Canicross, canirandonnée, Var, Provence-Alpes-Côte d'azur
/
Téléphone
RANDOCABO
Randonner ou Courir avec son chien

Sources ONF

Quelques précautions


Voilà ce que votre chien renifle, il doit rester en laisse !© Claude Pichard / ONF 
 
Voilà ce que votre chien renifle, il devrait rester en laisse!


Tout maître sait que son chien a besoin de se dépenser et d'assouvir son besoin d'espace et de jeu pour maintenir sa forme physique et son équilibre comportemental. Certains choisissent d'offrir à leur compagnon une sortie en forêt.
Ce nouvel environnement se distingue du milieu urbain par une profusion d'odeurs naturelles. Le chien est davantage sollicité et adopte un comportement beaucoup plus animal : suivre une piste, renifler le vent, creuser un trou à la recherche d'une souris...
Autant de situations que le maître va devoir anticiper et gérer tout au long de la promenade.

S’oxygéner

Le chien n'est pas le seul à prendre l'air, son maître aussi. Les promenades en forêt sont des moments privilégiés pour eux deux.
Un plaisir que le chien anticipe à l'approche de la forêt et au moment où il sort de la voiture. Le moment est venu de se dégourdir les jambes et les pattes et de découvrir les mille et une odeurs des sous-bois.
L'occasion aussi de jouer avec son animal en rapportant un morceau de bois lancé à bonne distance.

Partager

Les nombreux sentiers en forêt offrent des cadres et des parcours variés que les maîtres peuvent emprunter avec leur compagnon, à pied, en courant ou à vélo.
Le déplacement sans laisse suppose que l'animal obtempère aux consignes.
Une vraie maîtrise s'impose en effet à l'approche d'autres usagers, d'enfants, d'autres chiens, mais aussi face aux tentations de chasse qui peuvent être nombreuses et perturber la vie naturelle animalière de la forêt (chevreuils, sangliers, cerfs...).
La laisse est donc recommandée lorsque le maître ne parvient pas à contrôler son compagnon.

 ------------------------------------------------------------

La laisse

Ce n'est pas visible mais le sous-bois fourmille d'odeurs qui sont autant de pistes que les chiens ont envie de suivre© Jean-Marc Péchart / ONF 
 
Ce n'est pas visible mais le sous-bois fourmille d'odeurs qui sont autant de pistes que les chiens ont envie de suivre...

Tous les chiens possèdent un instinct de chasseur.
En forêt, leur flair est très sollicité : pistes d'autres animaux plus ou moins fraîches, excréments laissés par les animaux sauvages, pistes qui convergent vers les sorties de terriers (renards, blaireaux), odeurs des jeunes animaux de l'année (faon, marcassins, chevrillards...), nids et jeunes oiseaux.
Il est plus difficile qu'en milieu urbain d'anticiper toutes ces sollicitations et donc de prévoir les réactions de son animal. Face à cette situation, la laisse a toute son utilité, en particulier lorsque le dressage n'est pas terminé ou qu'il est établi que le chien est difficilement contrôlable. Si le chien se promène sans laisse, il doit rester à portée de voix de son maître, faute de quoi le propriétaire est en infraction (divagation).

Le collier

Il est obligatoire. Il permet d'identifier l'animal perdu ou errant par son nom et le numéro de téléphone du propriétaire.
Il arrive en effet malheureusement que le chien soit emporté par son instinct et insensible aux appels de son maître, puis incapable de retrouver sa propre trace. Le chien, perdu en forêt, s'il est retrouvé, sera d'autant plus facilement remis à son propriétaire.
Un petit grelot accroché au collier est un moyen sonore, pour son maître, de l'entendre s'éloigner de trop, et de réagir rapidement ou d'orienter ses recherches.

Une couverture

Au retour à la voiture, le chien ramène quelques souvenirs de la nature : terre, boue, brindilles...
Il est conseillé d'avoir à disposition une couverture où l'animal pourra se reposer.
Un bol d'eau pour lui permettre de se désaltérer après cette dépense physique sera aussi bienvenu.