Adresse
/
Téléphone
Vous est-il déjà arrivé d’entendre dans les conversations cyclistes « mes roues ne sont pas assez rigides, je vais aller les faire retendre » ?
Nous allons chercher à éclaircir ce point souvent discuté qui concerne l’influence des tensions des rayons sur la rigidité latérale de la roue.

 
Vous est-il déjà arrivé d’entendre dans les conversations cyclistes « mes roues ne sont pas assez rigides, je vais aller les faire retendre » ?
Nous allons chercher à éclaircir ce point souvent discuté qui concerne l’influence des tensions des rayons sur la rigidité latérale de la roue.
 
 
 

PROTOCOLE

 
Le test consiste à appliquer sur une roue une force latérale à l’aide de différentes masses. Durant le test, nous allons relever les valeurs de déplacements au point d’application de la force sur la roue.
Grâce à la masse appliquée et au déplacement de la roue, nous avons converti en N/mm.
Le test s’est déroulé, dans un premier temps, sur une roue route avant car les deux côtés sont symétriques ce qui simplifie les interprétations. Nous étudierons plus tard les roues arrières.
Le point d’application se situe à 90° de la valve, plus précisément au centre de deux rayons. Nous réalisons les mêmes relevés de valeurs à 180° du point d’application. Dans le cas réel, ces valeurs correspondent au déplacement entre les patins de freins.

Nous avons fait varier les tensions de rayons sur une roue puis nous avons observé les effets sur la rigidité latérale de celle-ci.
La tension est homogène sur chacun des rayons de la roue. Les tensions sont données en Newton. Les tests sont effectués entre 1100N et +/-300N. Sous 400N les tensiomètres n’étant plus capables de mesurer avec précision, nous communiquons la valeur de approximative de 300N.

ROUE UTILISEE
:

Jante RAR TEMPO 27mm de masse 440g
Moyeu RAR
20 rayons DT Aerolite

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les BARONNIES
Cyclomontagnarde du Jura
Luchon - Bayonne
CODEP 64
FFCT
Carcassonne| pyrénées