21290999_10210196957379751_1744308600_n
Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket
Adresse
/
Téléphone
 
 
Les SF1 dans un mauvais jour..
Senior PNF  Veauche2 - SF1: 64 - 48
Les  bleues se sont inclinées lourdement à Veauche à l'issue d’un match où elles ne sont jamais parvenues à trouver le bon réglage. En bien des  aspects, ce  match avait des ressemblances avec celui disputé à Riorges en début de saison.
Dès le  début de rencontre le PSB ne parvenait pas à inscrire les premiers paniers “de dessous”,  les filles avaient des difficultés à se mettre dans le même tempo et l'adresse n’était vraiment pas au rendez vous. Malgré tous ces grains de sable, Veauche n'en profitait pas pour autant si bien que le PSB parvenait quand même à la fin du 1er  quart temps avec un point d’avance .(13 -12)
En ce début de partie Veauche avait aussi connu beaucoup de  déchets mais les ligériennes allaient pârvenir à rectifier le tir. A l’inverse, le PSB ne parvint jamais  à se mettre dans la bonne cadence. Dès lors l’écart allait se creuser régulièrement en faveur des locales.
Tout était défavorable aux bleues: maladresse, blessures, sortie surprise  pour 5 fautes, les filles semblaient dans un jour sans. Veauche s’imposait logiquement laissant le PSB sans trop de regrets au vue de  la prestation médiocre de ce jour
Les bleues ont-elles abordé la rencontre excessivement dans le confort de la première place assurée? Ont-elles été déstabilisées dans leurs appuis par un sol apparu quelque peu glissant?  Le coach et l’équipe ont un mois pour trouver la solution et se relancer pour la seconde phase parmi les équipes qualifiées en poule haute.

Senior PRF: La Tour - SF2: 54 - 64
C’est une belle opération qu’a réalisée l’équipe réserve chez les secondes  à La Tour de Salvagny.
Les filles sont désormais en position favorable  dans la lutte à distance qu’elles livrent avec Francheville pour conserver la 4ème et dernière place qualificative pour la poule haute qui est aussi   synonyme  de maintien.  
Après une première mi-temps équilibrée les filles sont parvenues à se détacher dans le 3ème quart temps remporté sur le score de 18 à 5.
Le week-end prochain sera décisif. Les bleues ont un nouveau déplacement difficile à Grand Trou mais dans le même temps et quoi qu’il arrive  Francheville est désormais dans l’obligation de gagner ses 2 derniers matchs.

Fin de la 2ème phase des championnats de ligue
Le sort des équipes était connu avant cette dernière journée.
Malgré une 2ème défaite face à une équipe de Roanne très adroite les U18F1 avaient déjà acquis leur place pour la R1.
 
Les U13F1 recevaient Charnay Mâcon: les leaders incontestés de la poule.
Les bleues se sont lourdement inclinées sur un score reflétant sévèrement la bonne résistance et l’énergie déployée par les bleues 
Il est vrai que face aux gabarits et à la virtuosité de plusieurs des joueuses bourguignonnes les bleues avaient fort à faire.
 
Les U15F1 n'ont pas eu besoin de puiser dans leurs retranchements pour venir à bout des lyonnaises de l’ ASUL  trop novices et  limitées pour le niveau régional.
Malgré cela les bleues devraient évoluer en R3 pour la 3ème phase à moins que les modifications de dernière minute de la ligue ne les maintiennent en R2.
(Voir ci-dessous)
 
4/4 pour les équipes de filles départementales
Les U18F2 et F3, les U15F2 et U13F2 ont toutes les 4 gagné.

Chez les garçons
Les U13M1 et U15M1 devraient évoluer en R2 pour la seconde phase, les U17M1 qui ont effectué la 2ème phase en D1 ont encore un match à effectuer mais peuvent envisager un retour en R3
 

Modification de la formule des championnats jeunes
Compte tenu d’un calendrier trop chargé portant loin la fin de saison, la ligue a décidé de modifier la 3ème phase des championnats en constituant des poules de 4 plutôt que 6.
C’est ainsi qu’en R1 la  3ème phase sera constituée de non pas 2 poules de 6 mais 3 poules de 4.
La R2 U15 et U13 qui initialement devait être constituée de 18 équipes réparties en 3 poules de 6 sera finalement constituée de 5 poules de 4.
De ce fait 2 équipes supplémentaires devraient rejoindre la R2. Les U15 du  PSB en tant que meilleure équipe dans l’interclassement des équipes de R3 pourraient être concernées.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Crêpes-Party pour les U18F1…
 
En pleine semaine, jour de la chandeleur, nos U18F1 accueillaient Roanne pour cette dernière rencontre décalée de cette deuxième phase. Pas d’enjeu majeur pour cette rencontre, si ce n’est la première place de la poule. Pour nos schtroumpfettes, il s’agissait de préparer le championnat R1, qui va s’avérer d’une difficulté encore supplémentaire…Rappelez-vous la rencontre aller où nous avions tenu trois QTs avant de sombrer sous l’orage roannais dans les 10 dernières minutes… Bis repetita ?
Malgré un échauffement un peu court, nous rentrons parfaitement dans la rencontre avec une très bonne percussion offensive (6-2). Mais la machine infernale roannaise derrière l’arc commence déjà son festival avec 2 paniers primés qui refroidissent un peu nos ardeurs (7-8). Les deux équipes ne se font aucun cadeau et se répondent maintenant du tac au tac…
Avec notre bonne présence aux rebonds, nous nous offrons des deuxièmes chances qui nous facilitent un peu la tâche (15-12). Offensivement, nous ne sommes pas récompensés de nos efforts car notre pourcentage aux LFs s’avère relativement faible… Malgré tout, nous virons en tête au bout de dix minutes (19-16).
 Deux pertes de balle au début du second QT remettent les roannaises sur le gaz (19-20) … Encore une fois nous ne sommes toujours pas en réussite aux LFs alors que les roannaises, elles, en profitent allégrement. Un petit détail qui pourrait faire la différence tellement la rencontre est serrée (27-25).
Et les bombardiers « roses praline » continuent leur festival avec une adresse extraordinaire derrière l’arc. Nos schtroumpfettes sont sanctionnées dès que les shooteuses adverses ont un brin d’espace. Mais nous ne baissons pas la tête… Et nous continuons nos efforts pour récupérer le cuir…. Peut-être trop d’efforts justement, car la lucidité nous fait défaut dès que nous sommes en possession de la balle…
La pression adverse est un peu plus forte et nous perdons malheureusement de trop nombreux ballons par des passes plutôt aléatoires…. Les détails, je vous dis…. Les détails… Et malgré cela nous virons en tête à la pause avec cinq unités d’avance (37-32) alors que notre avance aurait pu être bien plus conséquente avec plus de lucidité et de concentration…
Tenir, tenir sur ce rythme en seconde période et afficher moins de pertes de balle dans les statistiques… Tels sont les objectifs…
Très bonne reprise à mettre à notre actif pour prendre 9 unités d’avance… On croit tenir le bon bout (41-32). Seulement voilà, la shooteuse extérieure roannaise continue son festival avec, encore une aisance hors du commun (42-40). Notre laxisme défensif sur cette joueuse lui procure, comme au match aller, une confiance totale dans son dernier geste. Notre présence défensive dans la peinture est cependant bien présente… Mais nos relances sont imprécises, trop imprécises, et le cuir est trop facilement perdu sous la pression défensive adverse… Et les roannaises virent en tête (54-56) …
Le dernier QT débute en encaissant encore un panier primé ! puis deux, puis trois… La recette des crêpes roannaises a l’air d’une efficacité redoutable et au moment de finir la cuisson, je t’envoie l’adversaire en l’air pour finir le travail (56-65). Nous avons maintenant les deux faces bien colorées… Il ne manque plus que le Nutella …
Dans un dernier sursaut d’orgueil, nous revenons à cinq petits points (65-70) sous les encouragements de notre public. Mais décidemment les roannaises sont encore une fois trop adroites... Encore deux paniers primés nous feront boire la tasse pour finalement nous achever sur la ligne des LFS. Nous devons encore nous incliner (66-82) contre les pinkettes, en lâchant prises dans le dernier QT, comme à l’aller…
L’histoire s’est donc répétée encore une fois contre Roanne en ne tenant que trois périodes sur quatre. Félicitons les roannaises pour leur parcours sans faute jusqu’à présent et bonne chance à elles pour la suite.
Malgré l’écart final très élevé, tout s’est joué sur des détails dans cette rencontre. Des petits détails qui font toute la différence à ce niveau. Trop de pertes de balle sous la pression adverse et un manque de réussite criant sur les tirs extérieurs et aux LFs. Voilà nos axes de progression pour le championnat R1 qui s’annonce… Enfin.
Mais que reprochez à nos schtroumpfettes qui se sont données, encore une fois, sans compter sur les phases défensives ? Peut-être a-t ’il manqué un peu de concentration… Il va falloir travailler ces détails par de la qualité aux entrainements pour être fin prête au début du championnat R1 …
S.B.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Belle chorégraphie pour les U18F2 (82-58) …
 
Horaire inhabituel pour les U18F2 ce samedi qui recevaient Caluire à 20h00… Horaire auquel, normalement, on se prépare pour la fièvre du samedi soir. D’ailleurs, les répétitions de chorégraphies allaient bon train à l’échauffement…
Avec une équipe renouvelée pour cause de COVID, il fallait simplement confirmer notre place au classement et assurer notre maintien en D1. Il y avait sur cette rencontre une confiance à retrouver pour certaines joueuses, qui a été mise à rude épreuve par la répétition des matchs, et être fin prêtes au vu des prochaines échéances…
Avec un gros écart sur la rencontre aller, on s’attendait, il est vrai, à une petite ballade de nos protégées, mais il faut croire que les weekends se suivent mais ne se ressemblent pas… Notre entame de match peut être qualifiée de catastrophique… Absence de course, de défense et une certaine nonchalance qui met nos nerfs à rude épreuve… Le « dance floor » ne s’est pas encore embrasé ! (1-3)
En changeant toutes les joueuses sur le terrain, le staff affiche clairement son mécontentement, notamment dans les attitudes… Après avoir débuté la soirée par un « slow » languissant, nous voilà, d’un coup d’un seul, sur un air de « Rock n’roll » … Défense plus agressive, contre-attaques pertinentes, c’est la recette pour la victoire ! Nous virons en tête au bout des dix premières minutes malgré une belle résistance des visiteuses (23-12).
Mais celles-ci ne nous laissent guère souffler, loin de là… Bien lancées par leur fusée n°5, qui distille elle-même de superbes passes décisives, nous avons beaucoup de difficultés à contrer les assauts des blanches (25-18). Ce QT, bercé par un air de « chachacha », nous offre une certaine frustration. Dans certaines têtes, on dirait que la victoire est déjà acquise, mais les caluirardes ne l’entendent pas de cette oreille…
Elles jouent crânement leur chance et prennent confiance face à notre défense bien trop timorée… Heureusement que notre adresse extérieure est au rendez-vous car nous aurions bien pu nous bruler les ailes lors de ce QT… Nous atteignons la pause sur le score de 41-32 en n’étant pas du tout rassurés pour la deuxième période…
 Les visiteuses reviennent en pleine confiance et ne nous donnerons pas la victoire facilement…. L’écart se maintient dans ce QT autour d’une dizaine de points… Nous sommes encore en pleine répétition de notre chorégraphie…
Les mouvements ne sont pas encore coordonnés, les passes mal assurées et les choix pas toujours très judicieux… Et ces visiteuses qui ne lâchent toujours rien… On a du mal à croire que l’écart était de 50 points au match aller ! Avec onze unités d’avance avant l’épilogue, rien n’est fait et il va vraiment falloir enfoncer le clou dans le dernier QT pour ne pas avoir une terrible désillusion (58-47).
Les répétitions chorégraphiques portent enfin leurs fruits… Dans ce dernier QT nos mouvements sont synchronisés, bien en rythme, avec des mouvements amples et réguliers…
Petit à petit, les visiteuses lâchent prise face au rythme que nous imposons (66-51). Notre pression défensive enfin présente, nous nous projetons rapidement vers l’avant pour conclure facilement dans un « ballet » bien coordonné (74-55). Les visiteuses sont à bout de souffle, exténuées par leur dépense d’énergie pendant les trois premières périodes, et laissent filer la rencontre (82-58).
L’écart final ne résume en rien cette rencontre. Caluire qui nous a donné une très belle opposition et beaucoup de fil à retordre. Mais nos qualités physiques ont fini par prendre le dessus en fin de rencontre. Et mesdemoiselles, ceci récompense tout votre travail physique effectué lors des séances du Mardi. Vous avez su hausser le rythme en fin de rencontre et ainsi épuiser votre adversaire.
Votre chorégraphie n’a pas été parfaite et vos gestes pas toujours synchronisés, mais vous avez su vous entêter et ainsi ramener une précieuse victoire.
Avec un effectif remodelé, certaines de nos schtroumpfettes ont pu reprendre confiance en elles après une frustration devenue, parfois, obsessionnelle. Il va falloir conclure cette deuxième phase par une victoire la semaine prochaine, pour être certaines de rester en D1 lors de la phase suivante.
Je dédie ce résumé à toutes mes danseuses qui se reconnaitront et, à qui, je souhaite pleine réussite pour leur examen de Mercredi...
S.B.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
telechargement
loglig
download
Logo-Pass
Sans titre