Punch Blagnac Savate
|
31700 BLAGNAC
,

Le club de savate a du punch

Autres sports - Sports

Adeline Robin, aux côtés de Siriki Kondé, en l'absence de Jessica, étudiante à Paris./ Photo DDM, J.-C. P.
Adeline Robin, aux côtés de Siriki Kondé, en l'absence de Jessica, étudiante à Paris./ Photo DDM, J.-C. P.
Deux membres du Punch Blagnac Savate viennent de participer aux championnats de France de la discipline, et ont ajouté des titres au palmarès de l'association blagnacaise. «L'une et l'autre ont disputé le titre dans deux spécialités différentes, le combat, avec des coups appuyés, pour Adeline Robin désormais vice-championne de France élite, et l'assaut, qui privilégie la technique, pour Jessica Kondé, sacrée championne de France Seniors», explique Siriki Kondé, le toujours jeune entraîneur de l'association blagnacaise. Des résultats qui ne doivent rien au hasard, toutes deux ayant acquis de nombreux titres antérieurement, la première nommée ayant pour compagnon l'un des entraîneurs, et la seconde, la bien nommée, portant le nom du fondateur du club. «Mieux, ce dernier samedi, Adeline s'est qualifiée avec l'équipe de France en éliminatoires des championnats d'Europe, pour la finale qui aura lieu à l'automne, et Jessica participera en octobre aux championnats du monde d'assaut à Rome, malgré son départ à Paris cette année pour des études de management qui l'empêchent de rester au pôle France de Toulouse», poursuit Siriki. Un entraîneur de père qui a souvent cumulé les fonctions au sein du club depuis 24 ans et qui vient à nouveau de reprendre le flambeau. «Hervé Pech, le précédent président, s'est mis en retrait du fait de ses obligations professionnelles, alors que nous connaissons une belle croissance des effectifs, désormais 190 adhérents soit une grosse cinquantaine en plus», assure-t-il. Un attrait dû pour une part à l'existence du pôle France à Toulouse, «ce qui permet d'accroître les échanges de professeurs, et qui a boosté le développement de la section féminine et des jeunes», ajoute-t-il. De nature à lui donner des idées pour un bien joli projet. «Organiser en 2015, une ceinture mondiale en savate pro, un plateau mondial autour de Modibo Diarra, l'un de nos licenciés champion du monde», avoue-t-il, avant de préciser, «nous allons présenter le projet à la mairie, car il nous faut leur soutien notamment pour la réservation des salles». Il sait aussi ne pas esquiver les difficultés pour les résoudre…
,

Gala de boxe française avec le Punch Blagnac Savate

Autres sports

Mathilde Mignier (a droite) lors d'un combat./Photo DDM, F. B.
Mathilde Mignier (a droite) lors d'un combat./Photo DDM, F. B.
Pas moins de 3 régions (Aquitaine, Auvergne et Midi-Pyrénées) ont été invités a rejoindre le gymnase Guillaumet, pour disputer samedi 29 mars, le tournoi national assaut organisé par le Punch Blagnac Savate. A raison de 2 ou 3 reprises de 2 mn chacune, pour les 30 boxeurs présents, dans les catégories confondues en juniors, séniors et vétéran, les combats se sont succédés dans une ambiance respectueuse. Adhérente blagnacaise et championne d'Europe en 2013, Mathilde Mignier, qui se prépare pour le championnat de France technique, (qualificatif pour le titre mondial) estime : «La difficulté de l'assaut c'est de toucher sans toutefois blesser, ni provoquer le KO, tandis que tout au long de l'affrontement, il est nécessaire de toujours conserver le même niveau de puissance».
,

Blagnac. Une rencontre amicale interclubs de jeunes boxeurs

 

Des jeunes boxeuses  ont exprimé leurs talents et leur efficacité. / Photo DDM
Des jeunes boxeuses ont exprimé leurs talents et leur efficacité. / Photo DDM
Le gymnase de l’Aérogare a accueilli une dizaine de clubs de la région, dimanche dernier, venu disputer la rencontre de savate boxe française dans les catégories mixtes minimes et cadettes, proposée par le club blagnacais. Pour plusieurs, ce fut une première expérience permettant de s’initier à la compétition dans le respect et la convivialité, des notions propres à l’esprit de la discipline, entretenues par le PBS. Pour Albin (13 ans), adhérant depuis 7 ans et ex-champion de France, c’est fondamental : «Je trouve que la pratique est une formidable école d’humilité. Dans ce sens, ce sport trouve toute sa noblesse. Il permet au combattant de vaincre ses peurs et de pouvoir dépasser ses limites». Lors des assauts, en trois rounds d’une minute, ce sont plus de 70 compétiteurs qui se sont affrontés et tous ont été récompensés d’une médaille. «Cela permet d’encourager ces jeunes et de leur donner envie de remettre les gants pour un prochain tournoi», déclare Hervé Pech, un président satisfait des récents résultats très prometteur de plusieurs élèves. Jessica Condé vient de remporter le championnat de France, Isaacs Sidibe, sélectionné pour les demi-finales, Mathilde Mignier, pour le titre mondial, ainsi qu’Adeline Robin grâce à sa qualification au championnat technique.
,

Blagnac. Avec le Punch Savate : s'initier à la compétition dans la convivialité

Autres sports - sports

Des tireuses débutantes, sous l'œil aguerri de Siriki Kondé./Photo DDM, F. B.
Des tireuses débutantes, sous l'œil aguerri de Siriki Kondé./Photo DDM, F. B.
Le gymnase de l’Aérogare, dimanche 15 décembre, a accueilli une dizaine de clubs de toute la région, venus disputer le tournoi organisé par le Punch Blagnac Savate.
Confrontant des tireurs en majorité débutants, quelque 40 rencontres en trois reprises de 1 min 30 s se sont déroulés dans un esprit de confrontation amicale : «Pour ces jeunes pratiquants, c’est l’occasion de s’initier à la compétition dans la convivialité et le respect de l’adversaire. Une première expérience en assaut, qui récompense le style, la tactique, l’agilité et la maîtrise technique, non la puissance.
Le but du tireur étant de porter un maximum de touche, avec interdiction de provoquer le KO, à la différence du combat. Selon l’endroit du corps atteint, les points comptabilisés diffèrent» indique Siriki Kondé, le responsable technique du club.
Durant la compétition et pour gagner en classement, quelques pratiquants confirmés se sont aussi mesurés.
Ce fut le cas de Flavie Cavalié, (Blagnac) qui à cette occasion a obtenu son gant d’argent technique : «Après 4 années de pratique, cette victoire va me permettre de me présenter au championnat de France technique, qui va avoir lieu en février prochain».