Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket
Adresse
/
Téléphone

Bilan des 18 et 19 janvier

 
Second faux pas des  SF1 à domicile.
 
Le PSB n'a pas réussi la passe de 3 dans sa série de matchs à domicile. La faute en revient à l’équipe de Veauche qui auteur d’un match sérieux a logiquement profité des carences du jour du PSB. Les filles ne sont en effet jamais veritablement parvenues à trouver le bon tempo et du liant collectif. Ces difficultés dans l’élaboration du jeu ont été accentuées par une adresse plus que "faiblarde" avec notamment un 10|22 aux lancers.
Heureusement dans le même temps Veauche n’a profité  que modérément de ses 40 lancers tentés(21/40). La différence de points inscrits aux lancers dépasse tout de même l’écart final.  Après un premier quart temps terminé sur un score de 15-15 peu satisfaisant dans la manière, les bleues laissaient filer les ligériennes dans le second quart temps. (22-34 à la mi-temps)
Les turdinoises vont dès lors passer la 2ème mi temps à tenter de recoller. Revenues à 2 points à 5 mn de la fin toutes les cartes semblaient rebattues. Mais, alors que dans un bon jour les bleues auraient  sans doute pu enfoncer le clou, il n’en fut rien ce dimanche. Le PSB pouvaient dès lors se montrer déçu de sa prestation, trop moyenne pour empêcher Veauche de repartir avec un succès. La victoire des ligeriennes était méritée, faisant la part belle à un jeu en percussion materialisé par un unique panier à 3 points inscrit dans les derniers instants .

Belle victoire des SF2 et SF3
En mauvaise posture  au classement les SF2 se devaient de l’emporter en recevant une équipe de Francheville comptant seulement une victoire de plus.  C’est chose faite au cours d’un match globalement bien maîtrisé même si les filles auraient pu s’épargner une montée d’adrénaline lorsque les visiteuses reviendront brièvement à 4 points en milieu de 3ème quart temps. Les turdinoises  ont montré de belles phases de jeu et les 63 points inscrits sont une bonne satisfaction pour cette équipe trop souvent en prise aux difficultés offensives.
 
Félicitations aux SF3 qui reviennent avec une victoire inespérée de leu premier match retour à l'ALM ST Rambert. Pour s'en convaincre les bleues s'étaient inclinées de 50 points à l'aller.

2/3 pour les filles région en déplacement.
Après un 3/3 à domicile la semaine dernière les équipes de filles régions etaient en déplacement. Les U18 et U13 ont poursuivi leur série de victoire tandis que les U15F ont mordu la poussière à St chamond face à un adversaire qui les avait déjà battu en phase de brassage. Dans cette poule U15 R2, on s’attend à un championnat très serré et les - 7 n’ont rien de rédhibitoire pour le match retour et la suite du championnat.
 

Les garçons région en difficulté
L’apprentissage est pour l’instant plus délicat chez les garçons qui se sont tous 3 inclinés. Les résultats observés ce week end laissent toutefois espérer des samedis plus souriants.

Du mieux pour les équipes départementales féminines.
Des matches moins disproportionnés malgré la défaite pour les u15F et U13F en D1. Victoire pour les u15F3
 
Bon début de championnat pour les garçons départementaux
Les U13M3 et U15M2 ont remporté leurs 2 premiers matchs. 1/2 pour les U13M2 et U17M2
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les U15F1 ratent le départ du train…

Il y a des journées comme ça qui partent vraiment du mauvais pied…
Quand tout démarre mal dès le saut du lit… Quand vous avez une panne de réveil, un petit déjeuner à vomir, un gymnase fermé à votre arrivée, attendant son ouverture, en "claquettes" avec le pantalon de sa petite sœur, dans le froid glacial de la cuvette stéphanoise! Que du bonheur!
C'est par cette période délicate qu'a commencé le déplacement des U15F1 à Saint-Chamond. Equipe bien connue et déjà rencontrée de nombreuses fois cette saison et qui, de surcroit, nous avait privés du barrage pour l'accession en R1.
Ce sont toujours des rencontres indécises entre nous… Un programme réjouissant!
Il fallait essayer de contrarier cette équipe qui nous malmène depuis trop longtemps…

Y'a des journées comme ça où rien ne va… On a déjà vu la période du réveil trop matinal… Et parfois vous arrivez à la gare, et vous voyez votre train s'éloigner… Vous êtes juste, un peu, en retard… C'est ce qui est arrivé durant le premier QT à nos schtroumpfettes…
Trop de balles et de duels perdus donnent trop vite confiance à l'adversaire (3-9). Il n'en faut pas plus pour prendre un temps-mort. Rien n'y fait… On s'acharne individuellement face à la zone presse adverse qui fait des ravages avec autant de sanctions à la clé (3-13)…
A notre décharge, les chefs de gare locaux sont indulgents, ne sanctionnant qu'aléatoirement le fait de "marcher" sur les rails…
Mais passons… Le train Couramiaud est en route… Et s'éloigne… Il va falloir cravacher dur si on veut espérer le revoir, et remonter dedans, car il commence dangereusement à prendre de la vitesse en fin de QT (8-18).

Toujours en manque d'agressivité, nous perdons encore trop facilement les duels… ou gagnés par l'adversaire (12-24). On ne va pas tenir le rythme, c'est certain…
Trop fatiguant, trop usant, de courir après un train qui s'éloigne… Combien de kilomètres va-t-il nous mettre… On s'attend à une grosse sanction ce dimanche (14-28).
Et puis, contre toute attente, nos schtroumpfettes ont un sursaut avant la pause. On commence à tenir ces duels qui nous ont fait si mal. On récupère également des ballons, sans en perdre en phase offensive. Et c'est toute la différence!
Un second souffle collectif qui nous permet de ne pas sombrer dans cette rencontre (21-30). Mais il n'est pas fou ce train… En nous voyant sur ses talons, il accélère de nouveau, nous impose "un train d'enfer", histoire de nous mettre un gros coup au mental. Les schtroumpfettes sont "à bloc" et ce train s'éloigne de nouveau… "Unstoppable"!
13 points de retard à la pause (24-37). Il va falloir montrer un tout autre visage en seconde période pour revoir, ne serait-ce qu'au loin, le dernier wagon rouge.

En laissant les filles face à leur responsabilité durant la pause, elles éclatent enfin au grand jour. On retrouve enfin le "jeu bleu", ce jeu qui fait notre force!
En infligeant, d'entrée, un 12-4 aux locales (36-41), nous revoyons ce dernier wagon rouge, nous rappelant la fameuse "Micheline" des années 80, sillonnant les rails d'entre Rhône et Loire.
Le train est là, à portée de main… En tendant le bras, il est même possible d'effleurer ce dernier wagon… Mais nous ne sommes pas encore assez près pour pouvoir s'accrocher…
La "Micheline" remet les gaz (36-45), en pleine côte … Et nous accélérons de nouveau en fin de QT pour être à seulement 7 petits points de retard (41-48)… Inespéré!

C'est encore mieux au début de la dernière période… Mais malgré tous nos efforts, nous sommes en manque cruel de réussite, ce dont profitent allègrement les Couramiaudes qui font valser notre filoche à chaque! (46-56).
Mais nos schtroumpfettes ne lâcheront rien, jamais! En mettant encore la pression sur l'adversaire, "La Micheline" rouge se met alors à tousser… Problème moteur? Pression?
Tant est si bien que nous nous rapprochons encore de ce dernier wagon qui pourrait nous permettre d'espérer (60-54). Et ce n'est pas fini… Cette fois nous arrivons à toucher cette barrière du dernier wagon (62-58)… Tout devient alors possible… Mais décidemment, et à bout de souffle, nous n'arriverons jamais à grimper à l'intérieur de cette "Micheline" rouge qui repart, plein gaz… Qu'on ne reverra plus et qui s'éloignera définitivement (68-61).

Les chefs de gare, képis vissés sur la tête, stoppent donc cette course effrénée.
Nous ne pouvons que nous incliner ce dimanche, logiquement d'ailleurs, frappés par un réveil tardif et un retard difficilement rattrapable. Trop difficile de courir après son train, parti comme une flèche, aux coups de sifflet des chefs de gare.
Mais nos schtroumpfettes ont su nous montrer, en deuxième période, qu'elles avaient de l'orgueil, en remportant le 3ème QT (17-11) et en faisant jeu égal dans le dernier (20-20).
Vexées d'avoir raté leur train, elles ont su malgré tout, tenter, essayer, de revenir mais l'écart initial était vraiment trop important face à une équipe d'une telle envergure.
Malgré tout, votre expérience devient maintenant conséquente, avec une leçon de plus à retenir ce dimanche. Etre simplement prêtes, mentalement et physiquement, lors de l'horaire de départ de votre train (quand il y en a, je suis bien d'accord ;)).
Une leçon que nous ne manquerons pas de leur faire réciter lors du prochain contrôle… de billets.
Y'a des matins comme ça où il vaut mieux rester couché…
 

U18F R1: Nord Ardèche - CAPB: 65 - 70


Après une belle entrée en matière dans cette deuxième phase avec une victoire à domicile. 
Nos U18 se déplacent à Annonay.
Un vent glacial nous saisi dès notre descente de voiture. 
Il fait froid en terre Ardéchoise ...... est ce un signe ? 
L’ouverture du score est pour nos adversaires. Le chemin du panier est difficile à trouver pour nos filles 16/16 2’48.
Nous sommes gênées par La défense adverse, nous manquons de rythme et de mouvement.
L’équipe adverse est sanctionnée par les fautes largement plus que nous ce qui nous positionne sur la ligne des lancers francs rapidement, avec plus ou moins de réussite. 
Attention !!!!! ne pas avoir de fautes peut aussi signifier manquer d’agressivité défensive.......24/36 reste 3’09 nous avons eu un bon passage collectif.
La mi-temps est sifflée sur le score de 33/43.
De retour sur leur parquet notre défense prend l’eau, nous ne sommes plus présentes au rebond, par manque d’envie, de taille ????? et l’adversaire a repris son adresse bilan 41 /46 à 3’26.
Heureusement à chaque remontée adverse nos filles savent trouver les ressources pour réagir.
Mais  que c’est dur on dirait que les dieux du basket nous ont abandonnés, nous sommes pris par la panique nous balbutions notre Basket. 
Que ce troisième quart temps est difficile et l’aube du quatrième ne présage pas mieux. 
53/57 5’26.Il y a encore des mauvaises relances, des ballons donnés à l’adversaire et notre collectif est en berne. Mais il faut croire en nos filles et en leurs ressources. 
Dans  les trois dernières minutes ce n’est plus la même équipe qui se bat, peut-être piquée dans son orgueil.
Nos filles trouvent l’énergie pour ne pas rompre 57/65 2’34 ;65 /69 à 31 secondes pour finir sur un score final de 65 /70.
Nous avons eu chaud mais le principal est fait, la victoire.
A n’en point douter les filles sauront réfléchir sur ce qui nous a manqué sur ce match........ nous pouvons avoir un collectif de génie sur quelques actions et nous pouvons largement l’ optimiser. Quand  à notre défense ..... nous avons au moins 30’ de marge sur ce match ....
Bonne semaine les filles, il va falloir travailler dur .......