Adresse
/
Téléphone
Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket
Plus de défaites que de victoires mais des victoires dans les matches clés


Les U17F pour le championnat Auvergne Rhône Alpes, les U15M2 pour se maintenir en D2 et les seniorsF1 pour rester en haut de tableau se sont imposés.


Défaites pour les U13
En U13, les 3 équipes féminines et les garçons se sont inclinés. Il faudra repartir sur de meilleures bases pour les 2 équipes U13 Féminines départementales. La descente dans les divisions inférieures devrait les aider. Les U13F région et et les U13M avaient déjà acquis leur maintien respectivement en Région A et D1 départementale.
 
Nouvelle défaite des U15F - voir ci-dessous

Les seniors F2 et les Seniors M se sont inclinés.
Les garçons avaient une tâche difficile face à une équipe de la Duchère classée en haut de tableau. Il n'empêche que cette défaite rapproche assez dangereusement les joueurs du CAP du bas de tableau.
L'équipe réserve féminine a concédé sa 3ème défaite de la saison. Cette défaite éloigne les bleues des équipes en lutte pour la montée et les rapproche du ventre mou dont fait partie le SGOSFF.

Double victoire des U15M
Les 2 équipes U15 se sont imposées. L'équipe 2 a gagné le match qu'il fallait face à Vaugneray. Ce succès permet aux joueurs du CAP de passer devant leurs adversaires du jour à la 4ème place.

Les U17F à une victoire du championnat AURA
Grosse performance des filles qui se sont imposées à St Rémy et ne ont plus qu'à une victoire de la qualification pour le championnat Auvergne Rhone-Alpes. Pour ce faire elles se doivent de gagner samedi prochain à l'occasion de leur match en retard face à la CTC Ondaine qui de son côté tentera d'éviter un retour en groupe B.
Autant dire que les filles ont toutes les cartes en main pour connaître et faire connaître au club un niveau encore jamais atteint. Le challenge est de taille. Les filles du CAP se joindront-elle à la CTC Sud Lyon Loire Basket Féminin pour représenter le comité du Rhône dans le championnat élite des ligues du Lyonnais, des Alpes et Auvergne ? En cas d'échec l'élu sera l'ASVEL. D'ores et déjà rendez-vous est pris pour samedi 16 décembre à 15h à Pontcharra.

Les seniors F1 retrouvent la victoire.
Face à une équipe de Meyzieu qui est apparue homogène et adroite, les filles n'ont pas eu la partie facile pour renouer avec la victoire.
Le match parti sur un rythme élevé voyait le PSB prendre un léger avantage à la fin du 1er quart temps (17-12) mais Meyzieu ne s'en laissait pas compter et s'appuyait  sur une bonne adresse. Dans le second quart temps le PSB, peu en réussite dans ses shoots, voyait Meyzieu revenir au score en profitant de quelques errements défensifs locaux. C'est au 3ème quart temps que le PSB prenait une avance définitive en continuant d'imposer un rythme soutenu favorisant les pertes de balles visiteuses. +8 à la fin du 3ème quart , l'avance montait jusqu'à +13 en début du 4ème quart avant de redescendre à +9 en fin de match.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ce fut tout sauf rock’n roll (09/12/2017).


Avec son pote Eddy, notre Johnny national a souvent emprunté la route de Memphis. Pour de grands moments de musiques…
Et bien nous aussi on l’a emprunté ce week-end, cette fameuse route…pour aller jouer du côté de Saint Rémy…
Waze était comme la majorité des français ce samedi. Peut-être un peu triste, en tout cas pas très en forme…
Alors oui, cela fait un joli détour. Mais les filles pouvaient alors profiter de ce long voyage pour s’essayer au karaoké, dans leurs voitures respectives. Le sport c’est aussi cela. Un groupe, de la joie et de l’amitié…
Mais les demoiselles vont vite se reconcentrer, car on sent qu’on a un coup à jouer. Saint Rémy est en grande difficulté dans son championnat.  Même si cette équipe n’arrive pas à perdre, elle n’a gagné que de 38 points le week-end précédent…
Ne serait-ce pas bon signe ? C’est peut-être le bon moment pour nous…humour…humour….
Et on va y croire…
Environ…. 2 minutes…
Nos battantes vont en effet vite subir l’énorme pression ce cette équipe au collectif absolument incroyable. Le rythme proposé est tout de suite infernal à tenir. On est bougé physiquement comme jamais. Ça court dans tous les sens, le danger peut venir de partout. Et Il vient d’ailleurs de partout.
On défend pourtant bien. Voir très bien. Mais même quand on met les attaquantes adverses dans leurs derniers retranchements, leur shoot fait toujours mouche.  Toujours, Inlassablement, inexorablement.
Le score est déjà lourd en fin de premier quart temps (4/29). Noir, c’est noir. Il n’y a (déjà) plus d’espoir… 
Mais voilà. Les filles ont envie. L’envie d’avoir envie. Comme d’habitude me direz-vous…
On revient sur la parquet en dégageant une énergie phénoménale. Une énergie nucléaire.
Et il faut bien tout cela pour endiguer l’armada adverse. On inflige alors un joli, un extraordinaire, 6/3 qui nous met du baume au cœur, et qui rappelle qu’on a quand même des qualités à faire valoir.
Noir c’est noir, il n’est jamais trop tard…
Mais voilà, la presse adverse va nous mettre petit à petit sous l’éteignoir.
Le sanrimoises ne sont pas leader pour rien. Oh que non. Leur réaction sera... comment dire… ? douloureuse…
 Une réaction rapidement concrétisée par un 2/14 plein d’autorité. Et nous voilà menées 42/19 à la mi-temps.
On va rallumer le feu en début de troisième quart temps. On refait effectivement jeu égal, et même mieux, avec un 7/5 en notre faveur. Un mini renversement de situation qui semblait devenu impossible pourtant. Mais c’était sans compter sur l’extraordinaire état d’esprit de nos protégées.
Elles peuvent être fières d’elles. Etre libres dans leurs têtes. Tout comme Diego…
Mais voilà. En face c’est du lourd. Du très lourd. Saint Remy va vite éteindre le début d’incendie, et reprendre fermement la main sur cette rencontre. Une rencontre au rythme effréné.
 Le score enfle inexorablement (68/21). Il ne reste qu’un quart temps, certes. Mais les joues de nos filles ont déjà bien rougi. 
Nos chaussures commencent aussi à être pesantes. Très pesantes…
On va tout naturellement lâcher un peu prise dans la dernière période. La rencontre sera alors à sens unique.
La défense adverse se muera en une véritable prison. Une prison impossible à pénétrer. Un véritable pénitencier, dont les portes vont bientôt se refermer…
Le coup de sifflet final démontrera un score lourd (92/24), certes. Mais il ne démontrera jamais la combat de haut vol qu’auront proposé nos diablesses. Ce sera le seul regret.
Cet article est un triple hommage. Le premier, vous l’aurez compris. Je l’espère…Salut l’artiste…
Le second sera pour Saint Remy. Un club qui « pue » le basket. C’est évident. Mais aussi un club qui n’a pas la grosse tête et cela fait du bien…Les demoiselles rencontrées ont déjà un passé glorieux, avec déjà de nombreux titres. Et je ne doute pas une seule seconde que l’avenir le sera tout aussi…On leur souhaite tout naturellement bon vent dans le championnat « aura ». Leurs futurs adversaires peuvent déjà commencer à trembler…
Le troisième sera évidemment pour les meilleures, évidemment J
…nos petites battantes...
 Des battantes qui auront souffert physiquement pendant toutes les phases de brassage. A chaque match.  A Chaque minute. A chaque seconde. Mais elles n’auront jamais rien lâché. Jamais.
L’attitude a été exceptionnelle. Pleine d’abnégation, d’envie et de courage. Et cela vaut toutes les victoires du monde…
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter à toute et à toues d’excellentes fêtes de fin d’années. Attention tout de même au surplus de chocolat, et à toute tentations culinaires diverses.  
Oh…et puis non en fait. Profitez-en !!!!!!!!! et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures. Que je sens déjà hautes en couleurs…Je te promets…
 
 
 
 

Les U13F1 s'inclinent dignement. (09/12/2017).


C'est dans un complexe sportif flambant neuf, à faire pâlir les plus grands clubs de la région, que Veauche accueillait nos U13F1 pour la dernière journée de cette première phase. Une dernière rencontre sans enjeu pour les deux équipes puisque Veauches est déjà qualifié pour la ligue AURA et que nos diablesses se maintiennent en groupe A. Nous avions pour seul objectif de réduire l'écart abyssal (-36) de la rencontre aller ("Souvenirs, Souvenirs"), et de répéter nos gammes en vue de la deuxième phase.
Le début de rencontre n'est pas très "Rock'n roll"… On s'observe… et nous attendons inlassablement l'ouverture du score de part et d'autre. Et c'est au bout de 3'15'' de jeu que nous ouvrons enfin le score avec un lancer franc (1-0). Les adversaires ne sont peut être pas dans un grand jour, mais nous leur tenons tête efficacement… du moins pour l'instant (4-3). En cette fin de QT, nous sommes déjà au bord de la rupture, fragilisées par notre repli défensif aléatoire, mais toujours au contact de l'adversaire (9-11).
Nous repartons de plus belle pour réaliser un 2/2 aux lancer franc, un STOP derrière, et une contre attaque bien emmenée pour reprendre l'avantage (13-11). Aurait-on trouvé l'étincelle pour "Allumer le feu"? Rempli d'expérience, on ne dupe pas le coach adverse qui tente d'éteindre rapidement cet incendie naissant avec un temps mort. C'est alors que la tornade noire (et "Noir c'est noir") va débouler… Bien aidé il est vrai par notre manque de repli et notre baisse d'intensité générale, mais aussi par les spectateurs, installés confortablement dans leur "Mirador".  Nos pertes de balle s'accumulent et nous encaissons alors un 18-6 pour atteindre la pause avec un retard de 10 unités (19-29).
Après un recadrage à la pause pour que nous mettions beaucoup plus d'intensité dans nos actions, nous nous relançons à l'assaut de cette forteresse veauchoise. Un panier primé derrière la ligne des 6,25m nous remet dans le match…Mais les géantes ligériennes nous privent totalement de rebond. La maitrise est du côté adverse, malgré le retour de notre agressivité…Enfin. Nos petites bleues ont retrouvé "L'envie" qui leur manquait en début de rencontre. Nous faisons jeu égal dans ce QT et montrons à l'adversaire que nous ne lâcherons rien, que nous voulons simplement "Rester vivant"… (28-41).
  Malheureusement c'est dans le dernier acte que nous allons sombrer, plombées encore par nos trop nombreux ballons perdus. C'est du pain béni pour l'adversaire qui profite allègrement de nos offrandes et de nos faiblesses. Il était écrit que nous n'allions pas trouver la clé pour sortir de ce "Pénitencier" veauchois. Sans forcément baisser les bras, nous nous avouons vaincues face à cette équipe. Il faut savoir reconnaitre sa supériorité et nous nous inclinons dignement malgré un écart conséquent (36-60) mais nettement moins important que la rencontre aller.
A la fin de la rencontre, l'adversaire fêta dignement sa montée en ligue AURA, et nous souhaitons sincèrement bonne chance à cette équipe fort sympathique. "Un jour viendra", peut être, où nous pourrons accéder à cette superligue et être confrontées aux toutes meilleures équipes. Mais ce ne sera pas pour cette saison et nous avons bien vu, durant cette première phase,  tout le travail qu'il reste à effectuer pour pouvoir vaincre ces équipes réputées plus forte.
Mais l'objectif principal a été atteint: le maintien en groupe A. Ce qui nous promet dès le mois de Janvier des rencontres palpitantes… Et nous en salivons déjà…En attendant d'atteindre "L'eldorado"…
Vous l'aurez tous compris, c'est avec cette ode à Johnny que nous allons terminer l'année 2017. Il me reste à vous souhaiter à toutes et tous de très bonnes fêtes de fin d'année; et à vous les filles de profiter de cette "Douceur de vivre" pendant vos vacances scolaires…