Canicross, canirandonnée, Var, Provence-Alpes-Côte d'azur
/
Téléphone
RANDOCABO
Randonner ou Courir avec son chien





Une fois n'est pas coutume..

Je voulais dédicacer cet article à Fanny et Hippie ainsi qu'à Anaïs et Ice.
Je me rappelle de mes premiers podiums ou je me demandai si je les méritais ou pas, en fonction des participants et de leur nombre...
 Et de ma qualité d'athlète!!

Il n'y a pas de manque de mérite..

Je me rappelle quand on a lancé les entrainements Randocabo avec Canicross 83, on était 3!!
Éléonore, moi et.. Marie-Charlotte puis d'autres sont venus nous rejoindre!
Je ne vais pas faire la liste ici!

Je me souviens de cet été, la première fois ou j'ai abordé Fanny et sa toute jeune husky, que j'avais vu se promener en vélo!
Je me souviens de la détermination d’Anaïs pour venir nous rejoindre!

Et j'ai bien vu leur assiduité et leur envie!

Alors.. Voilà, cette année les surprises et les résultats sont là!

Après la stupéfiante performance de Marie-Charlotte avec Idéfix au canicross blanc d'Arvieux, hier c'était au tour de Hippie et Fanny, d’Anaïs et de son petit chien Ice qui emportent également un joli petit podium sur une épreuve difficile.

Consécration et récompense, pour eux comme pour nous..


Je pense également à Ghislaine et Fizz, à Roby et Iroy, à Josselin et Klein et leur détermination..
Une grosse pensée à Christophe qui s'est de nouveau blessé et Inouk..
Et à plein d'autres..

Alors MERCI à Canicross83, Pierre et Huguette, merci à tous..

Je ne pense pas qu'on fasse ce sport pour gagner des coupes, ce lien avec notre compagnon canin dans l'effort est notre plus grande récompense!

Mais une ptite friandise de temps en temps!!


Ne laisse dire à personne que tu démérites ce podium..



Il fallait être là ce jour là. Il fallait être prêt.

... Parmi cette petite quarantaine de déterminés qui voulaient braver ces éléments défavorables, sur ces 10 km dont la moitié en montée.

... Quand, au retrait des dossards, cette bruine glacée par cette ptite brise tout aussi matinale que toi.. Cette bise qui finit de te réveiller brutalement.

... Quand à l’échauffement, malgré la chaleur de la camaraderie, tu commences à endurer cette pluie qui s'accentue, ce vent qui ce renforce, ce froid qui te transperce!








 Il fallait être là, sur la ligne de départ avec ta tenue de pluie high-tech qui se transforme en quelques minutes en une imitation K-way de chez Lidl, avec tes runnings qui sont déjà gorgées de flotte et ton pti ouaf qui ressemble déjà à une serpillière.




  Il fallait être là, te demandant à quoi allait ressembler ce parcours après les pluies diluviennes de la veille, et cette averse que ton poilu et toi prenaient sur le coin de la gueule à ce moment.

  Il fallait gérer ce départ en trombe sur une asphalte détrempée et glissante, enjamber directement ce fossé après ce rocher énorme sur ton itinéraire, et enchainer directement dans un champ transformé en marécage.


Déjà sur les 200 premiers mêtres, tu te dis que ton mental et celui de ton partenaire devront être en kevlar-carbone pour affronter les 9km800 qu'il vous reste.

... Cette montée impardonnable, les cailloux glissants sur le sentier, les bénévoles habillés en pêcheurs du grand nord, jusqu'à présent rien ne vous a découragé..

  Il fallait aussi éviter ces flaques marrons, et puis résignés - tant pis !!-.... les traverser.
 "Ptin elle est glacée!!", Ton chien fait l'hydravion ou sa précieuse, quoiqu'il en soit il fallait gérer..

Premier Ravito, à quoi bon, tu t’arrêtes, mais ton chien n'a pas soif, et bien sûr il est inutile de le mouiller. Tu regardes là-haut, ça monte encore, tu n'as pas encore fini le premier tiers du parcours!

  Il fallait encore subir ces rafales de vent équipées de grosses gouttes d'eau tombées des arbres toutes aussi glacées que celles de la pluie!!



  Il fallait voir cette première descente après le deuxième ravito, ces cailloux trempés et ces passages piégeux.

  Il fallait aussi voir cette interminable longue montée qui ramenait vers le troisième ravito, avec ici et là de jolis coup de cul!!.

Ça n'en finissait pas?...

  Et là, après ces bassines ou ton chien n'a toujours pas soif, tu avais oublié, qu'en arrivant ici tout à l'heure, sur ce même chemin aller, tu le prenais le retour!

... Là, il y avait une descente, et maintenant tu prends ce même chemin... En montée..
Alors tu montes, tu essayes de te rappeler ou ça redescendra, ces gentils bénévoles sont encore là tout autant trempés que toi, tout autant plein de courage que toi.

 Ton chien bien évidemment ne tire plus que très peu.

 ... Tu penses que tu va bénir la descente?!

Mais il fallait imaginer qu'après toute cette pluie et ces passages, la descente de retour serait  très casse-gueule!!
Et quand, enfin tu sors de cette forêt, tu as fini de descendre, ça t'a bien refroidis!!... Tu vois l'arrivée...
... Ce n'est pas fini: Il vous faut retraverser ce marécage, ne pas tomber dans le fossé..

    Mais surtout..

  Il fallait finir ces quelques mètres fièrement, toi et ton fidèle ami..

Tu dis merci: "Merci mon ami, tu étais avec moi! Cette fois-ci .. ENCORE!",
   .. Tu dis merci aux juges, au chronomètreurs, à Huguette qui te tend cette bouteille..

Tu dis merci.. MERCI.. Vous êtes arrivés!!

Il fallait être là, à ce moment-Là!!

  A présent le froid peut t'envahir, décuplé par l'eau qui ruisselle tout le long de ton corps, ton chien peut se secouer, il ressemble maintenant à une vieille vadrouille..

 Tu le flattes, t'es heureux, il est visqueux d'eau et de boue, mais il est là, avec toi!


Alors ce jour-là, il fallait être là!

     Ne laisse personne t'enlever cette victoire, podium ou pas:
ce moment tu l'as vécu avec ton plus fidèle compagnon!..
Et tu t'en souviendras!