Adresse
/
Téléphone

ACTIVITES TROISIEME TRIMESTRE 2012

Vendredi 29 juin au mercredi 4 juillet : STAGE NATIONAL PLONGEE SOUTERRAINE
Gréalou (Lot)
Participants SDNO : Lulu, Bébert. Autres: Jean-Louis Camus, Fred Martin, Christophe Depin, Philippe Brunet, Mowgli, Xavier, …
Lulu : Nous partons en début d’après-midi, sous un beau soleil. Le voyage se déroule bien et nous atteignons le gîte Ecoasis en fin de journée. L’accueil est chaleureux et les bâtiments sentent le neuf. Tout est écologique, même les WC et les douches. Nous organisons une chambre «ronfleurs», dans laquelle je suis un petit joueur. Bébert et Jean-Louis, qui sont autonomes par rapport au stage, logent dans un autre bâtiment.
Samedi : La mise en place du stage s’effectue. Il y a un instructeur à recycler, moi, des moniteurs stagiaires, des initiateurs stagiaires et enfin des vrais stagiaires.
Dimanche: Plongée d’évaluation au Ressel. Je contrôle Fred, qui surveille l’initiateur stagiaire, qui lui surveille un plongeur débutant très spécial. Ce dernier s’avère être très juste et n’a pas sa place dans ce stage.
Lundi: Plongée à St Sauveur. Les mêmes avec pas beaucoup d’amélioration chez le stagiaire.
Mardi: Bébert et Jean-Louis partent pour plonger Cunhac. Je fais un cours sur le fil d’ariane. Vers midi, nous apprenons que Bébert est décédé en franchissant le Lot. Il a probablement eu un malaise suite à un essoufflement et Jean-Louis n’a pas pu le ranimer. Nous passons du temps à la gendarmerie pour les constats et les dépositions.
Mercredi : Je quitte le stage en compagnie de Mowgli qui est à jour pour être initiateur. Je le dépose à Lyon et rentre chez moi.

Samedi 7 juillet : GROTTE DES HUGUENOTS
Ain
Participants : Julie, Isabelle. SCMJCB: Ludo, Christophe, Emilie, Vistal, Noelle, Magalie. CDS01: Yves, Fred Meignin.
Sortie de l’Ecole Départementale de Spéléo.

Dimanche 15 juillet : CANYON DE LA SEMINE
Belleydoux(Ain)
Participants : Julie, Isabelle. SCMJCB: Jérome, Ludo, Emilie, son frère et sa belle sœur. Surface: Lulu, Véronique.
Descente depuis le viaduc d’Orvaz.

Mardi 24 juillet : GOUFFRE BONIN
Vouvray (Ain)
Participants : Julie, Jérôme.
Deuxième visite du gouffre maudit. Toujours aussi peu engageant.

Jeudi 26 juillet : GROTTE DE LA TROUILLETTE
Champfromier (Ain)
Participants : SDNO: Lulu, Julie. Autre Stéphane Girardin.
Lulu : Transport de matériel dans la galerie des conduits en vue de la plongée de Stéphane. Julie capture un Trichaphaenops.

Samedi 4 août : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Lulu, Julie, Isabelle.
Lulu : Nous allons désamorcer le S1 en vue des prochaines explos.

Mercredi 29 août : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participant : Lulu.
Lulu : Je vais refaire l’équipement du premier ressaut avec des marches de fer dans la paroi et une corde fixée au plafond par des plaquettes inox. Je vais voir le S2, qui est à sec.

Vendredi 31 août : GROTTE DE LA TROUILLETTE
Champfromier (Ain)
Participants : Julie, Jérôme.
Déséquipement de matériel dans la galerie des conduits. La crue arrive et chasse les explorateurs.

Samedi 1er septembre : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participant : Lulu, Ludo.
Lulu : Nous allons terminer l’équipement du ressaut et faire baisser les niveaux des S1 et S3, en vue de la visite du lendemain, que je ne ferais pas. Visite au cours de laquelle Ludo rajoutera des plombs sur les tuyaux de vidange. Le siphon au fond du grand canyon est peut être passable, d’après Christophe.

Samedi 8 Septembre: GROTTE DE LA TROUILLETTE
Champfromier (Ain)
Participants : Stéphane Girardin, Nicolas Andreini, Moogly, Nicolas Kettler, Lulu, Ludovic Manillier, Jérôme Rousselle, Thierry Tournier.
Toune : J’arrive à 12h30, Stéphane est déjà là, super motivé pour aller revoir le deuxième siphon de la St Valentin. Seulement un petit problème de sonde sur son recycleur l’inquiète. En attendant le reste de la troupe, Nico, qui arrive entretemps, et moi-même donnons un coup de main à étalonner son fil d’Ariane. A 2h30 et après de longues réflexions sur le déroulement des opérations, l’équipe rentre dans le trou, objectif : pousser un maximum de matos au siphon de la St Valentin et plongée de celui-ci pour une dépose d’un bloc de 20 l, en haut du puits remontant. Lulu, Ludo et moi passons, tout d’abord au siphon d’entrée pour y relever la sonde. Nous rentrons enfin dans le trou vers 15h en ayant pour ma part déchiré ma botte droite au niveau du talon, ce qui me gênera passablement dans la progression. Puis nous récupérons un bidon de détendeurs à l’entrée du trou et rejoignons le gros de la troupe qui a décidé entre temps d’annuler la plongée profonde et de laisser le recycleur dans la salle de l’Horloge, les manques de temps et de porteurs auront mis à mal la motivation de Stéphane. Avec Lulu, nous filons au siphon des Conduits pour relever les infos de la sonde, puis vu notre progression sénatoriale, l’état de ma botte et les impératifs de Lulu, nous décidons de ressortir. Entre temps, Ludo et Jérôme tentent un élargissement de l’étroiture soufflante de la galerie des conduits, en vain. TPST: 2h et 5h pour l’équipe St Valentin
La journée fut néanmoins positive, les sondes ont parlé et Stéphane a pu déposer une 11 l, une 20 l. et une 2 l. à env. 200 m. de l'entrée du siphon.
L’analyse des sondes du siphon d’entrée et des Conduits nous montre que:
- L’eau des Conduits est toujours légèrement plus froide de 2 à 3 dixièmes de degrés que le 1er siphon.
- Par exemple, le 8 juin dernier, 32 mm de précipitation à la Chandelette, les conduits sont montés en charge sur une hauteur de 17m (conduite forcée) alors que le 1er siphon ne dépasse pas les 14m (déversoir). C'est-à-dire la même à peu près la même configuration observée par Jérôme en décembre dernier, mais avec une réactivité peut être plus rapide.
- Que la température de l’eau baisse lors des crues.
- Que les crues peuvent être violentes, souvent une paire d’heure pour passer du niveau 0 à 13 mètres.
- Que la décrue la plus rapide est de 9 mètres en 7 heures, mais que le plus souvent des cas, il faut compter le double.
Un exemple de crue estivale:
Le 31 Aout, 18 mm de précipitation à la Chandelette, Julie se fait surprendre par une montée des eaux dans la galerie des Conduits, environ 4 heures après les dernières pluies, alors que les niveaux semblaient à l’étiage. Le siphon des Conduits est monté de 6m50 en 2h45, puis 2 heures plus tard, le 1er siphon commençait à monter pour atteindre 5m47 en 1h32. (Pourquoi ce retard de 2 heures? l’eau des conduits ressortirait-elle en partie plus en aval dans le lit de la Volferine sans passer par le siphon d’entrée?).
Les sondes enregistrent en secondes et nous les programmons sur 900 secondes ce qui correspond à ¼ d’heure. Nous aurons plus de précision lorsque que le cumul des secondes sera traduit en heures et jours.

Samedi 15 septembre : SECTEUR DE LA SERRA
Lalleyriat, Charix (Ain)
Participants : Bix, Isa.
Prospection et prise de coordonnées de tous les trous intéressants le bout du réseau, coté Burlandier et grande cheminée terminale.

Dimanche 16 septembre : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : Nicolas, Lulu, Isabelle, Toutoune.
Lulu : Nous nous retrouvons à 10h30 à Charix, par un beau soleil. Après un équipement rapide, nous pénétrons dans la cavité. Les siphons sont très bas, le pompage a réussi, cequi permet de garder le perfo hors de l’eau. Isabelle utilise la chambre à air pour les passages où elle n’a pas pied, ce qui est très seyant. Elle décide de s’arrêter en haut de la grande salle, n’ayant pas son baudrier pour s’assurer. Toutoune la raccompagne, non sans avoir fait une petite virée plus loin. Nicolas et moi arrivons aux puits qui succèdent à la chatière de sable un peu après. Nous modifions les équipements avec plaquettes et pitons inox. Le petit puits étroit nous prend un peu de temps. Nous ne ressortons pas très vite, mon genou me faisant un peu souffrir. A 17h, nous arrivons à la voiture, Isa en a profité pour aller aux champignons. Elle a ramené un bout d’obus inoffensif, que nous rejetons aussitôt dans les buissons.

Samedi 22 septembre : ASSOCIATIONS EN FETE
Oyonnax (Ain)
Participants : Lulu, Bix, Toutoune.
Lulu : Participation à la journée des associations à Valexpo.

Dimanche 23 septembre : GROTTE DE LA SERRA
Charix (Ain)
Participants : SDNO: Lulu. SC Semine: J.J.Humbert, Sylvain Saultier.
Lulu : Toutoune doit emmener Nida à l’hôpital, et Julie a un gros problème dentaire. Je décide de monter sans matériel prévenir Jean-Jacques qui nous attend à Charix. Il est en compagnie de Sylvain et ils décident de maintenir le programme, aller voir le siphon terminal du Grand Canyon. Je les accompagne à l’entrée pour reprendre les coordonnées GPS. Puis je vais prendre celles de la grotte de Charix, des entrées du Burlandier et de celle que nous avons redécouvert sur la route de Plagne. Quand ils ressortent, ils m’apprennent que le siphon est toujours plein et alimenté par un petit affluent.

Samedi 29 septembre : GROTTE DES HUGUENOTS
Lhopital (Ain)
Participants : SDNO : Lulu, Julie, Isabelle. SCMJCB: Franck Tellier.
Lulu : Nous réalisons une sortie pour l’anniversaire d’un jeune de 11 ans et ses 10 copains. Ils sont accompagnés de la mère e celui-ci. Promenade découverte joyeuse et bruyante. Nous faisons des allers-retour avec les jeunes sur le dos pour traverser les gouilles profondes. Ils ramènent des boules de glaise du fond, dont il faut prendre soins dans les ressauts. Ils ressortent mouillés, mais heureux de cette expérience.

Dimanche 30 septembre: SECTEUR DE LA SERRA
Plagne (Ain)
Participants: Bix, Lulu, Isa, Julie, Toutoune, Nida.
Lulu : Nous nous retrouvons à 11h vers les cavités de Nantaberry. Julie commence la désobstruction d’un trou en bord de route, près du virage du bief. Les deux sorties d’eau plus haut coulent un peu, et nous renonçons à utiliser les pailles pour agrandir. Nous redescendons au départ du chemin du gaz pour manger, avant de monter voir les trous au-dessus. Mais une forte pluie change nos objectifs. Nous allons repérer une sortie d’eau au-dessus de l’autoroute, que Bix avait creusée. La pluie ne cessant pas, nous rentrons dans nos pénates.