VAL-DE-LOIRE-PÉTANQUE
Région Centre Val-de-Loire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L'actualité pétanque à la UNE.

Championnats du Monde de pétanque
Avec quatre titres sur cinq pour la France et la Thaïlande, les deux principales nations de la pétanque ont tenu leur rang à Almeria.
 

Orléans : la coupe de France des clubs de pétanque à l'honneur.


Les 16 et 17 février, les 16e et 8e de finale de la coupe de France des clubs se sont déroulées dans huit villes en France. Á Orléans (Loiret), elles ont eu lieu au boulodrome de l'Union pétanque argonnaise
Á Orléans dans le quartier de l'Argonne, la pétanque était à l'honneur ce week-end
Les 16e et 8e de finale de la coupe de France des clubs se sont déroulées dans huit villes en France, dont Orléans au boulodrome de l'Union pétanque argonnaise. 4 équipes se sont affrontées dont une avec deux champions du monde en titre : Angélique Colombet et Philippe Suchaud. La coupe de France est une compétition par équipe. 3.000 clubs y ont participé cette année. Chaque équipe présente 6 joueurs avec obligatoirement une féminine.
La pétanque féminine s'est beaucoup développée ces dernières années, mais il reste encore un long chemin à parcourir pour qu'elle soit médiatisée.
 

Le Trophée l'Équipe de Pétanque débute aujourd'hui à Tours

Alors que s'ouvre aujourd'hui le Trophée l'Équipe de pétanque à Tours, l'engouement autour de ce sport ne cesse de croître. Les meilleurs joueurs sont devenus des stars qui, comme Dylan Rocher, ont même créé leur propre marque de vêtement. Une réalité qui n'est pas la même pour tous.
La ferveur autour de la pétanque est plutôt récente et reste malgré tout liée à la chaîne l'Équipe. Depuis 2015, la vingt-et-unième chaîne de la TNT rassemble en moyenne 200.000 téléspectateurs et jusqu'à 500.000 lors des grosses compétitions. Autant dire que le boulodrome de Tours ne devrait pas avoir beaucoup de mal à remplir ses 2.000 places gratuites. Des audiences qui côtoient les autres sports même si la comparaison ne tient pas quand on s'intéresse à la rémunération des joueurs. Anna Maillard est cinq fois championne d'Europe et championne du monde et pour elle, "personne ne vit de la pétanque. Les clubs ne nous rémunèrent pas même s'il y a quelques contrats. On a tout de même des sponsors mais c'est plus une aide à la participation des compétitions".
Des champions et des supporters
Un manque significatif d'argent même si la reconnaissance est bien présente. L'italien Diego Rizzi est champion d'Europe et il s'étonne de l'importance que la pétanque a prise en France. "C'est beau de voir les supporters qui demandent des photos et des autographes quand on vient dans les concours ou les tournois en France. Ça montre que le sport est en train de monter. En Italie, ça commence à prendre même si ce n'est pas comme la France, nous sommes beaucoup moins de licenciés."
Joel est joueur amateur depuis 35 ans et il est chaque jour devant son poste à regarder les différentes compétitions. Pour lui, ce trophée est aussi l'occasion d'approcher les champions. " Je vais venir tous les jours et je vais essayer de leur faire signer des photos que j'avais prises il y a deux ans. Je regarde tous les jours depuis que je suis à la retraite. Ce sont vraiment des stars et des bons joueurs de boule, j'aimerais vraiment avoir leur niveau. "
Malheureusement, dépassé par la diffusion de football cette semaine, ce tournoi de pétanque ne sera diffusé qu'à partir du 24 octobre prochain sur la chaîne l'Équipe.
 

les 8 meilleures équipes du monde à Tours pour « Le Trophée l’Équipe »

Pour la deuxième année consécutive, la fédération de pétanque d’Indre-et-Loire organise « Le Trophée l’Équipe ». Les 8 meilleures équipes du monde, masculines et féminines, s’affrontent en individuel, en doublette et en triplette du 9 au 14 octobre 2018.
La pétanque, à l’origine un jeu de boules dérivé du jeu provençal, a su conquérir des nations parfois surprenantes. Dans les 8 meilleures équipes mondiales, toutes présentent à Tours en ce moment, on compte par exemple : le Cambodge, la Tunisie, le Danemark, Madagascar, la Corée ou la Thaïlande.
La pétanque conquiert le monde
Pour la Thaïlande, c’est la reine qui découvrit ce jeu lors d’une cure sur la côte d’Azur dans les années soixante-dix. Enjouée par ces parties, elle décréta que la pétanque serait un « sport national ». Depuis, on le pratique dès l’école primaire. Cette politique a porté ses fruits puisque la Thaïlande aujourd’hui est le deuxième pays le plus titré au monde, après la France bien sûr. Et d’ailleurs, lors de la première édition en 2017, l’équipe Thaïlandaise avait pris le dessus sur la France. Alors cette année, pour la deuxième édition du Trophée l’Équipe, il y aura sans doute comme un air de revanche tricolore ?

Tours, nouvelle capitale de la pétanque ?

Le boulodrome de Tours était le lieu idéal pour accueillir une telle compétition de niveau international. Cet équipement, inauguré par Tours Métropole il y a à peine 5 ans, se développe sur près de 2 400m² et dispose de 36 pistes intérieures. Pour la compétition de cette semaine, des gradins ont été mis en place et ils se remplissent vite, puisque l’on dénombre près de 2 000 visiteurs par jour.

Un spectacle de haute voltige

Pour cette rencontre, les organisateurs ont souhaité alterner entre la compétition pure, entre champions, et des matchs plus festifs où figurent des peoples amateurs du noble jeu, comme Guy ROUX ou Raymond DOMENECH. Pour les champions, le régional de l’équipe de France est Philippe QUINTAIS. Originaire de la région Centre, son palmarès est impressionnant, puisqu’il a cumulé plus d’une vingtaine de titres de champion. Comme aime à le répéter Didier CHAUVIN, président du Comité d’Indre-et-Loire de pétanque : « si la pétanque était aux jeux Olympiques, ce serait le meilleur pourvoyeur de médailles pour la France ». La pétanque, à travers ce type de compétition, conquiert de nouveaux pratiquants et essaie de séduire les jeunes et aussi les femmes qui représentent aujourd’hui 15 % des joueurs.
Pour admirer ces champions et ces championnes, rendez-vous au boulodrome de Tours, à Rochepinard, jusqu’au dimanche 14 octobre.

Vidéos

 
 

photos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Orléans : la coupe de France des clubs de pétanque à l'honneur.


Les 16 et 17 février, les 16e et 8e de finale de la coupe de France des clubs se sont déroulées dans huit villes en France. Á Orléans (Loiret), elles ont eu lieu au boulodrome de l'Union pétanque argonnaise
Á Orléans dans le quartier de l'Argonne, la pétanque était à l'honneur ce week-end
Les 16e et 8e de finale de la coupe de France des clubs se sont déroulées dans huit villes en France, dont Orléans au boulodrome de l'Union pétanque argonnaise. 4 équipes se sont affrontées dont une avec deux champions du monde en titre : Angélique Colombet et Philippe Suchaud. La coupe de France est une compétition par équipe. 3.000 clubs y ont participé cette année. Chaque équipe présente 6 joueurs avec obligatoirement une féminine.
La pétanque féminine s'est beaucoup développée ces dernières années, mais il reste encore un long chemin à parcourir pour qu'elle soit médiatisée.

Le Trophée l'Équipe de Pétanque débute aujourd'hui à Tours

Alors que s'ouvre aujourd'hui le Trophée l'Équipe de pétanque à Tours, l'engouement autour de ce sport ne cesse de croître. Les meilleurs joueurs sont devenus des stars qui, comme Dylan Rocher, ont même créé leur propre marque de vêtement. Une réalité qui n'est pas la même pour tous.
La ferveur autour de la pétanque est plutôt récente et reste malgré tout liée à la chaîne l'Équipe. Depuis 2015, la vingt-et-unième chaîne de la TNT rassemble en moyenne 200.000 téléspectateurs et jusqu'à 500.000 lors des grosses compétitions. Autant dire que le boulodrome de Tours ne devrait pas avoir beaucoup de mal à remplir ses 2.000 places gratuites. Des audiences qui côtoient les autres sports même si la comparaison ne tient pas quand on s'intéresse à la rémunération des joueurs. Anna Maillard est cinq fois championne d'Europe et championne du monde et pour elle, "personne ne vit de la pétanque. Les clubs ne nous rémunèrent pas même s'il y a quelques contrats. On a tout de même des sponsors mais c'est plus une aide à la participation des compétitions".
Des champions et des supporters
Un manque significatif d'argent même si la reconnaissance est bien présente. L'italien Diego Rizzi est champion d'Europe et il s'étonne de l'importance que la pétanque a prise en France. "C'est beau de voir les supporters qui demandent des photos et des autographes quand on vient dans les concours ou les tournois en France. Ça montre que le sport est en train de monter. En Italie, ça commence à prendre même si ce n'est pas comme la France, nous sommes beaucoup moins de licenciés."
Joel est joueur amateur depuis 35 ans et il est chaque jour devant son poste à regarder les différentes compétitions. Pour lui, ce trophée est aussi l'occasion d'approcher les champions. " Je vais venir tous les jours et je vais essayer de leur faire signer des photos que j'avais prises il y a deux ans. Je regarde tous les jours depuis que je suis à la retraite. Ce sont vraiment des stars et des bons joueurs de boule, j'aimerais vraiment avoir leur niveau. "
Malheureusement, dépassé par la diffusion de football cette semaine, ce tournoi de pétanque ne sera diffusé qu'à partir du 24 octobre prochain sur la chaîne l'Équipe.

les 8 meilleures équipes du monde à Tours pour « Le Trophée l’Équipe »

Pour la deuxième année consécutive, la fédération de pétanque d’Indre-et-Loire organise « Le Trophée l’Équipe ». Les 8 meilleures équipes du monde, masculines et féminines, s’affrontent en individuel, en doublette et en triplette du 9 au 14 octobre 2018.
La pétanque, à l’origine un jeu de boules dérivé du jeu provençal, a su conquérir des nations parfois surprenantes. Dans les 8 meilleures équipes mondiales, toutes présentent à Tours en ce moment, on compte par exemple : le Cambodge, la Tunisie, le Danemark, Madagascar, la Corée ou la Thaïlande.
La pétanque conquiert le monde
Pour la Thaïlande, c’est la reine qui découvrit ce jeu lors d’une cure sur la côte d’Azur dans les années soixante-dix. Enjouée par ces parties, elle décréta que la pétanque serait un « sport national ». Depuis, on le pratique dès l’école primaire. Cette politique a porté ses fruits puisque la Thaïlande aujourd’hui est le deuxième pays le plus titré au monde, après la France bien sûr. Et d’ailleurs, lors de la première édition en 2017, l’équipe Thaïlandaise avait pris le dessus sur la France. Alors cette année, pour la deuxième édition du Trophée l’Équipe, il y aura sans doute comme un air de revanche tricolore ?

Tours, nouvelle capitale de la pétanque ?

Le boulodrome de Tours était le lieu idéal pour accueillir une telle compétition de niveau international. Cet équipement, inauguré par Tours Métropole il y a à peine 5 ans, se développe sur près de 2 400m² et dispose de 36 pistes intérieures. Pour la compétition de cette semaine, des gradins ont été mis en place et ils se remplissent vite, puisque l’on dénombre près de 2 000 visiteurs par jour.

Un spectacle de haute voltige

Pour cette rencontre, les organisateurs ont souhaité alterner entre la compétition pure, entre champions, et des matchs plus festifs où figurent des peoples amateurs du noble jeu, comme Guy ROUX ou Raymond DOMENECH. Pour les champions, le régional de l’équipe de France est Philippe QUINTAIS. Originaire de la région Centre, son palmarès est impressionnant, puisqu’il a cumulé plus d’une vingtaine de titres de champion. Comme aime à le répéter Didier CHAUVIN, président du Comité d’Indre-et-Loire de pétanque : « si la pétanque était aux jeux Olympiques, ce serait le meilleur pourvoyeur de médailles pour la France ». La pétanque, à travers ce type de compétition, conquiert de nouveaux pratiquants et essaie de séduire les jeunes et aussi les femmes qui représentent aujourd’hui 15 % des joueurs.
Pour admirer ces champions et ces championnes, rendez-vous au boulodrome de Tours, à Rochepinard, jusqu’au dimanche 14 octobre.