Adresse
/
Téléphone

Au point d’application de la charge

1. Nous remarquons que les roues ont des déformations très proches peu importe la tension de rayon. En tout cas jusqu’à à un certain seuil à partir duquel les moins tendues perdent leur raideur.
2. Un palier peut être constaté aux alentours de 6000g. La courbe se redresse, signe que la roue a perdu soudainement une bonne part de sa rigidité latérale. Nous supposons que cette perte de rigidité provient du parapluie de la roue, un prochain article sera consacré exclusivement à ce point complexe d’une roue.
3. Nous constatons que pour une tension inférieure à 400N, la roue perd son maintien latéral dès 10kg. Concrètement les rayons du côté où la charge latérale tire ne maintiennent plus la jante et totalement détendus. Seuls les rayons d’un côté de la roue la supporte. Nous allons le vérifier un peu plus tard dans cet article.
4. La roue possédant des rayons tendus à 720N est la plus rigide jusqu’à une masse appliquée de 15kg. Pour des masses supérieures, la roue tendue à 950N est la plus rigide.
 

A 180° du point d’application

Nous allons maintenant observer les effets à 180° du point d’application de la force.
 
1. Au contraire de la valeur de rigidité, nous notons ici des différences plus prononcées entre les essais. A 12000g, la différence entre les deux extrêmes est de 0,25mm environ.
2. Dans ce cas, la hiérarchie des tensions de rayons correspond à celle des déformations: au plus la roue est tendue, au moins elle se déforme.
3. A partir de 10000g, la courbe de la roue à très faibles tensions subit un léger palier: elle change de pente et son déplacement augmente plus rapidement que pour les autres.
4. La roue tendue à 1100N est la moins déformée au-delà de 13500g.



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les BARONNIES
Cyclomontagnarde du Jura
Luchon - Bayonne
CODEP 64
FFCT
Carcassonne| pyrénées