L’ASLCC sur le toit de l’Aveyron !

Finale Coupe d’Aveyron : Druelle 2-2 (tab 2-3) ASLCC.


Composition : Fabre M., Pelat, Raja, Firmin, Pujol, Palmade, Malzac, Pouget, Fages, Guérin, Meissonnier, Fabre N., Vayssié, Longeac.


Spectateurs : 2000 environs.


Il aura fallu 15 ans à l’Association Sportive Saint Laurentaise Canourgaise pour glaner tous les titres en Aveyron et celui-ci est de loin le plus magique. L’épopée fut belle, mais elle devient éternelle ce jeudi 10 Mai 2018. Les instances du district Aveyron disaient bien que leur finale de coupe était l’une des plus belles de l’hexagone et en effet il fallait le vivre pour le croire. Une ambiance extraordinaire avec 700 spectateurs de la Vallée du Lot qui avaient fait le déplacement à Paul Lignon, stade du Rodez Aveyron Football (national). 300 T-Shirts et 400 places vendus en point de vente (La Citadelle, l’hotel Mirmand, le Bar2000 et la superette de Saint-Laurent). La dernière finale remonte à 1982 pour le FCC, époque où Michel Fabre et Jean Fabre s’illustraient de fort belle manière. En 2018, leurs fils respectifs, Marien (Gardien) et Sylvain (coach), ainsi que Nathan (milieu) ont réitéré l'exploit, une histoire de génération mais pas que… La causerie d’avant match est lourde et chargée d'émotion lorsque Sylvain évoque les étoiles dans le ciel qui nous accompagneront ce soir, en pensant bien évidement à André Bancillon (président), Sylvain Toulouse et Franck Poujol (joueurs) disparus beaucoup trop tôt. L’entrée des joueurs est frissonnante avec une « Cosa Manini » déchainée et nos U13 et U11, ramasseurs de balles pour ce match, aux anges. La fête du football aveyronnais est bien lancée. Durant les premières minutes les jaunes et bleus sont timorés et dominés par une équipe Druelloise au jeu bien rodé. D’entrée de jeu, ils trouvent la barre sur une tête (5ème). Apres plusieurs chaudes alertes, ils ouvrent le score sur un centre repris au premier poteau (25ème). L’ASLCC ne se démobilise pas et Maxime Fages, bien servi par Benoît Pelat, égalise à la 30ème (MT : 1-1). La seconde mi-temps est très ouverte avec des opportunités de part et d’autre dont la plus grosse pour Druelle, qui voit les sauvetages extraordinaires de Baptiste Firmin et Benoît sur la ligne de but. Place aux prolongations. Druelle profite d’une mauvaise relance pour reprendre l’avantage (110ème). Sonnés mais pas KO, les  bleus égalisent : sur un trop plein d'engagement le défenseur et le gardien adverse se télescopent, Jordhann Guérin, auteur d’une prestation XXL, ajuste alors un plat du pied qui fait exploser Paul Lignon. Et même si Druelle trouve la barre dans les derniers instants, le score en reste là, ce sera donc une séance de tirs au but. L'ASLCC n'est pas vraiment en réussite dans cet exercice, mais ce coup-ci la balance va pencher du bon coté. Si Marien Fabre, le brisquard de l'équipe, stoppe le premier tir au but, c’est en revanche le tout jeune U18, Timothée Pujol, qui se charge du cinquième. Sans aucune pression, "ce gamin" catapulte le cuir en pleine lucarne et offre à ses copains le titre tant convoité. L’invasion du terrain est sans précédent, les larmes des anciens se mêlent aux sourires des plus jeunes. Francis Rouvelet, éducateur à l’école de foot, est porté en triomphe par les joueurs reconnaissants envers celui avec lequel ils ont touché leur premier ballon, la formation a payé et c’est bel est bien là-dessus qu’il faut mettre le paquet.  Nous ne répondrons pas aux provocations de nos détracteurs, nous sommes unis sous les mêmes couleurs :  tous Jaunes et Bleus. Et nous ne sommes pas tous « Lozériens » comme le laissait entendre la banderole de Druelle, les familles Vayssié et Pelat se reconnaitront … La coupe est dans la Vallée du Lot avec le match le plus merveilleux de l’histoire de l’AS Saint-Laurent et du Football Cantonal Canourgais. Amis joueurs, vous ne vous en rendez pas compte mais vous êtes entrés dans la légende locale à jamais, soyez fiers, on se souviendra de vos noms ad vitam aeternam. Merci aux jeunes ramasseurs, à tous les dirigeants pour l’organisation de cet événement, aux commerçants dont les vitrines se sont colorées de Jaune et bleu en quelques jours, aux coachs Sylvain et Kader, à Emmanuel pour ces vidéos live et à Maxime pour ses soins. Mention spéciale au douzième homme qui a gagné le match des tribunes, nos supporters, avec une « Cosa Manini » qui a tenu toutes ses promesses! Et pour conclure, « Dédé » ton bateau Jaune et bleu a bien vogué depuis le temps, tu peux être fier là haut. 


Le club a décidé que le trophée éphémère, matériellement parlant,  sera présenté toute l’année dans divers endroits. il sera notamment au cinquantenaire de l’AS de Saint-Laurent ce 26 Mai pour le plus grand bonheur de notre dirigeant en or, l'infatigable Francis Andrieu.


ce site a été créé sur www.quomodo.com