LE MARATHON OLYMPIQUE

Plus encore que les résultats bruts, les photographies de Los Angeles prouvent la supériorité américaine dans le domaine de l’athlétisme pur.

Ici, vous n’aurez pas les résultats et les tableaux des médailles mais simplement quelques photos souvenirs.

La dernière journée des Jeux Olympiques est, avec celle de l’ouverture, celle qui amène le plus de monde. D’une part pour le spectacle d’une cérémonie devenue classique avec le serment et le défilé des sportifs derrière leur drapeau national ; d’autre part le départ et surtout l’arrivée du Marathon.

A Los Angeles, le marathon fut, sinon tragique, du moins beaucoup plus émouvant que ceux des derniers JO. Le jeune argentin ZABALA, à peine âgé de 20 ans eut beaucoup de mal à vaincre.

Il partit en tête et conserva l’avantage jusqu’à 25 kilomètres. Désireux de se ménager il ralentit l’allure et fut ainsi dépassé par les Finlandais Toivonen et Virtanen. Ce dernier pris rapidement une minute d’avance, mais ayant déjà fait bon troisième sur le 5000m, il explosa et abandonna au 28ème kilomètre. Ainsi, Zabala se retrouva en tête dès le 30ème kilomètre devant Toivanen et l’anglais Wright collés à ses basques.

Au 35ème, il décida d’accélérer et lâcha ses deux adversaires.

Mais le jeune argentin devait se retrouver à nouveau aux prises avec la fatigue. Il termina donc épuisé, bien près de se faire battre par l’anglais Ferris, si ce dernier n’avait pas trop tardé à produire les efforts dont il était capable.

Quant au français Begeot il ne termina que 16ème.

Une vue impressionnante du stade de Los Angeles, plein à craquer pendant l'ouverture des 10ème jeux Olympiques


Finale du 100m : "une lutte serrée entre Tolan (premier plan) et Metcalfe suivis de l'allemand Jonath de l'américain Simpson et du sud-africain Joubert


Tolan à droite et le géant Metcalfe


Sur le 200m Eddie Tolan triomphe encore devant trois autres américains Simpson, Ralph et Metcalfe


La finale du 400m haies

De gauche à droite : Harding (2), lord Burghley (4), Morgan Taylor (3) Tisdall (le vainqueur) Facelli (5) et Arn Kong (6).
Nous sommes à l'entrée du second virage. Facelli qui commit l'erreur de partir trop lentement est visiblement loin en arrière. Cela l'empêchera de réaliser ses performances habituelles. Par contre, Tisdall partit vite et arriva de même. Il est déjà retombé de sa haie, alors que les autres son sur l'obstacle. Seul Kong est à ce moment à sa hauteur.

C'est bien l'Irlandais Tisdall qui s'impose devant les deux américains Harding et Taylor


Au 800m Séra Martin se qualifie dans la série du 800m derrière Hampson


En finale du 800m

Hampson gagne, devant Wilson Edwards et Genung. le français Séra Martin sera 7ème.

L'américain Bill Miller gagne le saut à la perche avec 4m31


Le saut en hauteur

Le canadien Mac Naugton est le vainqueur inattendu avec 2m09. Il a adopté les méthodes roulantes et plongeantes mises en vedette par l'athlète complet Osborne. Il semblerait ici bien prouvé l'irrégularité de tels sauts qui ne peuvent être comptés bons que si les pieds abordent la barre les premiers. Mais qui le sait ???

C'est le finlandais Iso-Hollo qui gagne le 3000m steeple en 9'18"


L'américain Anderson remporte le disque avec 49m48


Et l'irlandais O'Callaghan gagne au marteau avec 53m92


Et l'américain Gordon remporte le saut en longueur retombant à 7m638


Côté féminin Stella Walsh gagne le 100m


Et Mildred Didrikson au javelot


Natation les Japonais dominent

Les Japonais durant ces Olympiades se sont affirmés de manière presque absolue comme les premiers nageurs au monde. Seul leur échappe le 400m remporté par l'américain Crabbe devant le français Jean Taris (photo ci-dessus) médaillé d'argent pour 1 petit dixième

Yvonne Godard terminera 5ème du 400m


Mais Jacques Cartonnet échouera en série


Reste quelques images fortes comme la défaillance de Hampson après son 800m victorieux


Ou bien la poignée de main de l'allemand Strassaerger qui félicite le vainqueur, le tchèque Skobia en catégorie poids lourds


Ou encore ce podium au milieu du stade (celui du 400m haies)


Ou enfin Charles Pacome notre champion Olympique de lutte libre qui terrasse le terrible japonais Suzuki


Finalement côté français l'ambiance est restée au beau fixe.

Ci-dessus les athlètes français rassemblés en un groupe joyeux devant le village olympique aux curieuses maisonnettes

Louis Hostin porte avec le sourire le barreur Brunet et le marathonien Begeot


Je n'oublierai pas le cyclisme avec l'équipe d'IItalie gagnante de la poursuite


Reste le logo de ces JO 1932


Et la photo du fameux Coliséum en construction


Ce même stade qui sera le centre des Jeux Olympique de Los ANgeles 1984


ET POUR FINIR LA RECLAME DE CETTE ANNEE


Vos commentaires ici, n'hésitez pas
Déjà 2 commentaires sur ce sujet
ce site a été créé sur www.quomodo.com