Le Chemin de Colomban

Le Chemin de Colomban 2020

 
 
 
 
 
 

LA " VIA COLUMBANI " VERS UN ITINÉRAIRE CULTUREL EUROPÉEn

Le 13 mars 2014 une association a été créée
« ASSOCIAZIONE EUROPEA DEL CAMMINO DI SAN COLOMBANO »
sous droits italiens, dont le siège est à Bobbio, par les maires de Bangor (Irlande du Nord) Bobbio (Italie) Luxeuilles-Bains (France) avec le concours des associations colombaniennes d’Irlande, d’Italie et de France.
Cette association ayant pour objectif la création d’un chemin de pèlerinage et d’un itinéraire culturel européen et touristique, « le Chemin européen de saint Colomban », nommé ensuite " Via Columbani " basé sur la vie et les voyages de l’Irlande à l’Europe occidentale du célèbre saint et de ses compagnons.
 Un dossier de candidature pour la reconnaissance du Chemin européen de saint Colomban est déposé auprès des Itinéraire Culturels Européens à Luxembourg. Cet itinéraire culturel reliera le comté de Leinster (Irlande) et les villes de Bangor (Irlande - lieu de formation du moine irlandais), Luxeuil-lesBains (France – lieu de fondation de 3 monastères) et Bobbio (Italie – lieu de sa dernière demeure en 615) et reconnaîtra l’influence monastique de Colomban au sein de l’Europe centrale. Cette reconnaissance sera formellement établie en 2015, année qui marquera le 1400e anniversaire de la mort de Saint Colomban. Cet anniversaire sera célébré par de nombreux événements dans tous les pays européens, où le saint a exercé son influence. 
 
 
Les signataires sont :  Councillor Andrew Muir, Mayor of North Down ;  Mr Trevor Polley, Chiefr Executive and Town Clerk ;  M. Michel Raison, Maire de Luxeuil-les-Bains ;  Signore Maurizio Parma, Vice Presidente della Provincia di Piacenza;  Signore Marco Rossi, Sindaco di Bobbio ;  Mr. Jacques Prudhon, président de l’association des Amis de saint Colomban de Luxeuil-les-Bains ;  Signore Mauro Steffenini, président Association degli Amici di San Colombano per l’Europa à San Colombano al Lambro ;  Canon Ronnie Nesbitt, Bangor Abbey (anglican)  Father Joseph Rooney, St Comgalls Parish, Bangor (catholique)

VIA Columbani

Balisage du chemin

L’ensemble des parcours nationaux et régionaux qui composent la Via Columbani totalise 8000km environ à travers 20 régions de 9 pays différents.
Hormis quelques lieux très caractéristiques de la vie de saint Colomban et de saint Gall, la Via Columbani n’est pas balisée pour des raisons d’économie financière mais aussi de préservation de la nature en diminuant très fortement l’impact carbone d’un balisage de cette ampleur (fabrication, mise en place puis entretien) et en évitant de dégrader davantage certaines zones naturelles désormais surchargées d’indications.
 
La Via Columbani est la première à utiliser dès sa conception des moyens modernes d’information et de localisation pour remplacer le balisage traditionnel :
  • Site internet dédiée pour la préparation des sorties: renseignement, impression des sorties/étapes ou téléchargement de l’itinéraire dans un GPS de randonnée à l’autonomie suffisante,
  • Application mobile permettant de suivre le chemin même hors connexion, de s’informer et de réserver un service à tout moment sans s’alourdir et s’encombrer de topo-guides.
Via Columbani, balisage
 

Vous rencontrerez cependant les marquages suivants aux lieux caractéristiques du chemin

 
 
Via Columbani, villes partenaires     Via Columbani, organismes partenaires

 
 
 
 
 
 

Le Chemin Européen de Saint Colomban

Itinéraire probable de St-Colomban et de ses 12 compagnons, d’après le récit de Jonas,
C’est avant 590 que Colomban et douze de ses compagnons, venant d’Irlande, débarquent sur notre continent. Après avoir traversé la Gaule, ils viennent se fixer sur les pentes méridionales des Vosges, là où le roi Gontran leur a offert un ancien camp fortifié appelé Annegray. Ils y fondent leur premier monastère. La renommée des vertus pratiquées par ces moines ne tarde pas à se répandre. Le monastère prospère, il devient bientôt insuffisant et Colomban crée un nouveau monastère dans les ruines d’une fortification gallo-romaine située à 15 kilomètres de là, Luxovium (Luxeuil). Plus tard, l’affluence des moines oblige Colomban à créer un troisième établissement, à Fontaine, à six kilomètres au nord-ouest de Luxeuil.
Deuxième parcours de Colomban de 610 à 613 Les Amis de Saint Colomban, 
L’exil de Colomban avec ses compagnons irlandais a travers l’Europe 610 - 612,
Homme de caractère et de détermination, allant jusqu’au conflit avec la reine Brunehaut, Colomban est expulsé avec ses compatriotes vers leur Irlande natale. A Nantes, le vaisseau qui doit les rapatrier est rejeté sur la plage. C’est le début d’un nouveau périple vers l’est jusqu’a Bregenz, sur le lac de Constance. De la, ils traversent les Alpes et entrent en Lombardie où Colomban fonde son dernier monastère à Bobbio. C’est la qu’il meurt le 21 novembre 615. Colomban, « citoyen du monde »  par les influences reçues et transmises dans sa « Règle des moines »  par l’étendue des territoires parcourus, plus encore, par l’importance de l’essaimage colombanien qui, par delà la mort du saint irlandais, provoque l’éclosion de plus de quarante monastères en Europe occidentale.
Philippe Kahn, historien, vice président de l’association des Amis de Saint Colomban

Le Marcheur de Dieu

Pour le marcheur du XXIème siècle, l'apport culturel et spirituel du chemin Européen de Colomban se justifie par la présence sur le parcours, de fondations monastiques Luxoviennes au cours des 7ème et 8ème siècles.
C'est un pélerinage à vocation spirituelle et culturelle pour découvrir l'histoire de cet essaimage colombanien.
Certaines régions traversées témoignent, encore aujourd'hui, de la présence de fondations irlandaises crées à l'époque Mérovingienne.
La Vita Columbani, écrite par Jonas de Bobbio, nous relate les étapes les plius importantes de sa périgrination: pélerinage a saint Germain d'Auxerre, à saint Martin de Tours; Miracle de Colomban à Orléans, Paris, Mayence, Bregenz,Bobbio.
il est accueilli dans les familles aristocratiques, il bénira les enfants de Chilperic résidant à Meaux, d'Authaire résidant à Ussy sur Marne, dont certains porteront des noms célèbres tels St Ouen, StFaron, Ste Fare. d'autres fonderont les monastères de Jouarre, Rebais, Faremoutiers.
Les successeurs de Colomban à la tête du monastère de Luxeuil, st Eustaise et st Valbert, vont essaimer plus de 60 monastères dans le nord de la Gaule.
En 1950, Robert Schuman alors ministre des affaires étrangères en France et futur père de l'Europe, inaugurait à Luxeuil une statue de St Colomban en déclarant,
" Colomban est un des Pères de l'Europe"