Morane-Saulnier Type H

La société aéronautique française Morane-Saulnier (Société Anonyme des Aéroplanes Morane-Saulnier) fut fondée en 1911, à Puteaux, par Robert et Léon Morane et Raymond Saulnier, un ancien collaborateur de Louis Blériot. Dès juillet 1910, à Issy-les-Moulineaux, les frères Morane furent les premiers pilotes au monde à dépasser la vitesse de 100 km avec une pointe à environ 106 km/h.

Conçu en même temps que le Type G, le Morane-Saulnier Type H se présentait comme un monoplace dont le premier vol intervint en 1913 et qui connut tout de suite les faveurs de nombreux grands pilotes français de l'époque.
Légèrement plus petit que le Type G - son envergure était de 9,12 m -, cet avion possédait des saumons de voilure identiques à ceux de ce dernier et comportait certaines améliorations de détail.

Le ministère de la Guerre français passa commande de vingt-six Type H, dont certains servirent pendant la première année de la guerre, quelques-uns participant à la défense de Paris à l'automne de 1914 avec un armement limité au revolver ou à la carabine emportée par le pilote.

Plusieurs de ces avions volèrent au sein du RFC, la plupart d'entre eux provenant d'ateliers de montage britanniques. Le Type H était généralement propulsé par des moteurs rotatifs Gnome ou Le Rhône de 80 ch (60 kW), qui leur conféraient une vitesse maximale supérieure à celle du Type G.