Adresse
/
Téléphone

EXPEDITION CHINE 2012

Samedi 11 au jeudi 23 août: EXPE CHINE
Participants : SDNO: Marc et Marion Beltrami, Florence Rinaldi. Club Thollon les Mémise : Patrick, Yvette et Alexandre Schalk. Vulcain: Philippe Sénécal. Fred Poggia.
Flo : Samedi 11 : Rendez-vous 8h30 à l’aéroport de Genève. Ludovic nous dépose à 8h15.
Suivent les Schalk déposés par Adeline. Fredo fait mentir sa réputation d’être toujours en retard, il arrive à 8h30 accompagné de Françoise et de 2 amis qui les ont hébergés la veille. A 9h, Patrick part attendre Filou à la descente du train de Bâle. Le groupe réuni, nous avons le temps d’aller boire un café avant de faire nos adieux à Françoise et ses amis. L’avion de la compagnie Finnair décolle à 11h. 3 heures de vol et nous atterrissons à Helsinki. La vue du hublot nous fait découvrir un territoire très plat, boisé et parsemé de lacs. Pas de karst ici! L’aéroport est une plaque tournante pour les pays de l’Asie. La ligne à destination de Chong Qing a été ouverte en mai dernier. Nous prenons le temps de manger tranquillement avant l’embarquement. Décollage 17h30 - durée prévue du vol: 8h40. C’est une équipe Sino-Finnoise qui nous accueille. L’avion, neuf, est confortable, de plus il n’est pas rempli, nous pouvons prendre nos aises. Le vol est calme mis à part un violent orage au-dessus de Omsk.
 
Dimanche 12 : Arrivée 7h le matin par 40°C. Le professeur Wan nous attend accompagné de son successeur à l’université, le Professeur Li, ancien élève de Wan. Nous retrouvons avec joie notre fidèle chauffeur Lan qu'il a fallu débaucher de sa mission courante. Nous grimpons dans le bus tandis que Fredo, Patrick et le prof montent en 4x4. La température est élevée. Je peste contre la climatisation bien qu’on suffoque dès qu’elle est arrêtée. Nous prenons immédiatement la direction d’Enshi pour rejoindre la zone d’exploration: Hong Tu. Le voyage est long et nous prendra la journée jalonnée par quelques pauses techniques. Passé Enshi, nous nous arrêtons dans un restaurant de renommée, le leader de Mofu s’est déplacé pour nous accueillir. Des banderoles partout sur la place et dès l’entrée de la ville nous souhaitent la bienvenue en Chinois, en Français et en Anglais. Nous nous installons à la maison gouvernementale avant de nous rendre au meeting. Le comité d’accueil est impressionnant. Tous les leaders d’Hubei sont là. Nous retrouvons beaucoup de visages connus avant de nous installer dans une grande salle de meeting. Nous sommes environ 60 personnes sans compter les photographes. Suit la présentation des équipes respectives et de nombreux discours dans le pur style des réunions gouvernementales chinoises. Les attentes sont fortes, nos hôtes Chinois comptent sur nous pour «découvrir» un réseau qui deviendrait touristique et apporterait la notoriété à cette agglomération de près de 50 000 habitants (donc petite à l’échelle Chinoise). Tous ces espoirs nous mettent mal à l’aise surtout Patrick qui porte la responsabilité de l’expédition. Quoiqu’il en soit le fait qu’une équipe française soit là permettra à la ville de faire une super opération de communication. Le leader de Hong Tu est un homme discret et raffiné qui a l’air proche de ces administrés, il n’y aura pas de débordement au saké, nous irons ensuite sur la place rencontrer les gens, et nous prêter volontiers à des séances de photos et d’autographes avec les enfants.
 
Lundi 13 : Rendez-vous à 8h30 pour le petit déjeuner. Les pâtes pimentées et l’eau de riz sont carrément impossibles à avaler pour Marion qui vit sa première expérience chinoise. Suit une nouvelle séance photos avec les officiels et toute la presse locale à en croire le nombre de photographes. Nous partons pour la cavité de tous les espoirs «Chao Dong» ou «Grotte de salpêtre». Le trajet en bus dure environ 30 minutes, la dernière partie est en dalles de ciment récentes, peut-être déjà un aménagement spécial pour la future grotte touristique Nous nous arrêtons devant un groupe de fermes puis continuons à pied en descendant par des champs de maïs puis nous suivons un sentier jusqu’au porche. Nous sommes accompagnés de tout le village et formons une vraie procession. C’est un gros porche dans les falaises. Pendant que Yvette, Marion et moi nous installons avec les locaux, le groupe descend en repérage, sans s‘équiper, à l’intérieur d’un vaste porche. 2 groupes électrogènes fonctionnent pour désamorcer le siphon d’entrée. Les chinois installés là depuis 2 jours ont fait un feu. L’équipe réapparait un peu découragée, les risques d’intoxication au CO2 et CO sont élevés mais nous ne pouvons pas décevoir les Chinois. A 13h30, Frédo et Alex décident de s’équiper. La consigne est d’être de retour à 17h. Le reste du groupe attend dans le porche entouré de Chinois qui nous offrent patates et maïs grillés. Pour l’anecdote, ils préparent un nouveau feu pour cuire les aliments qu’ils ont apportés. Devant notre refus , ils remontent aux fermes les faire cuire avant de nous les offrir. A 18h, Marc et Patrick redescendent et remontent seuls à 18h40. Yvette a pu avoir l’information par le professeur Wan, que Fredo et Alex ont été accompagnés, qu‘il n’y a pas de craintes à avoir. Nos explorateurs réapparaissent à 19h. Ils sont allés jusqu’à 70% de la partie connue aux dires des Chinois soit 2,5 km estimés par Fredo sans faire de topo. Nous remontons et restons manger dans une ferme. Ici les gens semblent aisés, ils sont tous équipés d’appareils photos et un enfant a même un I-PAD. Nous partageons un excellent repas avant de rentrer. Nous pensions faire du repérage, nous devrons retourner le lendemain faire une grosse journée de topographie. Les Chinois ont fait un gros travail de préparation et nous devons profiter du désamorçage qui dure 6 à 7 jours pour explorer au mieux cette cavité.
 
Mardi 14 : Yvette et Marion restent à Hong Tu. Nous retournons à Xia Dong. Les chinois ont continué à faire du feu, il y a encore plus de fumée à l’entrée de la cavité. Alex et Filou vont au fond. Marc et Patrick font la topo du premier kilomètre. Fredo et moi accompagnons ces derniers. Alex et Filou feront 250 m de topo. Marc et Patrick plus d’un kilomètre. Avec Fredo, au retour, nous ressortons dès que nous arrivons dans la zone enfumée. Il y a de beaux volumes mais le calcaire est très sombre. Passé la voute mouillante, il y a un lac de 1 m de profondeur d’eau et au moins autant de glaise visqueuse sur une longueur de plus de 80 m qu’ on traverse grâce à un canoë dirigé par le guide chinois. Nous vivons un moment fort avec Fredo au retour lorsque nous embarquons à 4 dessus. Fredo n’a pas vraiment le gabarit d’un chinois et nos compagnons ne connaissent apparemment pas l’importance du centre de gravité. Ils ont fortement tendance à vouloir gigotter debout sur notre frêle embarcation. A l’ arrivée, le canoë est rempli d’eau, mais nous arrivons. Tout le monde est sorti à 18h. Remontée et repas à la ferme où Marion et Yvette nous ont rejoint. Elles sont allées chez le coiffeur et un leader les a emmenées voir un barrage en construction à une heure de route. Patrick propose au gouvernement de faire un musée historique expliquant l’utilisation des fours à salpêtre au siècle dernier et de faire une ballade en barque sur la rivière. Cela demanderait des travaux colossaux mais nous sommes en Chine.
 
Mercredi 15 : La pluie est annoncée. Petit déjeuner à 8h30. Fredo et Filou partent pour Sink Hole, un puits à 10 minutes de la maison du gouvernement. Au final comme on s’y rend à pied; tous les hommes y vont. Nous restons à l’hôtel, Yvette, Marion et moi puis irons en ville après une bonne averse. Déjeuner à 13h. Fredo et Filou ne sont pas rentrés. Rendez-vous à 15h pour aller voir une entrée sur la route de la ferme. Il pleut de nouveau, changement de programme. Dans la même direction que la veille il y a un porche en bordure de route, c’est notre nouvelle destination. Entre temps Fredo et Filou sont rentrés. Ils ont fait 2 puits et se sont arrêtés sur un P20. Cette cavité sera un objectif pour l’année prochaine. Néanmoins il faudra y retourner avant la fin du séjour récupérer la corde. Petite entrée avec fort courant d’air. Belle cavité de style méandre/puits/méandre/puits. Marc, Filou et moi décidons de rester. Les autres partent. Nous allons en ville rencontrer les gens; Nous y restons jusqu’à la nuit. Nous visitons d’abord l’artère principale déjà connue et descendons dans les bas quartiers plus populaires. Les gens sont très heureux de nous voir et nous échangeons sourires, poignées de mains, photos et arrivons à parler anglais avec quelques jeunes étudiantes. Nous percevons une fois de plus les attentes immenses de ces gens par rapport à cette cavité. Ils nous demandent si cela nous a plu, si c’est une des plus grandes cavités de Chine et surtout quel est le potentiel d’exploitation. Les rues anciennes sont bordées de très belles maisons de bois qui pourraient être d’un grand intérêt touristique si elles étaient conservées. C’est le point que nous défendrons auprès de Pr Wan. Nous allons ensuite à l’entrée de la ville. Il s’agit d’une partie moderne peu attrayante, néanmoins nous passons du temps chez des artisans. Un atelier de récupération de métaux avec toutes les machines-outils adaptées: fraiseuses, tours, perceuses, four, … dans un environnement indescriptible. Un fabricant de cercueil dont le travail nous passionne. Tout est réalisé avec des outils «anciens» dans un assemblage de bois de cèdre. Lorsque nous revenons, il est plus de 19h et le rassemblement sur la place est commencé. Marc joue au badminton, Phil et moi nous prêtons à l’incontournable séance de photos. Le fils du gouverneur vient nous informer que le reste de l’équipe mange à la ferme et que nous dinerons à 20h avec le leader d’Enshi, Mr Wuan. La soirée passe en débriefings et échanges divers.
 
Jeudi 16 : Petit déjeuner 8h30. RDV à 9h30 pour prendre un bateau… Nous partirons en réalité à 11h. Le bus prend la direction d’Enshi. En fond de vallée nous rejoignons le lac sans le traverser en dessous du village de Guan Men Xia Chun. Nous montons sur une espèce de ferry populaire qui peut contenir environ 20 personnes. Tandis que les chinois prennent une autre embarcation. Nous voilà partis pour une belle ballade de près d’1 heure sur cette belle retenue. La profondeur atteint 100 mètres. Il y a des parcs d’élevages de poissons et plusieurs petites usines électriques alimentées par des conduites forcées qui descendent des montagnes (dénivelé environ 500 m). Le dénivelé depuis Hong Tu est de 1000 m. Nous repérons de beaux porches. Nous accostons à l’embouchure d’un «torrent de montagne». Le cadre est idyllique, dommage que l’embouchure soit complètement polluée par les détritus habituels. Nous nous élevons d’environ 200 m avant d’arriver au porche. Bien sûr, nous sommes entourés de Chinois qui marquent leur passage par divers emballages abandonnés. Cette cavité s’appelle Xiang Shui Dong. Nous nous équipons tous. Alex et Filou partent en premier et me proposent de les accompagner en «porte flash» mais je profite que Marion soit motivée pour partir avec elle. Marc et Patrick commencent la topographie. Nous suivons le conduit, après environ 100 m, nous devons progresser dans l’eau. Nous nous arrêtons avec Marion lorsque Filou annonce avoir de l’eau aux épaules. Alex me confie le flash pour se rendre compte de la longueur à nager. Marion retourne vers Yvette. Fredo nous dépasse en nageant. Lorsque Marc et Patrick me rejoignent, ne connaissant pas la longueur à nager, je récupère le matériel sensible à l’eau et les laisse partir. Je sors et profite des vasques d’entrée pour nettoyer mes combinaisons maculées de boue de Xia Dong. Les chinois font un feu au niveau intermédiaire pour cuire les patates.Peu à peu tout le monde ressort enchanté par les promesses de cette cavité. Après la zone immergée de 300m, le conduit continu et débouche sur une salle majeure. Cette grotte semble beaucoup plus intéressante à aménager que Xian Dong. Nous sommes de retour à 18 h. Diner à 19h. Auparavant a lieu un meeting avec les officiels pour expliquer nos découvertes. Nous profitons de la machine à laver à notre disposition. Après le diner nous allons tous nous promener en ville. Beaucoup de boutiques sont fermées, il fait nuit noire. Au retour nous retrouvons une des filles du propriétaire de la ferme au-dessus de Xia Dong. Elle a une boutique de photocomposition et réalise des portraits d’enfants et de mariages avec des mises en scène très kitsch. Retour à l’hôtel.
 
Vendredi 17 : Alex, Filou et Fredo partent continuer l’exploration de la grotte de Hong Tu. Nous prenons le bus et un 4x4 pour monter au-dessus de Hong Tu. Après 5 kms, nous quittons la route pour suivre une piste qui descend sur environ 10 kms. Les flancs des pitons sont plantés de tabac. Nous passons devant de magnifiques et très grandes fermes de bois. La culture du tabac permet aux gens de la région de vivre aisément. La pente est telle et les virages en épingle tellement serrés que nous nous demandons si le bus pourra remonter. Nous nous arrêtons à une ferme et commençons à descendre parmi des plantations de tabac et de différentes cultures alimentaires. Après un cours arrêt à une ferme sans accès routier nous continuons notre descente, les plantations sont bientôt remplacées par la forêt dense. On se croirait dans la jungle costaricienne. Les paysans nous ouvrent le passage à la serpette. Après ½ heure de descente nous arrivons à un porche de 10 m de large par 2 m. Il y a un fort souffle glacé. Nous nous équipons et entrons dans une première salle. Il y a une autre petite entrée naturelle au plafond. Nous découvrons au plafond des dizaines de chauve-souris. A priori nous ne trouvons pas de suite. Les locaux nous font découvrir un passage vers la suite de la galerie fossile. Nous ferons une topo de plus de 500 m. Parmi les points caractéristiques, on peut citer la base d’une énorme cheminée de 100 m, des fours à salpêtre. Toute la galerie est aménagée pour faciliter la progression et l’exploitation du salpêtre. Nous nous arrêtons sur rien pour avoir le temps de faire la topo. 3 officiels nous ont accompagnés et 4 ‘local people’.
Nous retrouvons les profs, Marion et Yvette à la sortie et remontons jusqu’aux véhicules. Il est 16h45. Nous devons tracter au 4x4 le bus garé dans un trou et rentrons sur Hong Tu vers 18h pour retrouver le reste de l’équipe. Ils ont fini l’exploration de la cavité. Les galeries se rétrécissent et ne présentent plus d’intérêt pour la Chine. Suit une séance d’initiation spéléo pour le fils du leader. L’atelier est installé à la balustre de la maison du gouvernement. Après le diner nous accompagnons les officiels dans le vieux quartier pour leur expliquer l’intérêt de le conserver. Nous découvrons une projection en plein air et sommes attirés un peu plus loin par la musique dans une espèce de maison du peuple. Les officiels nous invitent à entrer. C’est un groupe mi-folklorique, mi-fanfare. Nous assistons à une démonstration en dégustant un verre de thé. Au retour nous nous arrêtons chez un coiffeur pendant que Patrick se fait couper les cheveux, Yvette et moi profitons d’un shampoing et d’un massage, puis Filou et Alex. Nous rentrons vers 22h.
 
Samedi 18 : Petit déjeuner à 8h30. L’équipe retourne à Xiang Shui Dong avec un chinois du gouvernement. Yvette, Marion et moi restons à Hong Tu. Nous allons en ville faire réparer 2 combinaisons. Déjeuner à midi avec le leader et son fils. Ensuite nous allons sélectionner des morceaux de musique, nous devons préparer danses et chants pour le soir. Nous choisissons  Dans le ciel de Paris pour montrer la valse, Siffler sur la colline de Jo Dassin pour le chant et la Macarena pour que tous puissent danser, puis après-midi détente et discussions. L’équipe revient à 18h30, enchantée de sa sortie. Une cavité majeure de la région vient d’être découverte, concrétions façon «Orgnac» et cerise sur le gâteau, après 3km, la base de deux énormes puits débouchant en surface, un moment inoubliable pour Fredo. Douche rapide et dîner. Toute la population est déjà sur la place. Des décors gonflables ont été mis en place et un énorme feu est installé au centre de la place. La musique est diffusée depuis le milieu de l’après-midi. Nous rejoignons les pupitres installés pour nous en traversant la foule. Suivent des discours, puis un spectacle de danse de dragons et les danses folkloriques, le leader chante, le professeur de Chengdu aussi, puis vient notre tour. La chanson est une cacophonie, la macarena menée par Marion est très appréciée, puis karaoké, les chinois sont d’excellents chanteurs, il y a aussi une chanteuse lyrique remarquable. Tout ceci dans une ambiance euphorique, ensuite danses folkloriques avec la population et séance photos. La soirée prend fin vers 22h.
 
Dimanche 19 : Petit déjeuner à 8h30. Marc, Patrick et Fredo partent pour la matinée repérer le plateau au-dessus de Xiang Shui Dong. Ils reviennent à midi. Ils ont trouvé les 2 puits vu la veille par l’équipe de Fredo. Pour les autres, conditionnement des affaires et dernier tour de ville. Le prof pousse à partir de bonne heure. Nous partons acheter du thé avec Marc, Marion et Yvette. Nous continuons avec Marc sur la route supérieure qui va vers Xia Dong faire quelques photos dont un 4x4 emporté par un glissement de terrain. Au final nous partons à 15h20 pour Mofu. La route est longue. Nous arrivons à l’hôtel au-dessus de Mofu à 20h. Le leader «buveur» nous accueille avec sa femme et sa fille. Nous l’avons connue petite fille, elle est maintenant étudiante à Enshi. Nous sommes installés dans une vaste chambre qu’ont occupé Bernard et Josiane l’an dernier.
 
Lundi 20 : Visite du Grand Canyon de Mofu. 7 km d’escaliers. Une belle ballade dans un site exceptionnel. Filou qui a participé à l’exploration nous commente les transformations du site. Un énorme orage éclate le soir. L’électricité est coupée. Yvette, Marion, Alex jouent au Majong à la frontale avec les chauffeurs. Il pleut toute la nuit.
 
Mardi 21 : Départ pour Enshi à 8h30. Les pluies de la nuit nous permettent de repérer les résurgences dans les falaises. Enshi est en complète transformation: des collines ont été rasées pour construire divers complexes. Après 2 heures de route nous arrivons aux portes de la vieille ville de Tu Jia. Le leader de Hong Tu est là pour nous accueillir. Nous visitons la ville. La pluie stoppe en cours de visite. Patrick m’explique que l’endroit est un ancien lieu de villégiature d’un empereur probablement. Nous acquérons quelques souvenirs puis partons à midi pressés par le professeur Li pour nous rendre au restaurant des céramiques. Le professeur Wan et le leader d’Enshi arriveront à 13h30, retenus par une réunion gouvernementale. Celle que nous avions surnommée «Bimbo», leader N°2 de Banqiao en 2006, qui travaille maintenant au service du tourisme à Enshi est là pour nous accueillir. Nous cassons des dizaines de bols après chaque Gambai de célébration de retrouvaille ou de départ. A 15h30 nous quittons Enshi pour Chong-Qing. La route est longue et nous avons du mal à retrouver l’hôtel. Nous déposons nos bagages à 21h à l’hôtel avant d’aller manger dans un restaurant de rue. La nourriture est beaucoup plus épicée et nous retrouvons le poivre de Sichuan dans certains plats, ce qui n’est pas du goût de tous! Alex, Phil et le jeune chauffeur prévoient d’aller découvrir la vie nocturne. Patrick nous distribue les cadeaux: des pantoufles tissées typiques de Hong Tu, des sacs pour les femmes et des tapisseries pour les hommes typiques du travail de l’ethnie Tu Jia et un délicat thé biologique de Enshi.
 
Mercredi 22 : Journée shopping à Chong Qing. Nous sommes réveillés en sursaut à 6h par des cris et des coups tambourinés à notre porte. Il s’agit apparemment d’un gardien de l’hôtel qui cherche quelqu’un et s’en va en voyant Marc. Patrick fait le point avec le professeur; le coût de notre séjour est de 986 euros/personne. Le coût de la vie change en Chine. A 11h nous sortons dans le quartier. Les rues sont devenues très propres, on voit partout des gens occupés à ramasser des détritus et même à nettoyer les joints des pavés des trottoirs. RDV à midi pour déjeuner avec 2 camarades d’écoles du professeur Wan. Nous mangeons dans un restaurant très huppé. Nous décidons d’aller ensuite au centre-ville, ou plutôt dans l’un des centres villes de Chong Qing! Patrick, Yvette, Filou et Marion prennent un taxi. Les autres montent dans le 4x4 de Lio. Le taxi part à vive allure et nous le perdons de vue. Nous arrivons après plusieurs demi-tours. C’est un centre commercial dans de vieux (ou semblants vieux?) bâtiments. Pour nous permettre de se retrouver, Yvette a fait appeler Pr Wan qui a rappelé Lio pour fixer un point de RDV. Le début est plutôt stressant, tout le monde attendant ou cherchant tout le monde. Nous décidons de nous donner RDV à 16h30 dans un café qu’a repéré Fredo: enfin boire un vrai café, Fredo en rêve bien qu’il ait dans ses bagages sa petite cafetière italienne!! Nous faisons une petite excursion dans le quartier, attirés par un splendide ouvrage d’architecture moderne. Nous rentrons à 19h et Professeur Wan nous interpelle dès l’arrivée pour aller dîner dans un non moins beau restaurant. Nous y étions déjà allés lors des précédentes expéditions toujours avec ses amis.
Jeudi 23 : Départ pour Helsinki.