Duel. Yan Milon (à droite) et Gravelier à la lutte pour la possession du ballon : le Rétais aura le dernier mot !
PHOTO FRANCK MOREAU

32ème Finale Trhophée coupe de France
  |  29/02/2005
SAINT-CLEMENT - MERIGNAC. — L’US Villageoise se qualifie brillamment en éliminant un pensionnaire de N2. L’Ile de Ré aura un représentant en 16e de finale

Après avoir éliminé trois clubs de N3, Saint-Clément-des-Baleines, un des petits poucets de la coupe de France amateurs, recevait dimanche un s...
16ème Finale Trhophée coupe de France
  |  12/03/2005
CAHORS SAUZET - SAINT-CLEMENT / AVEC LES HONNEURSDernière équipe du Poitou-Charente en lice dans le cadre de la coupe de France version amateur, l'USV St Clément des Baleines se déplaçait à Cahors Sauzet, dans le Lot.

Pour leur plus long déplacement de la saison, accompagnés d'une quinzaine de supporters mais privés de 2 joueurs importants (BOUTIN et GILARDY), l'USV rencontrait un des cadors de la Nationale 3, Cahors Sauzet, qui a pour priorité cette saison, la remontée en Nationale 2 et de jouer la coupe de France à fond. Les Rétais, quant à eux avaient décidé ...
Duel. Yan Milon (à droite) et Gravelier à la lutte pour la possession du ballon : le Rétais aura le dernier mot !
PHOTO FRANCK MOREAU

32ème Finale Trhophée coupe de France
  |  29/02/2005
SAINT-CLEMENT - MERIGNAC. — L’US Villageoise se qualifie brillamment en éliminant un pensionnaire de N2. L’Ile de Ré aura un représentant en 16e de finale

Après avoir éliminé trois clubs de N3, Saint-Clément-des-Baleines, un des petits poucets de la coupe de France amateurs, recevait dimanche un sérieux client Mérignac. Installés juste au dessus de la zone de relégation de N2, les Mérignacais se sont certes déplacés dans l’Ile de Ré avec une équipe affaiblie par les absences de titulaires indiscutables comme Milon, Resempa, Baykam et Ladousse. En face, Saint-Clément, qui alignait son équipe au grand complet avec douze joueurs présents sur la feuille de match comme le permet le règlement de la coupe, débute le match avec un cinq majeur très expérimenté. Pendant le quart-temps initial les Villageois mettent au supplice l’équipe girondine.
Mondon et Albert, qui s’entendent comme larrons en foire, dynamitent la défense mérignacaise en inscrivant 22 points à eux deux pendant que Milon, Quéré et Boutin à trois points finissent d’assommer les jeunes joueurs girondins où seul Barthez et Besse surnagent.
Après dix minutes de jeu, les joueurs de Fred Moa, avec leur avantage réglementaire du début de match, comptent déjà 25 points d’avance et les 300 supporters présents ne doutent plus un seul instant que leur équipe va se qualifier même si la tentative de press tout terrain, demandée en fin de première mi-temps par le coach adverse, perturbe la machine bien huilée des insulaires.
On remet ça. De retour des vestiaires, Saint-Clément remet ça en alignant d’entrée de jeu son cinq majeur pour enfoncer le clou et ne donner aucun espoir aux visiteurs. Au cours du troisième quart-temps, le jeune Pinaud montre de très belles qualités et alimente le score imité par Gilardy à l’intérieur de la raquette.
Sylvestre Mondon, très actif, se régale à 3 points et Mérignac sombre en n’inscrivant que treize petits points dont quatre sur lancers-francs. La messe, dite depuis longtemps, devient « chantée » par la bruyante chorale des trois secondes de l’USV. La trompette joue la charge de la cavalerie et les Mérignacais s’écroulent.
Pour eux, l’aventure en coupe se termine malgré le baroud d’honneur de Meline et de Barthes. A trois minutes de la fin, le coach de Saint-Clément rappelle ses joueurs cadres sur le banc et termine la rencontre avec un cinq composé de jeunes joueurs formés au club comme le prometteur Rayton et le dynamique Joly.
Pour le président Massé et ses joueurs, après cette belle performance, place au championnat et au prochain tour de coupe, en seizième de finale, le 12 mars, face à un adversaire qui sera connu mercredi midi lors du tirage au sort.

Philippe Brethenoux
16ème Finale Trhophée coupe de France
  |  12/03/2005
CAHORS SAUZET - SAINT-CLEMENT / AVEC LES HONNEURSDernière équipe du Poitou-Charente en lice dans le cadre de la coupe de France version amateur, l'USV St Clément des Baleines se déplaçait à Cahors Sauzet, dans le Lot.

Pour leur plus long déplacement de la saison, accompagnés d'une quinzaine de supporters mais privés de 2 joueurs importants (BOUTIN et GILARDY), l'USV rencontrait un des cadors de la Nationale 3, Cahors Sauzet, qui a pour priorité cette saison, la remontée en Nationale 2 et de jouer la coupe de France à fond. Les Rétais, quant à eux avaient décidé de se faire plaisir jusqu'au bout et de ne pas avoir l'air ridicule. C'est dans une salle réputée très chaude, au lieu dit « Le Chaudron" mais où un vent glacial s'engouffrait, que St Clément débuta la partie.

Premier panier pour l'USV. Une défense très physique de part et d'autres, Cahors profitant de la taille de ses intérieurs pour marquer des points tandis que l'USV utilise la pointe de vitesse de ses ailiers pour rester aux commandes. Un peu trop de précipitation dans la dernière passe villageoise donne autant de point à Cahors. Mais St Clément très présent en défense empêche les intérieurs de pratiquer leur jeu.

Passage à vide

Les 2 équipes tardent à trouver la faille adverse. Cahors jouant de puissance pour venir défier les Villageois malheureux dans leur adresse. Et c'est dés la 6ème minute du 2ème quart que Cahors égalise et prend les commandes du match en passant un cinglant 16-0, suite à un gros passage à vide des villageois qui semblent jouer la peur au ventre. St Clément parait se décourager tandis que Cahors, très adroit de loin par HEJEOKA et surtout à l'intérieur par l'américain SAWYER qui permettent aux joueurs du Lot de prendre rapidement 15 points d'avance, l'USV limitant les dégâts sur un ultime panier à 3 points de MILON à la fin de la première mi-temps. (56-44). Les jeux semblent fait, mais Cahors va connaître le réalisme villageois et trembler dans ce 3ème quart qui débute tambour battant. St Clément rentre dans le match avec un tout autre esprit - libéré et avec une envie évidente de l'emporter. La hargne défensive habituel repointe son nez et c'est Cahors qui se met à douter après que l'USV soit revenu à 3 points. (62-59) Défendant plus haut, plus dur et attaquant tout azimut, le vrai USV montre les dents. Mais la 4ème faute de PINAUD et la 3ème coup sur coup de SAUTREUIL et ALBERT viennent ralentir les ardeurs villageoises qui doivent malheureusement ralentir l'allure. Mais sous l'impulsion de QUERE, percutant et altruiste, (13 points dans ce quart) venant défier les intérieurs de Cahors, St Clément reste dans le match.

Par la grande porte

La pugnacité défensive de MONDON et sa bonne entente avec ALBERT permettent aux villageois de garder un légitime espoir, jouant le tout pour le tout, se jetant sur chaque ballon comme un chien sur son os, et surtout, décidés à jouer le jeu jusqu'au bout, mais limité par les fautes et devant les pivots de Cahors, FONTAINE et SAWYER, qui profite des fautes rétaises, L'USV doit s'incliner. Mais le dernier mot sera villageois. PINAUD sur une ultime passe en profita pour marquer les derniers points du match sur un tir à 3 points. Défait avec les honneurs par 100 à 79, où l'USV a jouer les yeux dans les yeux, mais le manque de taille leur aura été préjudiciable. Dorénavant, St Clément est tourné vers le championnat et dès la semaine prochaine, ils reçoivent Rupella La Rochelle. Nul doute que la salle sera comble.
 Thierry HERAUDEAU