Adresse
/
Téléphone
Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket

Bilan des 28 et 29 avril

Les U13F disputeront la finale de la ligue du Lyonnais
C'est bien sûr la grande information du week-end et une très belle récompense pour l'équipe. C'est aussi une grande fierté pour  le CAP Basket qui pour la 3ème année consécutive sera présent aux finales de la ligue du lyonnais. Après les U15F les 2 dernières saisons, une nouvelle génération de joueuses portera les couleurs du CAP Basket au sommet de la ligue du lyonnais. Félicitations aux joueuses et à leur coach Christophe Deverrière pour cette exceptionnelle performance.
Après avoir débuté la seconde phase par 2 défaites, nos U13F ont réalisé une véritable « remontada » qui leur a permis de coiffer Vaulx en Velin lors de la dernière journée. Avec 7 victoires dans leurs 8 derniers matches les U13F du CAP sont sur une bonne dynamique qu'il va falloir conserver jusqu'au 26 mai à Ambérieu pour décrocher le glorieux titre de champion de la ligue du lyonnais. (Voir résumé ci-dessous)

Les seniors M2 du CAP assurent le maintien
Sauf accumulations de résultats défavorables, le maintien était en bonne voie avant la rencontre. Les garçons ont assuré le coup et évité toute mauvaise surprise en finissant leur saison par une victoire à Givors


Dernière réussie pour les U17F et et les SF1
Nos U17F ont joué jusqu'au bout leur rôle d'arbitre dans le championnat AURA . Ceci au malheur des visiteuses du jour Valence et au grand bonheur des haut savoyardes de Cran Pringy. Les bleues sont sorties de la période plus difficile qu'elles traversaient pour finir sur une bonne note. (voir ci-dessous)

SF1 – Culoz : 66-56
11/11 à domicile. C'est invaincues dans leur salle que les RF3 (dorénavant RF2) finissent une saison qui fera date. 10 victoires en 11 matches pour la phase retour, les bleues ne se sont inclinées qu'au Puy en Velay. Le Puy qui par ailleurs en s'imposant face à St Chamond pour son dernier match conserve le point d'avance sur le PSB qui va lui permettre de disputer la finale RF3 face à St Etienne.

Les U13F2 lâchent en seconde mi-temps
Les U13F2 disputaient un match pour la seconde place samedi à Lentilly. A l'aller les filles du C AP s'étaient imposées de 2 petits points.Pour le match retour la première mi-temps fut également très serrée mais les bleues ont par la suite craqué en seconde période ; ce dont à profité Lentilly pour ravir la seconde place.

Des résultats conformes à la logique dans les autres matches.
Les SF2 parties sans grandes ambitions à Grand Trou face à un adversaire jouant la montée se sont lourdement inclinées. Il en a été de même pour les U13M qui recevaient les leaders de Bron. Les U15M1 par contre ont à nouveau gagné pour leur dernier match et finissent le championnat de D1 à une belle seconde place
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Direction la finale pour les U13F1… (28/04/2018).


Pour le CAP Basket et Vaulx-en-velin, c’était "le match" à ne pas perdre ce samedi: Le vainqueur était tout simplement qualifié pour la finale U13F Région A. Mais malheureusement, il va falloir un perdant…Et l'ambiance est à son comble pour accueillir les deux équipes. Des supporters adverses venus en nombre avec des "claquettes" pour encourager leur équipe et le reste de la salle (très bien garnie d'ailleurs) entièrement acquis pour nos U13F1. Qui du CAP Basket ou de Vaulx-en-Velin allait gérer au mieux cette rencontre? Tout en sachant que les deux équipes se craignent fortement… Mais l’avantage psychologique est du côté du CAP Basket, avec 3 victoires en autant de rencontres contre cette équipe depuis le début de la saison, dont 2 victoires étriquées.
Depuis de nombreuses semaines, les joueuses et le staff prennent les rencontres les unes après les autres, avec bien sur pour objectif, dans chacune des têtes, cette dernière rencontre afin de gagner, à domicile, leur place en finale. Nos filles, "sur motivées" pour cette occasion, rentrent tambour battant dans cette rencontre. Comme la semaine dernière, le ballon circule d’un panier à l’autre à une vitesse vertigineuse. Nous accusons un léger retard dès l’entame, faute à un manque de réussite sous les panneaux, alors que l’adversaire, quant à lui, arrive à conclure plus facilement (5-8). Mais la bataille fait rage pour le gain du ballon et pour l’instant, nous n’arrivons pas très bien à récupérer ce fameux cuir, qui nous échappe parfois des mains. Mais au fil des minutes, nous prenons confiance en nous, et nous retrouvons notre point fort: notre défense. Une défense qui contraint l’adversaire à prendre des tirs extérieurs avec, il est vrai, une certaine réussite en ce début de rencontre. C’est finalement un QT équilibré qui se termine avec des lancers francs adverses réussis. Des lancers francs qui commencent, déjà,  à avoir leur importance (9-11).
Le 2ème QT va montrer à l’adversaire toute notre cohésion! Une intensité défensive hors norme! Une débauche d'énergie qui va faire tanguer l'adversaire, puis le mettre à genoux! Un grand nombre de ballons récupérés nous permettent de vite nous projeter vers l'avant pour pouvoir conclure facilement, avec en prime des fautes adverses sanctionnés par de nombreux lancer francs. Et que dire de ces lancers francs qui peuvent faire basculer n'importe quelle rencontre, à n'importe quel niveau... Notre application lors de cet exercice est impressionnant avec un total de 16/21 sur la rencontre! Nos protégées ont littéralement mis le feu dans cette rencontre, bien aidés par notre public (20-15). La nervosité est chez l'adversaire et la coach vaudaise ne s'y trompe pas en demandant un temps mort. Mais rien ne déconcentrera nos filles dans ce QT! Elles reviennent sur le terrain avec une volonté de fer et une envie hors du commun! Jamais cette saison nous ne les avons vus avec autant d'envie et de cohésion… Quel plaisir! Et le score gonfle encore à notre avantage…pour avoir 14 points d'avance à la pause (29-15).
Mais attention….Attention à cet adversaire du jour qui ne lâchera rien pour obtenir sa qualification. Ne surtout pas leur laisser l'espérance d'une "remontada" très à la mode cette saison… Le retour du vestiaire ressemble au début de rencontre: les deux équipes se rendent coup pour coup (37-22). Notre forteresse est toujours quasiment imprenable et nous profitons encore de la récupération de nombreux ballons pour accentuer encore notre avance (41-22) bien aidé, encore une fois, par notre réussite aux lancers francs. Mais comment allons-nous faire pour tenir ce rythme infernal? Allons-nous craquer? Allons-nous tenir physiquement et nerveusement? En manquant légèrement de rythme en cette fin de QT, nous laissons l'adversaire reprendre confiance et revenir dans la rencontre… Mais tout ceci était quelque peu prévisible tellement leur débauche d'énergie à été impressionnante jusqu'alors… Quelques mauvais choix offensifs ne nous permettent plus de conclure facilement sous le cercle adverse, et l'adversaire reprend espoir en enchainant quelques interceptions pour revenir à 12 petits points avant l'épilogue de dette "demi-finale" (41-29).
Par manque de mouvement offensif, nous nous en remettons aux tirs extérieurs avec une certaine réussite, notamment à 3points (44-31). Mais notre repli défensif laisse quelque peu à désirer et l'adversaire en profite…Mais l'écart au tableau d'affichage reste constant. C'est alors que la nervosité monte encore d'un cran, que ce soit sur le terrain ou sur le banc adverse. Malgré notre avance de 15 points à 4' du terme, nous avons un peu de mal à gérer le stress…La peur de gagner?? Les nombreux temps mort dus aux réclamations adverses incessantes ne sont pas là pour nous arranger… et la rencontre devient interminable. Mais nous restons concentrées…tant bien que mal. A 2' du terme, l'épilogue est proche et ça commence à sentir bon…très bon (52-41). Mais l'adversaire n'a toujours pas dit son dernier mot…et tout va si vite au basket! Celui-ci recolle encore au score à 1'14'' de la sirène (54-46). En encaissant encore un panier sur le retour d'un temps mort adverse, nous ne sommes plus sûrs de rien!! Le vent va-t-il tourner? Et c'est là que notre coach Christophe intervient, en prenant un temps mort au bon moment, à 30'' du terme. Les consignes sont claires: réaliser un "stop défensif" et conserver la balle sur notre dernière possession pour ne pas vivre une fin de rencontre pouvant être cauchemardesque! Consignes appliquées à la lettre par les filles et la rencontre est conclue par deux lancer francs en notre faveur (56-48).
L'équipe, tous nos supporters, le staff et les dirigeants peuvent enfin souffler!! Mais que d'émotions encore… Et c'est sous de nombreux applaudissements que toute l'équipe se réunit dans le rond central pour crier toute sa joie, après cette qualification pour cette finale amplement mérité. Tout ceci est le fruit d'un travail de formation formidable au sein du CAP Basket en ayant incorporé, ne l'oublions pas, au fil de cette deuxième partie de championnat, de nombreuses 1ère année U13, et qui ont grandement contribué à cette qualification. Et maintenant…. Il nous reste un petit mois pour préparer cette finale contre Soucieu Basket.  Une finale reste une finale, et les deux équipes ont toutes leurs chances... Une rencontre programmée le samedi 26 mai à 11h00 à Ambérieu. Et nul doute que tous nos supporters auront leur rôle à jouer….Alors réservez dors et déjà cette date car nous aurons grandement besoin de vous…
 
 
 

U17F - Valence/Bourg: 69-67 Les filles finissent sur une (très) belle note.

C’est le dernier Match de la saison pour nos U17 . Si ce match n’a pas pour nos filles de réel enjeu ......Si ce n’est finir en beauté........il n’en est pas de même pour nos adversaires de Valence .

Le match démarre sur un bon rythme , de la solidarité dans le jeu 3/0 puis 6/4 et notre défense est bien hermétique nous leur posons des problèmes.
11/4 2’00
Mais l’équipe de Valence n’est pas là pour ne pas jouer sa chance pour les phases finales 14/10 fin du quart il faut rester concentrer en défense et garder notre collectif en attaque pour tenir notre objectif ...Bien finir dans le plaisir .....

Au retour sur le parquet les vertes sont plus efficaces en attaque elles vont plus vite 18/18 7’24 ce match va être serré......un remake du match aller ??????
20/26 22/26 5’20
32/29 reste 1’41
34/35 mi temps

Sur la reprise notre défense nous permet de prendre des ballons et de reprendre l’avantage 46/43 reste 3’20

De belles phases de jeu successives nous maintiennent en tête 51/47 , à nous de garder la tête froide et surtout de maîtriser nos lancer francs .

De très belles réussites individuelles permettent de garder l’avantage 54 /49

57/53 fin du quart
Le dernier quart s’annonce à la fois tendu et décisif et la pression du résultat se fait sentir de part et d’autre .
Que de maladresse de la part des joueuses sur le terrain .
Il sera dit que contre cette équipe le score se dessine lentement très lentement

61/63 la victoire se dessinera t elle sur les lancers francs ?
C’est chaud c’est chaud nous sommes solidaires et jouons intelligemment pour finir sur une superbe interception

La dernière faute commise par l’équipe adverse ne portera pas la victoire attendue et le buzzer sonne la victoire de nos filles 69/67 ....nous avons su tenir la pression des lancers top ....

Elle est belle cette victoire bravo les filles vous nous avez offert un joli cadeau pour ce dernier match
 

Les U15 auront bu le calice jusqu'à la lie (28/04/2018).

En se déplaçant chez le second de notre poule, Rhône Sud Basket, les objectifs des deux équipes étaient aux antipodes. Valider la qualification aux phases finales pour nos hôtes du jour, et pour nous, il s’agissait de s’éviter la cuillère de bois…
Vous m’accorderez que l’un de ces objectifs est plus motivant, plus excitant, que l’autre. C’est ce qui pourrait peut-être expliquer le premier quart temps.
Un premier quart temps à la particularité étrange ou l’on marquera les deux premiers et les deux derniers points…
Et puis c’est tout… Entre ces deux évènements, ce sera l’apocalypse pour nos demoiselles. Complètement anesthésiée, peut-être même en fin, ou cours de sieste, notre équipe va subir un orage mémorable... On va prendre l’eau de toute part, et couler même bien plus vite qu’un certain bateau tristement et funèbrement connu... Et oui, c’est un mauvais remake du Titanic que nous proposent ne demoiselles. Ni plus-ni moins.
On n’y est pas, certes. Mais il faut tout de même avouer qu’en face, ça joue bien. Et même très bien. Les très bonnes individualités adverses font briller un collectif haut en couleur, qui nous donne le tournis dans un premier temps. Et une véritable migraine pour finir…
Pas besoin d’en dire plus car le score va parler de lui-même. 28/4 au bout des dix premières minutes… On assiste à une boucherie. Il va falloir vite se réveiller quand même. Très vite...au moins pour l’honneur…
Ouf…Les filles vont vite corriger le tir dès le retour sur le parquet. Le discours de Nicolas et Sylvie a dû faire mouche.  Notre schizophrène d ’équipe se met enfin à jouer, à se mettre en mouvement, à mettre du cœur à l’ouvrage. Et cela change tout. Evidemment. Même si on loupe quelques occasions et perdons encore quelques ballons face à la belle adversité proposée, on inflige un 7/2, absolument inimaginable quelques minutes auparavant. C’est positif, certes, mais aussi tellement rageant quand on pense au premier quart…un premier quart qui nous aura déjà condamné. Certainement. Les lyonnaises sentent tout de même un certain danger, et resserrent rapidement les boulons. Les deux équipes évoluent alors au même niveau en se rendant coup pour coup, dans un match enfin lancé et devenu plaisant. Et oui, pour faire un joli match, il faut être deux. Et c’est le cas désormais…
Nous voilà quand même encore loin à la mi-temps (38/16). Conséquence directe de ce satané premier quart temps qui prend clairement la forme d’un véritable boulet qu’on va devoir se trainer jusqu’à la fin…inexorablement…
Le reste de la rencontre ne fera qu’accentuer un certain sentiment de frustration. Pourquoi ? Car les deux équipes se tiendront dans un mouchoir de poche.  Nos filles vont effectivement se mettre clairement au niveau du second de la poule tout le reste de la rencontre…Les lyonnaises doivent même se demander comment une telle métamorphose peut avoir lieu en si peu de temps…
Ce sera le mystère de nos demoiselles cette année…un mystère difficile à éclaircir…
La synthèse de cette rencontre sera facile à réaliser. On finit le premier quart à -24 et le match à -23 (69/46).
Je vous laisse donc à vos conclusions….
Voilà une saison qui se termine aussi mal qu’elle n’aura commencée. Une saison compliquée, et que j’omettrai de commenter, d’analyser. Pourquoi ? Car ce n’est pas mon rôle, tout simplement.
Je vais finir en souhaitant bon vent à toutes les demoiselles qui j’espère connaitront des jours meilleurs…
Elle se sont bien battues dans la tempête, malgré toutes les difficultés et des vents souvent contraires. Il faut au moins leur reconnaitre cela. C’est important. Très important…