Adresse
Téléphone
QRCode_ROCK DANCE LANESTER 2020
 
 
 
 
 
 

BOOGIE WOOGIE_SWING

Le Boogie, fait partie d’une famille de danses que le grand public regroupe sous le nom « rock ‘n roll » et que les connaisseurs classent sous le nom "swing".
Danse du débarquement américain en 44 il fut le symbole de la jeunesse et de la liberté pendant de nombreuses années.
On danse le boogie sur les airs de Elvis Presley, Benny Goodman, Glen miller, Nat King cole, Bill Haley, Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, et bien d'autres…
Qui ne se souvient pas de "rock around the clock", "see you later alligator", "blue suede shoes" ou de "Be bop a lula"?
 
Origines du Swing
Certains disent que le swing viendrait du "texas tommy" composé d'un kick, d'un piétinement sur chaque pied, d'une glissade entraînant une séparation des deux cavaliers qui improvisaient avant de se retrouver.
D'autres pensent que le swing est une combinaison d'un pas de deux et du charleston.
Dans tous les cas, le swing, et par la suite le boogie woogie, est une évolution de danses en couple au départ "fermées" (face à face tel que le balboa).
Les danses fermées naissent aux États-Unis après 1860, à l’époque de l'exode rural qui pousse les jeunes gens vers la ville en quête d'un emploi. Pour retrouver la chaleur de la campagne, les villes américaines voient naître les danses où les couples se rapprochent l'un de l'autre. Controversée comme le fut en son temps la valse, cette promiscuité de corps ne sera tolérée qu'après 1912, quand certains événements dévoileront à la population blanche les danses d'origine noire qui ont influencé le swing comme :
- le texas tommy, apparu sur Broadway dans " Darktown Follies " en 1913,
- le turkey trot, apparue dans un show " Sunshine Girl " au Irene Castle's Broadway en 1913,
- le charleston, né dans le Broadway noir et révélé dans " Running Wild " en 1923,
- le black bottom, apparu sur Broadway au George White's dans " Scandals of 1926 ".
Ce sont les noirs qui, durant leurs fêtes, enrichissent la danse de leurs mouvements. Ils rajoutent des coups de pied, des sauts et des culbutes dans le pas de base du blues et du swing. Pour eux, il n'y a pas de limite à l'improvisation et à l'expression corporelle.
Ces premières danses du siècle ne sont pas acceptées par la population blanche des États-Unis jusqu'à l'avènement du lindy hop en 1927.
La légende raconte qu'après le vol historique entre Paris et New York de Charles Lindbergh dit " Lindy ", un jeune homme dansant avec frénésie à la salle " Savoy Ballroom " à Harlem, répond à une question sur sa danse par : " I'm flying just like Lindy " (Je vole comme Lindy). Le lindy hop est né, et avec lui la popularisation du swing et de ses évolutions (comme le jitterburg, le push, le whip, le shag, etc.) à travers toute l'Amérique blanche et noire.
La musique swing se diversifie avec les styles de danse. Elle fournit une grande variété à la danse, permettant aux cavaliers et aux cavalières beaucoup de liberté et d'amusement.

Évolution

Après la Première Guerre Mondiale, la musique au piano constitue une autre facette du jazz.  Il s'agit d'une forme de blues jouée au piano et se composant d'une structure de basse courte, fortement accentuée et jouée continuellement par la main gauche, alors que la main droite joue librement une mélodie en utilisant une grande variété de rythmes. C'est ainsi que se développe le style boogie woogie qui prend son nom de l'enregistrement de Clarence Pinetop Smith : "Pinetop's boogie woogie" en 1928.
Plus tard, d'autres instruments tels la contrebasse, la batterie, la trompette ou le saxo viennent enrichir le "pianostyle du boogie". Même si ces nouvelles sonorités rendent le boogie plus "swing", les puristes trouvent qu’il n’a plus rien à voir avec le boogie woogie et préfèrent l'appeler rock 'n roll.
Il n'empêche que les danseurs ne peuvent résister à l'appel de ces rythmes boogie woogie, qui rappellent le bruit des wagons passant sur les rails. La population noire des années 30 danse le lindy hop puis le boogie woogie avant même que les populations blanches ne s'y adonnent. L'image du rock 'n roll est lancée entre autres par Elvis Presley qui, comme d'autres chanteurs blancs, reprend à sa sauce les rythmes noirs. En 1957, le rock 'n roll est très à la mode. Entre-temps, le pas sauté qui caractérise le rock ‘n roll a été créé.

Et en Europe ?
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le boogie woogie arrive sur le Vieux Continent grâce aux soldats américains.
Les Anglais, trouvant cette danse un peu… décousue, entreprennent de la codifier et l'appelent "jive", d'après le titre de la chanson "You are just jiving". Plus distingué que le boogie woogie américain, le jive anglais devient une danse de salon et une danse sportive de compétition.
En France, en Belgique et en Allemagne, on danse toujours le boogie woogie dans les années ’70, mais on l'appelle faussement rock 'n roll.
Quoi qu'il en soit, lindy, boogie woogie, rock 'n roll ou jive sont des variations du swing avec quelques " accents " différents.
 
 
 
 
 
 
ROCK DANSE à 6 TEMPS LANESTER