Nantes le 12 juillet 1932

Cette année là le Tour se court par équipe nationale

Nous sommes le 12 juillet 1932 et c’est le moment de faire le point sur les équipes pendant la journée de repos à Nantes.

On est loin de l’ambiance 2011 …. !!!

Chez les allemands le moral est bon. Stoepel est en parfaite santé (le 1er à gauche) et après l’étape Caen-Nantes ils se sont décidés à faire une course d’équipe en reconnaissant que Stoepel pouvait obtenir la victoire, ou pour le moins leur rapporter de l’argent.

Sortie en ville

Le bus allemands sera même pris d’assaut par les écoliers nantais.

L'heure du repas

Les repas se prennent en grandes tables à Nantes, au premier plan les italiens et au centre les français, avec un Leduc (à droite) de bonne humeur, pourtant, il ne sait pas encore qu’il gagnera son deuxième  Tour de France.

Par contre côté italien les visages sont fermés. Pavesi, leur manager affirme même :

« Il n’y a plus d’hommes en Italie, à part Guerra. Binda est prêt de la fin ; Morelli sera peut-être bon un jour, mais il n’a pas le coffre. Il y a encore l’énigmatique Di Paco, mais il est bien moins que l’an dernier. Pour moi le Tour reviendra à Leducq ».

Belges et Suisses

L’équipe belge profite d’une ballade sur les quais pour ressouder le groupe. Car d’après leur soigneur, ils sont tous trop bien et ils veulent tous gagner ; il y a trop de favoris et ils ne savent plus trop quoi faire.

Enfin côté suisse, c’est la désillusion avant même que ne soient atteintes les montagnes.

Partie de pêche

L’équipe belge profite d’une ballade sur les quais pour ressouder le groupe. Car d’après leur soigneur, ils sont tous trop bien et ils veulent tous gagner ; il y a trop de favoris et ils ne savent plus trop quoi faire.

Enfin côté suisse, c’est la désillusion avant même que ne soient atteintes les montagnes.

Espiègles

Les français s’amusent : « Péglion aidé de Lapébie arrose Leducq à la fenêtre »

Il y a aussi les mélomanes

Mais la journée de repos c’est aussi le moyen de passer le temps agréablement :

Pour certains on écoute un disque en plein air

Et les rois du farniente

Le Florentin DI PACO, préfère rester au lit et téléphoner à sa famille en Italie. C'est pour les rassurer : " la victoire d'étape c'est pour bientôt"....

Puis quand même ceux qui travaillent

Pour les mécaniciens par contre ce n’est pas jour de repos, mais une révision minutieuse du vélo.

On le voit bien, il n’était pas question de rouler ce jour là. Les choses ont bien changé.

Les ravitos aussi ça a beaucoup changé

Et oui le lendemain c'est le départ vers Bordeaux, une longue étape sous la chaleur....
La zone de ravitaillement de Blaye est l'occasion pour beaucoup de se rafraîchir. Une autre époque où les baquets d'eau sont mis à contribution.
Cornez (136) et Marchisio (16) se demandent avec inquiétude comment, ils vont pouvoir se rafraîchir le visage dans la cuve de droite...

D'autres filent

Di Paco est sorti de son lit et ne traîne pas au ravitaillement... il la veut son étape...

Généralités du Tour 1932

  • Supériorité du Français André Leducq qui remporte 6 étapes dont 3 en montagne.
  • Kurt Stopel est le premier Allemand à porter le maillot jaune et à monter sur le podium final.
  • Ce Tour fut couru à une vitesse moyenne de 29,313 km/h.
  • Ce 26eTour de France a eu lieu du 06 au 31 juillet 1932 sur 21 étapes pour 4 520 km.

La ville de ce Tour LA ROCHELLE

Le lendemain du jour de repos lors de l'étape Nantes/Bordeaux le Tour passe devant les deux Tours de LA ROCHELLE.
Les moyens aériens étaient déjà là... en dirigeable à la place de l'hélicoptère actuel....

Et pour finir la Pub pour cette étape


N'hésitez pas à faire vos commentaires
Déjà 3 commentaires sur ce sujet

ce site a été créé sur www.quomodo.com