se retrouvent à 11h sur place pour équiper la cavité. Nous balisons le chemin pour les filles. Je commence l’équipement, suivi de Philippe pour la deuxième partie. La corde de 50m dans le deuxième puits ne suffit pas pour arriver au bas du ressaut. Nous coupons la 20m pour pouvoir accéder au lac. En remontant, Philippe et Loic vont au bout de la galerie latérale pour voir d’éventuels travaux à réaliser. Les filles arrivent, et c’est une bagarre de boue près du lac. Nous remontons en déséquipant, dans le même ordre.

Dimanche 24 juillet : SOURCE DU GROIN
Artemare (Ain)
Participants : Loic, Mowgli.
Traversée du S1, qui est clair.

Mercredi 27 juillet : GOUFFRE DE SIEGES
Viry (Jura)
Participants : Loïc, Lulu, Isa
Isa : Tpst : 2h15. Par un beau mercredi ensoleillé, de bonne heure et de bonne humeur, Loïc a prévu vendredi matin de plonger à Sièges. Donc il faut équiper et commencer à descendre du matériel (deux bouteilles et dévidoir). Onze heures tapante, nous sommes en train de nous habiller, pour ceux qui me connaissent je suis hyper allergique aux taons, bien sûr, je me fais piquer… Ouff !!! Pour une fois, j’ai mes anti-staminiques. Lulu équipe tandis que Loic et moi descendons tranquillement le matos. En bas, on passe la lucarne et là, l’eau est très claire, cela donne envie d’y plonger. On remonte, Lulu en tête. Je suis une blonde, je m’aperçois que j’ai pas pris ma poignée et ma pédale. Par contre, super, j’ai la mini track et une sangle. Bon, avec tout ça, je peux remonter, et là une pluie de cailloux me tombe sur la tête, les bras, les jambes. Merci Lulu pour les petits bleus… Hahahaha !!!!! On laisse l’équipement sur place. Loic repart, et nous, on va au lavoir laver le matériel. La boue colle un peu beaucoup.

Jeudi 28 juillet : SOURCE DU GROIN
Artemare (Ain)
Participants : Cedric Lacharmoise (GS Vulcain), Jean-Paul Leroux (GS Vulcain), Stéphane Lips (GS Vulcain), Bruno Loisy (GSBR), Loic Perrouelle (SDNO), Xavier Robert (GS Vulcain)
Stef : Nous sommes 6 au bord de la vasque, ça en fait du matos ! Jean-Paul, Loic et Bruno partent en premier. Bruno en profite pour repérer la deuxième partie du S1 qu'il ne connait pas et fait demi-tour vers la fin du siphon. Nous suivons avec Cedric et Xa, mais ce dernier n'est pas habitué à la configuration du matos qu'on lui a prêté, et donc préfère faire demi-tour vers 500 m. au final, nous restons à 4 derrière le S1 et ce n'est pas de trop pour poser la cablette inox ! Ca glisse toujours autant et c'est un peu sport avec l'ensemble du matériel. Une fois la zone des siphons franchie (jusqu'au S4, vers 1600 m), Loic et Jean-Paul font demi-tour en nettoyant tous les vieux fils présents dans les inter-siphons et dans la fin du S1 (TSPT : 7h). Cedric et moi continuons à poser la cablette dans le post-siphon, jusqu'à la fin de la zone noyée, vers 2250 m. C'est sportif car progresser dans la cavité, ou même juste rester debout, sans s'aider des mains n'est pas si évident que ça... Or, il faut 2 mains pour dérouler ou accrocher le fil... Ca nous a valu quelques figures acrobatiques dignes des futurs JO de Rio ! Cedric postule à la compétition "vol plané tête la première avec rebond et étalage final" et il y a de fortes chances de médailles ! Mais on finit par arriver au bout et par tout refaire en sens inverse. Il nous faudra 3h30 pour ressortir à partir du fond (TPST 10h).
En conclusion : objectif accompli ! La cablette est solidement positionnée dans toute la zone ennoyable, ce qui est un gain de sécurité important. Les vieux fils ont été nettoyés jusqu'à 1600 m et il ne restera plus que la zone 1600 m - 2200 m à netttoyer. En bref : à la prochaine sortie, on court dans les grandes galeries !! Sûr!

Vendredi 29 juillet : GOUFFRE DE SIEGES
Viry (Jura)
Participants : Loic, Lulu.
Lulu : Nous arrivons à 7h sur place, juste pour voir Potut partir travailler. Nous avons 2 gros kits, comprenant le Triton, la stab, Les palmes, détendeurs, masques et tout ce qu’il faut pour la plongée. En bourrant les kits dans les étroitures, tout passe. Je mets une grosse poulie track au sommet du dernier puits. Nous arrivons à pied d’œuvre sans problème, et installons le matériel. Loic plonge en humide et recycleur, avec 2X4 l de sécurité. Il rééquipe le S1, et enlève le vieux fil. Il visite la rivière, plus étroite que dans mes souvenirs, et plonge le S2. Bébert n’avait équipé que 20m, Loic en rajoute 30 et s’arrête sur étroiture. Il ne trouve pas la galerie supérieure où je m’étais arrêté sur beaucoup de glaise. Il revient avec une demi-heure de retard sur l’horaire prévu. Nous remontons 3 kits lourds, et encombrants dans les passages étroits. Nous abandonnons le kit bouteilles dans la niche à la base du P20, Loic devant être au travail à Genève vers 16h. On les sortira sous peu…

Samedi 30 Juillet : SOURCE BLEUE
Dortan(Ain)
Participants : SDNO : Lulu, Renaud, Loic, Valérie, Isa. Autres: Christophe Courtin, Vanessa Groult.
L’eau est très claire. Plongées de repérage. Initiation pour Christophe et Valérie.
Après la plongée, Isa et Valérie vont récupérer les kits et les bouteilles dans le gouffre de Sièges. Elles sont rejointes par Lulu et Vanessa.

Samedi 30 juillet : FONT D’ESTRAMAR
Gard
Participants : Thierry (Sdno), Franck Gentilli et Yvan Dricot.
Thierry : Rdv à 10h avec Franck et Yvan pour faire connaissance. Après avoir défini le programme de la plongée, nous nous mettons à l'eau, la vasque est superbe et l'eau est claire. C'est parti pour deux heures de plongée (en scooter) en passant par la galerie nord, le boulevard, le puits Emmental, la galerie à Tom jusqu'au puit du Loukoum. Oui, nous nous sommes arrêtés à - 85 mètres. Le retour passera par le parc à zèbre, le puits du silence, la galerie sans nom.

Dimanche 7 août : GOUFFRE VINCENT
Dortan (Ain)
Participants : Philippe, Valérie.
Entrainement aux techniques de corde pour Valérie, jusqu’au S1. Tout se passe bien.

Dimanche 7 août : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Lulu, Bix.
Désamorçage du S1. Il fait encore très chaud.

Jeudi 11 août : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Lulu, Valérie.
Lulu : Nous partons vers 13h30. Arrivés sur place, j’enfile ma combi 3mm avec ma petite laine Tribord, et Valérie une néo fine type shorty, une culotte néo et un sous pull. Valérie décide de porter le kit de la pompe. Le S1 est bas et nous progressons rapidement jusqu’au S3, qui est très haut. Le froid saisit Val dans la traversée, moi aussi, mais moins. Arrivés entre S3 et S4, nous constatons que la pompe ne fonctionne pas. Après des tentatives infructueuses, nous l’abandonnons pour aller voir plus loin. Nous faisons demi-tour au lac du bateau, ne voulant pas se mouiller plus. Nouveau coup de froid pour Val au retour, mais elle portera la pompe jusqu’au bout. Nous ne trainons pas sur la suite. Même pas de soleil pour nous réchauffer vers la voiture. Le retour se fait avec la laine polaire sur le dos pour Val.

Dimanche 14 Août: GROTTE DE CUCHON
Chauvigny (86-Vienne)
Participants : Isa SDNO. Spéléo Club Châtelleraudais : Hélène, le frère et le papa Dominique Beau.
Isa : Tpst: 3h45. Vendredi 12, me voilà partie à la cité Médiévale de Chauvigny rejoindre notre Julie qui passait par là avec Harm pour rejoindre la Bretagne. Sur le bord de la route, je vois des spéléos, demi-tour, frein à main, sérieux ils ont dû me prendre pour une dingue. Je me présente, on papote un moment et le RDV est pris pour le dimanche. Bon comme d’habitude, tenue de spéléo exigée, on se prépare rapidement car il fait une chaleur intenable, plus de 30 degrés. L’entrée se fait par une porte fermée et une buse en biais de 2 mètres de long. Mon dieu, il fait chaud aussi dans la grotte: température ambiante 15degrés. Heureusement, j’ai mis les genouillères car il y a beaucoup de ramping. J’ai droit à toutes les explications, et à une grande partie de la visite de la grotte. On enquille les galeries, c’est un vrai méandre, un labyrinthe, un peu boueux. Pas beaucoup de concrétions, mais très jolie grotte, cela change de chez nous. Le but de la manœuvre pour le club pour ce jour est que le frère et la sœur connaissent la grotte par cœur, pour les prochains exercices secours. Une fois dehors, il fait toujours aussi chaud. Du coup, Hélène vient à Lyon le 24 septembre, donc on fait une sortie ensemble à Jujurieux,

Mardi 16 août : SOURCE BLEUE
Dortan (Ain)
Participants : Lulu, Loic, Thierry, Bertrand Hémard, Valérie.
Lulu : Arrivée devant la source à 10h30, l’eau est claire. Gros préparatifs de matériel, les Tritons sont de sortie. Pour ma part, ça ne va pas très loin, mes sinus me faisant des ennuis. Ce qui annule aussi la plongée de Valérie. Pendant que celle-ci retourne chez elle, Thierry ressort, victime d’une voie d’eau dans son recycleur. Loic et Bertrand font une belle plongée, le premier étrennant son nouveau propulseur. Déménagement du matériel, bouffe et retour.

Jeudi 18 août : GROTTE DE L’OURS
Divonne (Ain)
Participants : SDNO : Lulu, Marc, Flo. Autres : Bertrand Valton, Bernard et Christine Abdilla, Gérald Favre.
Lulu : J’arrive chez Marc à 8h30. Après une pause achat de nourriture à St Germain, nous prenons la direction de Divonne. Nous sommes bloqués à Bellegarde par des travaux et nous essayons en vain de contourner par la montagne. Nous finissons par passer par le col de la Faucille, avec une pluie persistante. Nous arrivons vers 11h à Divonne, et nous trouvons relativement facilement la route forestière qui mène vers la cavité. Le chemin qui suit, balisé par Bertrand, est relativement long, et exposé sur la fin. Deux petites cavités attirent notre regard juste avant la grotte de l’Ours. Bertrand et Gérald nous attendent à l’entrée, et nous grignotons avant l’arrivée des Abdilla. Je fais la topo avec Christine, souvent à plat ventre. Même la « grande salle » n’est pas très vaste. La suite est similaire et le développement ne porte pas à y faire du tourisme. Après avoir admiré quelques griffures d’ours ou de blaireau, nous ressortons. La pluie a cessé et nous rentrons, en nettoyant le chemin de quelques vestiges : pneus et autres pièces auto. Après une boisson méritée dans un resto de Divonne, nous prenons le chemin du retour, avec moins de problème de circulation qu’à l’aller.

Jeudi 18 août : GROTTE DE THAIS
St Jean en Royans (Drôme)
Participants : SDNO : Loic, Thierry. Bertrand Hémard, David Bianzani.
Loic : Nous avons eu la possibilité de plonger à la grotte de Thaïs, grâce à David. Nous le retrouvons à 17h sur place, car la grotte est ouverte au public et se visite jusqu’à 18h. Pour ne pas gêner les visites, nous plongeons vers 19h. La sécu est déjà en place pour les explorations futures, donc nous partons chacun avec un mélange fond (12 litres) ce qui nous permet de plonger le S6 jusqu’à -80m. Après la plongée et une bonne pizza chez David nous rentrons à la maison où nous arrivons vers 2h. Temps de plongée : 2 heures.
Dimanche 21 août : GROTTE DES FORGES
Moirans (Jura)
Participants : Lulu, Mowgli, Elisa.
Lulu : Après une journée de pluie, nous profitons de l’accalmie pour faire une plongée dans le siphon des Forges. Mon baudrier « refait » casse avec le poids des bouteilles, je fais donc juste d’accompagner Mowgli et Elisa dans la cavité. Ils plongent les deux premiers siphons et nous ressortons. Nous passons par Fontaine Noire au retour, l’eau est toujours très basse.

Mardi 23 août : GROTTE DE COURTOUPHLE
Matafelon-Granges (Ain)
Participants : Isa, Julie, Esther, Harm.

Mercredi 24 août : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Lulu, Loic, Elisa.
Lulu : Mardi soir, Isa, Esther, Cédric, Julie et Harm sont montés avec nous chez Loic, à Charix, Pour partir de bonne heure vider le S3 dans le S4, avec la pompe réparée. En effet, ce dernier doit être à Genève à 16h30. Nous nous retrouvons donc à trois, vers 9h, près de la cavité. Il fait déjà chaud et nous rentrons vite sous terre. Nous réamorçons le tuyau du S1 pour vérifier que la pompe fonctionne bien, avant de repartir au S3. Celui-ci est toujours haut, mais vite traversé, avec des vestes néoprène cette fois. Les deux tuyaux en place sont vite amorcés et le S4 se remplit. A la salle de la Vire, je décide de faire demi-tour pour ne pas les retarder, en indiquant le chemin à suivre. Ils ratent le passage de la chatière de sable, et visitent la galerie des pygmées. Je rentre doucement pour économiser mes genoux, le S3 a déjà baissé, et nous nous retrouvons tous dehors à l’heure voulue. A cause de la chaleur, Elisa remonte juste en petite culotte, ce que nous apprécions. Nous trouvons même le temps de manger des pâtes chez Loic avant son départ au boulot. Avant qu’Elisa ne remonte sur Paris, nous allons nettoyer le matériel au lavoir d’Arbent. Nous y retrouvons Esther et Isa.

Jeudi 25 Août : GOUFFRE DE SIEGES
Viry (Jura)
Participants : Isa Esther
Isa : Tpst: 2H30. Nous voilà parties à deux, nous mettre au frais au gouffre de Sièges. Pour nous changer, on se gare au seul endroit où il y a de l’ombre, température extérieur 34°. Avant de rentrer sous terre nous prévenons Loïc par texto. Bien sûr, nous nous hydratons bien en buvant… De l’eau bien sûr, contrairement à l’autre soir. Nous adoptons la tactique de rester pas trop loin l’une de l’autre à chaque puits, pour éviter de prendre des cailloux sur la tête. Une fois en bas, on passe la chatière de boue. On ne peut pas s’empêcher de jouer; pour ma part je modèle avec la boue une fille et Esther une étoile de mer bien membrée. La remontée est cool, sauf que mon binôme a la joie de ne pas pouvoir utiliser sa pédale, car pleine de boue et mal réglée. Une fois en haut, Esther se presse de sortir pour se soulager d’une envie urgente. Bon, maintenant le plus dur reste à faire, laver le matos et là, ce n’est pas une mince affaire!

Mercredi 31 août : TROU DE L’ARBRE QUI TRAVERSE
Charix (Ain)
Participants : Isa Bix
Isa : Tpst : 3h45. Nous voilà repartis pour les sorties du mercredi. Comme il fait encore très très chaud, nous décidons de finir de prospecter au nord de la grotte de la Serra. Comme ça on n’en parlera plus. C’est ce qu’on a cru. Bix, grâce à son super GPS de compétition et son avis bien avisé, nous commençons à prendre un chemin abandonné depuis longtemps impraticable. On le contourne, on passe par les bois, et là: saint Graal, je remarque tout de suite le trou ; on le pointe, on regarde sans plus et continuons notre ballade dans les bois. Mais je suis quand même attiré comme un aimant; du coup on y retourne, je gratte avec Bix un peu et là, je remarque au fond un beau départ. Je continue, mais les blocs de cailloux m’empêchent de passer. Et on n’a pas de matos pour désobstruer. Je suis frustrée à donff!!! Vous ne pouvez pas savoir. Donc on va y retourner rapidement et Bix pour me réconforter m’offre gentiment une bière au lac Genin. La suite au prochain grattage.

Jeudi 1er septembre : SOURCE DU BURLANDIER
Lalleyriat (Ain)
Participants : Loic, Isa, Cédric, Lulu.
Isa : Tpst: 3h. Rdv est donné chez Lulu, Cédric est motivé à donf!!!! Car dans son coffre de voiture, on a droit à toute la panoplie complète du plongeur spéléo. Nous voilà partis rejoindre Loïc avec enthousiasme. Une fois sur place, Lulu et Cédric enfilent leurs combinaisons, tandis que Loïc et moi cherchons comment grimper au-dessus car un joli petit trou nous attire. Malheureusement pour les deux équipes, la conclusion est la même: c’est impénétrable. Donc, plus tard ils essayeront de convaincre le propriétaire de creuser au tractopelle pour agrandir la source. Bon, pour le trou trouvé qui fait quand même 6 m de long, avec une petite salle au fond, nous lui donnons à l’unanimité le nom de : Trou de la Lapine.

Vendredi 2 septembre: TROU DE L’ARBRE QUI TRAVERSE
Charix (Ain)
Participants : Isa, Valérie, Lulu
Isa : Tpst : 5h. Nous voilà de retour au trou pour enfin savoir si cela vaut le coup de gratter.
Lulu nous indique que nous sommes très loin de la Serra. Pas grave, on gratte quand même, on ne sait jamais. Val est une force de la nature, les rochers sont vite enlevés. On creuse, on coupe les racines, on enlève la terre etc… Ben on s’éclate comme des folles. Un gros rocher nous empêche de passer. On installe corde et poulie pour le sortir. Entre temps, Lulu nous abandonne car il doit gonfler des bouteilles de plongée. La nuit finit par tomber, et là, il faut quand même que nous rentrions. Nous décidons donc de ne pas en rester là. Nous partons pour le gouffre Vincent, avec un petit arrêt chez moi pour grignoter. Nous ne descendrons jamais au gouffre car Val a oublié les piles chez elle, et moi je n’en ai pas. Et oui c’est ballot et en plus on est blondes.

Samedi 3 septembre : FONTAINE NOIRE
Cize (Ain)
Participants SDNO: Loic, Lulu, Cédric. Club Genevois CSO: 5 personnes.
Lulu : Nous sommes sur place à 9h pour une séance découverte de la plongée souterraine, initiée par Stéphane, un copain de Loic. L’eau est basse, les plongeurs commencent par découvrir la progression entre siphons avec du matériel. Tout se passe bien, ils ressortent enchantés de cette initiation.

Dimanche 4 Septembre: GROTTE DES HUGUENOTS
(Ain)
Participants : Isa, Esther, Magalie. Abandon Maureen et minimoi.
Isa : Tpst: 1h sous terre. Après un abandon le soir d’avant de minimoi, et un le matin de la part de Maureen, nous décidons quand même d’y aller (Sortie enfants n’oublions pas!) Une fois sur place, Magalie nous rejoint, étonnée de ne pas voir les filles. Les bois que nous traversons sont très secs; une fois à l’entrée de la grotte, on enfile nos jolies néoprènes et nos combinaisons de spéléo. En ce qui concerne les néoprènes, oh surprise, où est passé l’eau des Huguenots, les vasques sont presque vides, mais c’est un bon test pour la grotte de la Serra, pour voir ce qu’il faut qu’on prenne en plus pour ne pas avoir froid. Une fois au fond, bien sûr, le siphon est plein donc demi-tour. De retour à la voiture Magalie nous propose de pique-niquer chez elle, car Franck a fait une super tarte aux pommes. Effectivement elle est super bonne. Esther va gagner une peluche énorme qui ressemble étonnamment à Wifi, son lapin bélier, et surtout elle prend note de toutes les grottes que Mag lui indique pour les sorties enfants. Une pour chaque mois de l’année: coool! Merci à Mag et Franck pour leur hospitalité dans leur jolie maison.

Dimanche 11 septembre : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Isa, Esther, Loïc, Sylvain, Valérie
Isa : TPS: 8H et 13h. Rdv-vous 8 h sur site, tout le monde est là!!! Motivés à donf. Préparations des kits; mon dieu qu’ils sont lourds, bouteilles, recycleur bouffe etc... 9h, on rentre sous terre avec joie et bonne humeur. Comme Esther est sortie il y a peu de temps de chez l’ostéopathe pour son dos, nous lui prenons d’office son kit, dès le départ, pour lui éviter de se faire mal. Les galeries s’enchainent, on se croit tous à l’armée ou à Ko Lanta , siphon de boues, trou souffleur, siphon de sable, etc… On arrive au lieu-dit le "Bivouac", Esther commence à avoir froid et à être un peu fatiguée. J’installe un point chaud pour qu’elle puisse se réchauffer vite et manger chaud. On ne va prendre aucun risque si près du but. On se sépare en deux équipes. Une fois dame lapine reposée et restaurée, nous repartons doucement vers la sortie, bien sûr en me trompant de galerie. Du coup, on a fait en plus la galerie de l’amont par erreur. Trop fort. Pendant ce temps-là, Loïc va faire 200 mètres de première au S6, après les 125 mètres que Renault avait fait il y quelques années, trop les boules pour Loïc car plus de fil d’Ariane… Oui ça continue encore et encore. Donc on y retourne l’année prochaine, avec plus de monde. Val et Sylvain ont fait la tortue sous une couverture de survie pour ne pas avoir froid le temps de la plongée. Va savoir la suite, hihihihi… Top confidentiel!!! Une fois dehors, Esther rentre se coucher avec ma voiture, et moi tranquille, j’ai attendu mes petits camarades qui sont sortis vers 22h pour m’annoncer la première de Loïc. Ils sont un peu HS, tous a Charix pour fêter ça comme il se doit.

Mardi 13 septembre: TROU DE L’ARBRE QUI TRAVERSE
Charix (Ain)
Participants : Isa, Val, Loïc, Cécile.
Isa : Tp: 3h. RDV sur site avec Valérie, il fait bon c’est trop top, la semaine d’avant, notre Lulu est venu cassé le gros caillou qui nous gênait. Maintenant le tout est de l’évacuer pour pouvoir passer, poulie-trak bien sûr, de sortie. Loïc et Cécile nous rejoignent et partent se promener dans les bois: “Loup, y es-tu?”. La nuit tombant, arrêt de la désobstruction.

Mercredi 14 septembre: TROU DE L’ARBRE QUI TRAVERSE
Charix (Ain)
Participants : Isa, Bix
Isa : Tps: 3h. Et oui, comme on n’a pas vu le loup la journée d’avant, on y retourne pour le trouver. Les gros moyens: Bix a sorti le tire-fort. Super! Toute les grosses racines y passent, on sort encore des gros cailloux. Zut et re-zut!! On est bloquésOn décide de remballer et d’aller faire un tour au «Trou qu’on a pastrouvé». Par contre, on le trouve du premier coup, et là on se dit que c’est dangereux de ne pas le protéger. Les palettes de bois sont cuites et un peu tombées. Allez, mercredi prochain, on met du grillage.

Jeudi 15 septembre : GOUFFRE DE SIEGES
Viry (Ain)
Participants : Isa, Val, Loic.
Isa : Tpst: 45 minutes. Lors de notre dernière sortie à la grotte de la Serra, nous nous sommes dit qu’il serait peut-être plus judicieux de déséquiper le gouffre de Sièges, vu la météo. Et puis en plus, Loïc ne retournerait pas plonger dans l’immédiat. Pendant qu’on traverse le champ, Val fait des câlins aux chevaux. Moi, je me tire vers le gouffre, et le seul homme arrive tranquillement. Loïc passe en tête, suivi de Val, et moi je ferme la marche. A peine arrivé au dernier puits, Loïc remontait en déséquipant. Oui, oui, 45 minutes aller et retour, à peine. De retour à la voiture, Potut vient nous faire un petit coucou.

Samedi 17 septembre: FORUM DES ASSOCIATIONS
Oyonnax (Ain)
Participants : Isa, Bix.
Isa: Tp: La journée. Rendez-vous à 9h à Valexpo pour préparation du stand SDNO et SDNO section spéléo. Bix est déjà sur place en train d’installer la télévision. Il a récupéré cet été un bout de mur d’escalade quand ils l’ont changé. Trop top pour mettre notre mannequin. Ouverture des portes à 14h. Esther et Minimoi viendront nous voir. La journée est parfois un peu longue. Par contre nous rencontrons 2 adhérents possibles, je les inscrits aux JNS. On remballe à 18h.

Dimanche 18 septembre: GOUFFRE VINCENT
Dortan (Ain)
Participants : Isa, Esther, Lucy
Isa : Tpst: 5h. De la traversée de la grotte de Courtouphe à la descente des puits du gouffre Vincent, il n’y a qu’un pas… Disons plutôt que nous échangeons une marche d’approche sous la pluie d’une minute, contre une de 25 minutes à être trempées, avant de rentrer sous terre. Nous sommes des filles, vous avez pensé à nos coiffures? Donc je récupère Lucy et Esther, vite on s’habille et vite on part sous terre. La descente se fait tranquillement, moi j’en profite pour changer les plaquettes. Merci à Philippe pour le rééquipement, c’est plus facile; bon il faudra que je redescende pour finir. Petite pose, pipi, casse-croute et on remonte, aussi tranquillement. Lucy aura du mal à passer un frac et n’arrivera pas à se décroller. Je vais l’aider, et trop top, je vais devoir faire une conversion. Tout le monde dehors, vite chez les lapins où on finira à 17h par manger des pâtes à la carbonara, cuisinées avec amour par Gros Lapin.

Mercredi 21 septembre: TROU DE L'ARBRE QUI TRAVERSE ET TROU QU'ON A PAS TROUVE
Charix (Ain)
Participants : Isa, Bix, Lulu.
Isa : Tp: 4h: Objectif du jour, cassage des cailloux, évacuation des morceaux et go, direction le trou qu’on n’a pas trouvé. Les trois spéléos et trois chevreuils batifolent dans les bois. Bon, allez j’arrête de fumer. Le but est de sécuriser le trou, on installe une corde vite fait pour que je puisse descendre et enlever les palettes pourries. Joli petit gouffre moi je veux bien recommencer à sortir les cailloux cà donne envie. Bix et Lulu installent le grillage et les effectivement trois beaux chevreuils passent à moins de 5 mètres de nous.
Ben!!! On finit notre APM devant une bière au bord du lac Genin.

Dimanche 25 septembre : GROTTE DE JUJURIEUX
Jujurieux (Ain)
Participants : Isa, Esther, Magalie, Fabienne, Kilian, Adrien, et mon neveu Mathieu.
Isa : Tpst: 6h30. Rdv donné pour tout le monde à 9 h devant la mairie de Jujurieux. Pour ma part, je covoiture avec Esther et Magalie, la voiture chargée à bloc de tout le matos: combinaisons, casques etc… Super, on est tous là à l’heure. Une fois sur place, le plus dur reste à faire: équiper nos 4 personnes à initier à préparer les kits, et surtout rentabiliser les bidons pour le repas du midi. A 10h30, on rentre sous terre (La marche d’approche fut dure pour certaines). Magalie équipe avec brio, et Esther et moi encadrons, une en haut une en bas, pour chaque main courante et puits. Pour une fois c’est moi qui crie «j’ai faim», petite pause repas et on repart. Arrivés par le haut au pied de la sableuse, on se divise en deux. Esther et moi repartirons par où nous sommes venus pour déséquiper. Bien sûr, comme d’habitude, on va encore faire une galerie pas prévue au programme. Tandis que les autres passeront la sableuse avec plus ou moins de difficulté, en enlevant même leurs casques pour mieux passer.
17h00, tout le monde est dehors, profitant un maximum du soleil, café, bières, gâteaux, etc…
Super sortie! Merci à tous dire que je recommence pour les JNS.