Adresse
/
Téléphone
Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket

Résultats des 6 et 7 octobre

 
- 1ère victoire en RF2 et triplé pour les seniors féminines

- Excellent week-end pour les jeunes du CAP avec 8 victoires en 10 matches
les moins:
Les U13F de nouveau lourdement battues et les U15F qui laissent filer une rencontre longtemps indécise et probablement à leur portée.
Les plus :
Débuts exceptionnels pour les garçons de la CTC. Toutes équipes confondues, les garçons présentent le bilan remarquable de 11 victoires en 12 matches. Ce week-end les 5 équipes ont gagné. Les U17M et U15M région devraient sans difficulté poursuivre toute la saison en région. Les U13M ont gagné face à St Genis Oullins un match important pour la tête de de la première phase de brassage en D1 mais la route est encore longue pour éventuellement accéder au niveau régional en seconde partie de saison.

- Les seniors M2 du CAP toujours dans l'attente d'un premier succès.



Seniors RF2 :
PSB – BB5 : 67-47
Les filles du PSB ont décroché leur première victoire en RF2 à l'issue d'un match qu'elles ont mené de bout en bout. Comme ce fut déjà le cas pour les 2 premières rencontres les bleues ont effectué un très bon début leur permettant de prendre tout de suite les devants. BB5 dans la raquette ne semblait pas proposer une opposition aussi coriace que celle croisée la semaine dernière à Pont de Cheruy. Comme par ailleurs l'adresse et la vitesse étaient plutôt au rendez-vous de ce début de rencontre les filles regagnaient les vestiaires à la mi-temps avec la confortable marge de 37 – 22.
Le scenario n'était pas sans rappeler celui du match d'ouverture mais les bleues n'allaient cette fois pas laisser les lyonnaises reprendre confiance. BB5 ne parvenait pas à repasser sous les 10 points, les bleues conservaient en seconde période une bonne avance les préservant de toute crispation ou fatigue de fin de partie.

 
 
 
 
 
 
 

CTC St Chamond - U18F: 40-63

Cette semaine c’est Match contre Saint Chamond.
Le démarrage du match est un peu poussif , les baskets sont lourdes lourdes ........4/5 reste six minutes dans ce premier quart.
Le manque d’agressivité se fait sentir, il y a peu de rythme, pas de mouvement pas de dynamique collective .
Mais restons confiants nos filles ont de la ressource.
 Notre défense n’y est pas et du coup notre attaque non plus allez les filles 
12/11 fin du quart.

Je me répète mais l’entame du deuxième quart manque cruellement de rythme et d’intensité défensive et offensive
Restons confiants , pas d’inquiétude les filles savent faire !!!!!!
18/17 5’06 dans le 2 QT 
Ça y’est un petit regain d’énergie nous permet de passer devant à la pause 23/26 quand je vous disais qu’il fallait garder confiance .
 
De retour des vestiaires,  les filles montrent un autre visage...ouf enfin 
Nos bleues montrent  une belle agressivité défensive et offensive tiens tiens y aurait-il un lien ......
On retrouve notre jeu et notre défense va mieux et du coup ..... l’attaque suit 
23/32 6’ 
Allez nous sommes enfin bien en place et volons des ballons : 25/40 3’11 
Notre défense les perturbe elles prennent leurs shoots avec moins de facilité et davantage d’opposition ...... et moins de transformation. 
31/46 fin 3 eme QT notre défense a payé avec un 8/20 infligé à nos adversaires.

33/50 8’ 34/54 37/54 
Dans le quatrième quart-temps les filles ont retrouvé leur basket et jouent davantage ensemble la solidarité est 
revenue .
Fin  du match 40/ 63

Au dire d’un grand spécialiste qui préfère garder l’anonymat ( KZ )
" On a continué à garder le rythme et l’équipe adverse a lâché un petit peu nous sommes capables de beaucoup mieux " 

rendez-vous la semaine prochaine. 
 

Les U15F2 "En haut de l'affiche".


Les résultats des journées précédentes ne pouvaient laisser aucune issue: si la logique était respectée nous nous devions de remporter allégrement cette rencontre à domicile….Seulement voilà il fallait attendre la logique du terrain. Allez les filles, "Emmenez-moi" au pays de la victoire!!
"Hier encore", à l'entrainement, on a complété cette équipe afin d'être 10 joueuses suite au forfait de nombreuses  blessées. Grâce à un bon échauffement et une nette domination en début de rencontre, nous prenons les commandes de la rencontre. Mais nous avons cependant beaucoup de difficultés pour creuser l'écart (5-2). Malgré une défense encore en rodage, nous récupérons de nombreux ballons donnés par l'adversaire et les contre attaque fusent (11-2). La défense adverse est déjà prise de vitesse et les paniers s'enchainent (15-4).
En accélérant encore en ce deuxième QT (notamment sur des touches rapides), avec un brin de réussite et d'adresse, le score s'envole (35-12). "Et pourtant", l'adversaire ne baisse pas les bras et fournit une opposition avec leurs armes en leur possession; mais "Il faut savoir" qu'il y a un écart de niveau certain entre les deux équipes. Malgré tout, nos petites bleues retrouvent de l'agressivité défensive, bien difficile à trouver en menant avec une telle marge au score, pour conclure à la pause sur le score de 43-12.
Malgré un manque de réussite sous le cercle, la domination est toujours de notre coté. Les contre attaques et le jeu rapide déstabilisent de plus en plus l'adversaire … (50-14). "Désormais", la victoire a choisi son camp…L'adversaire à lâché prise contre tant de domination de nos joueuses favorites. Et on atteint le score de 69-16 avant l'issue de cette rencontre.
"Et moi dans un coin", "J'me voyais déjà" prendre une photo du score final avec trois chiffres en notre faveur… C'était le challenge proposé au staff et à l'équipe. Challenge réussi par les joueuses qui n'ont pas desserré l'étreinte sur l'adversaire en fin de rencontre pour finalement l'emporter sur le score de 103-21.
Bravo les filles pour vos trois larges victoires en autant de journées! L'accession en division supérieure est très largement envisageable. Exempte la prochaine journée, l'équipe ne retrouvera le parquet que le 20 Octobre pour une rencontre décisive à domicile contre Belleville. Je souhaitais évidemment saluer par cet article la disparition du plus célèbre français d'Arménie….ou d'arménien de France, à votre guise. Ses chansons à texte raisonneront encore très longtemps dans nos petites têtes. Au revoir "Monsieur" Aznavour, et merci …
 

Nos U15 F1 pas récompensées (07/10/2018).

C’était ce week-end la première à domicile pour nos demoiselles, avec la réception de L’ASVEL Villeurbanne Lyon féminin. L’objectif est clair, simple et limpide : faire fructifier notre bonne prestation de la semaine dernière à l’extérieur. Faire fructifier les deux points de la victoire acquise, certes, mais aussi et surtout engranger de la confiance. Cette fameuse confiance qui sera sans doutes notre meilleur des carburants, dans les jours et semaines à venir…
Les coaches avaient mis toutes les chances de notre côté en organisant un repas commun d’avant match. Un repas de cohésion, empreint d’une bonne humeur communicative. Un repas divin, savamment préparé, et au final composé de sucres lents, et de sucre... tout court…de beaucoup de sucre…les personnes en présence comprendront J
En passant et sans balancer personne évidemment, y’en a qui ont un sacré coup de fourchette dès qu’il s’agit de taquiner le dessert…bonjour plaisir, adieu régime….
Le début de journée était idyllique, mais voilà, il y a un match à jouer…Et quel match….
L’entrée des adversaires sur le terrain nous rappelle en effet à une autre dure réalité. On va encore souffrir physiquement…En face, c’est grand, c’est costaud. Même en ayant décuplé notre repas et gaver nos filles, on n’aurait toujours pas fait le poids. Loin de ça…
Il n’y aura pas de rounds d’observation dans ce match. On lance les premières hostilités avec un jeu rapide. Un jeu vif. Le genre de jeu qui fait notre force…
Mais l’ASVEL n’est pas venue en victime annoncée. Loin de ça. Deux grandes filles adverses nous donnent du fil à retordre, en défense notamment. Même si elles oublient la définition même du mot collectif, elles arrivent de leurs camp lancées comme des flèches. Des flèches au grand gabarit, bien difficiles à maîtriser.
Mais voilà, nos demoiselles sont chez elles. Elles ont bien mangé (modestie quand tu nous tiens…) et veulent faire plaisir à leur public et coaches…c’est une évidence. Elles sont admirables dans l’envie, dans l’énergie déployée. Le bleu « Pontcharra » se mue alors en bleu de chauffe…
On contre alors merveilleusement bien l’armada physique adverse avec notre arme principale. Une défense cohérente, solide, agressive, même si quelques trous d’air font parfois brutalement surface…Chaque erreur nous punie instantanément. C’est le prix à payer du niveau région A. Ni plus ni moins.  
Aucune des deux équipes n’a de réel temps fort, ou temps faible. Elles se rendent systématiquement coup pour coup, et c’est tout logiquement que le premier quart temps se termine sur un score serré : (22/20 pour nos amies Lyonnaises).
On se fait bouger en début de deuxième période. On a du mal à retrouver notre densité défensive, et on prend alors un 0/4 éclair qui peut déjà faire craindre le pire, si on commence déjà à lâcher sous les coups de boutoirs adverses.
Mais nos fameux sucres lents rentrent alors en jeu et font leur travail en donnant à nos battantes une énergie incroyable. Le maître cuisinier l’avait prévu, mais juste pas si tôt dans la rencontre (modestie quand tu nous tiens…bis).
 Il s’en suit un alors 10/0 plein d’autorité. Plein de basket. Plein de folie. On domine alors outrageusement les débats de longues minutes. Notre vivacité dans les appuis met les grands gabarits adverses au supplice.
L’ASVEL finira quand même par réagir fermement juste avant la fin de mi-temps, et recollera alors au score, pour une égalité parfaite (30/30). Cette rencontre prend une nouvelle dimension. Ça va être chaud. Très chaud…  
La différence de profil des deux formations est flagrante. On joue en équipe, elles répondent avec leurs individualités, et un jeu de passe qui se réduit souvent à peau de chagrin…Et heureusement pour nous je pense, même si mon QI basket reste toujours aussi faible…  
Ce jeu stéréotypé et nous permet de rester dans la danse, voir même un peu plus. Car c’est bien nous qui prenons les commandes avec notamment un 7/0 en milieu de quart temps. Nous voilà devant (50/46) avant le dernier acte.  Mais c’est bien une boule de cristal qu’il faudra sortir pour prévoir l’issue probable de cette rencontre….
Le match devient fou de la part de nos filles. On prend jusqu'à dix points d’avance, à l’aide d’une énergie qui reste encore phénoménale, mais qui se tarit aussi forcément…
Il faudrait presque se remettre à table et reprendre quelques forces…
On commence alors à souffrir anormalement sur les rebonds offensifs. Les lyonnaises se permettent le luxe de récupérer le ballon à chaque shoot manqué. Et cela change beaucoup de choses…
Et nous c’est le contraire. On a quelques occasions de tuer le match entre contre-attaques pourtant rondement menées. Mais cela ne rentrera jamais. Jamais. On peut tout simplement dire que nos gamines ne sont pas récompensées.
Un temps faible de nos protégées plus tard, notamment sur nos remises en touche, sonnera définitivement le glas…
Et c’est bien l’ASVEL qui prendra l’ascendant sur cette fin de match. C’est cruel. Mais c’est ainsi. La dure loi du sport…
Nos filles n’ont pas grand choses à se reprocher. La défaite est lourde et injuste à la vue de la prestation réalisée (71/63). Mais ne doutons pas une seule seconde qu’elle fera grandir encore un peu plus notre groupe qui ne demande que ça. Grandir et encore grandir. C’est une évidence...