St Clément Basket 17L'histoire continue ...
Rue du Phare - 17590 St Clément des Baleines
 
 

Interview de fin de saison 2013 / 2014

 
Retour sur la saison de Nationale 2 avec les coachs (Christophe Baufils et François Albert), le Président (Philippe Giraudeau) et le Directeur Sportif (Frédéric Moa)
 
Quel bilan tirez-vous de cette saison de l'USV Ré ?
 
Christophe Baufils : Sportivement le bilan est positif au regard des résultats. L'équipe a répondu à nos attentes, tant sur le terrain, en terme de comportement et d'investissement, qu'en dehors.
François Albert : Sans le point de pénalité on est second à égalité avec Pau, ce qui est un excellent résultat au vu des options prises à la fin de la saison précédente.
On est récompensé de la confiance accordée aux jeunes dans le sillage des joueurs cadres. De plus le recrutement de Brian a été un plus tant sur le terrain qu'en dehors.
Philippe Giraudeau : Bien sur même si on ne sait en fait pas si on termine 3eme  ou 6eme, j'aurais signé des 2 mains pour ce résultat que ce soit au niveau sportif ou au niveau de l'ambiance. Le staff sportif à proposé des modifications importantes à l'intersaison, je ne regrette pas de les avoir suivi aveuglément!!!!
Frédéric Moa :pour moi c’est la saison la plus abouti depuis notre accession à la MN2.
Tant sur le bilan sportif que humain. L’équipe a donner une image très positive de notre sport tant dans le championnat que dans les actions quelles a pu effectuer sur le territoire rhétais  tout au long de la année.
 
Comment jugez-vous le travail du groupe ?
 
C.B. : C'est un groupe qui a le défaut de ses qualités, talentueux donc parfois trop dans la facilité, jeune donc parfois irréfléchi ou brouillon. Ce groupe est capable de travailler sérieusement mais réclame de la mobilisation.
F.A. : Le groupe a été assidu et concentré aux entrainements, les joueurs n'ont pas triché et ont fait le nécessaire pour atteindre l'objectif fixé au début de la saison. Ce travail est facilité par la bonne ambiance qui règne au sein du groupe.
P.G. : Pour le président, c'est d'abord le travail du duo d'entraineur que je regarde, et là il faut effectivement parler de travail car cela en a été un pendant toute cette saison et je remercie Christophe et François pour leur abnégation
F.M. :c est un groupe jeune qui a donc les qualités de ses défauts.
Très talentueux qui tombe parfois dans la facilitée. Mais qui ,est capable de se remettre en question et d’effectuer de grosse séance de travail comme des enfants il faut toujours être derrière.
 
 
L'équipe a t-elle progressé par rapport à l'an dernier ?
 
C.B. : L'équipe a plus de valeurs collectives et le sens de l'intérêt commun. Les joueurs ont travaillé pour le groupe et parfois au détriment de leur performance personnelle. Ce sens du sacrifice a permis d'obtenir des résultats à l'extérieur. Il s'agit plus d'un changement de mentalité que d'amélioration des performances. J'espère en tant qu'entraîneur qu'elle a progressé, c'est forcément flatteur.
F.A. : Elle a tout d'abord progressé au classement avec seulement 9 défaites cette saison ( 8 à l'extérieur et une à domicile ), elle a aussi progressé dans l'approche des matchs à l'extérieur ( 5 victoires cette saison contre une la précédente ). Mais le plus gros progrès est d'avoir un groupe plus à l'écoute de l'entraineur et de ses consignes.
P.G. :Il n'y a qu'à regarder le résultat, mais je crois qu'elle a surtout progressé dans son mode de fonctionnement, dans la vie du groupe où chacun joue sa partition au service de l'équipe.
M.F. : oui énormément, c’est une équipe contrairement à la saison passée, les individualités se sont mises au service du collectif. C’est la grosse différence  par apport a avant. C’est ce qui nous a permis  d’avoir des résultat à l’extérieur, car ils ont tous travaillé dans le même sens.
 
A froid, comment analysez-vous le dernier match ?
 
C.B. : Un match sans enjeu pour les deux équipes et où on a manqué en début de rencontre de considération pour notre adversaire. Un de nos défauts majeurs et souvent la cause de contre performance. Puis, une seconde mi-temps sérieuse et appliquée qui nous a permis de donner du plaisir à notre public.
F.A. : L'équipe n'avait plus rien à gagner ni à perdre, mais voulait faire plaisir aux supporters, sponsors, élus et dirigeants pour la dernière à domicile. L'essentiel a été atteint avec la victoire, pour finir cette saison en beauté.
P.G. : On savait qu'il n'y avait pas d'enjeu, pour moi c'était l'occasion de faire une petit fête avec les partenaires politiques et économiques et les supporters, cela a été une réussite avec un beau spectacle sportif en 2ème période
 
Aujourd'hui quelle est l'avenir de l'équipe ?
 
C.B. : L'équipe ne devrait pas être trop bouleversée, on va essayer de renforcer un ou deux postes qui nous sont apparus les moins compétitifs en trouvant des joueurs complémentaires de ce groupe. Nous recherchons de la constance dans le tir extérieur, de la percussion et plus d'impact sous le cercle.
F.A. :Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Nous allons essayer de pérenniser ce groupe et le faire progresser.
M.F. : Nous somme en réflexion sur le recrutement, mais nous n’allons pas tout chambouler.
Nous allons essayer de renforcer l’équipe sur les postes qui nous ont semblé les plus fragile.
Le tir, la percussion et l impacte phtisique.
 
La N2 comme booster d'un projet de coopération territoriale sur l’Île de Ré ?
 
C.B. : On espère sincèrement que l'équipe va rallier derrière elle la coopération territoriale, qu'elle va fédérer les clubs de l'ile de ré. Nous souhaitons porter haut les couleurs de la coopération et symboliser cette identité. C'est important pour nous de donner du sens à nos rencontres et que les gens soient fiers de nous soutenir.
F.A. : La Coopération Territoriale de Club qui se met en place est il est vrai un moment important dans la vie de notre club et pour l'ensemble du basket Rétais.
P.G. : D'abord parler de la NM3 et remercier Jean Marie pour le travail accompli, cette équipe repartira sans lui en RM1 avec une identité plus ancrée dans le territoire.
Il faut effectivement situer l'équipe de NM2 dans un contexte plus global avec le reste du club et les autres clubs de l'Ile de Ré et les autres équipes seniors.
Pour un président, l'ambition n'est pas sportive, elle est contextuelle, que l'USV Ré Basket rayonne sur son territoire et qu'elle en porte haut les couleurs et les valeurs lors de ses matchs
M.F. :L’équipe de MN2 n’est pas l’équipe d un club, mais celle de tous les clubs de l’ile. C’est pour cela que les 4 clubs de l’ile ont créé la coopération territorial.
Le but étant de fédérer les clubs de l’ile derrière nous et d’être les représentant du travail de formation de ses diffèrent clubs. Il faut que nous soyons fiers de notre identité rhétaise.
 


 
 
 
 
 
 

© 2020 Saint-Clément Basket 17 - 17590 ST CLEMENT DES BALEINES