Pontcharra Sport Basket
et C.A.P. Basket
Adresse
/
Téléphone
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nos U15F1 droites dans leurs baskets... (02/03/19).


Entre Sorbiers-La Talaudière et le CAP Basket, c'est une belle histoire "d'amour" qui a débutée depuis longtemps mais qui a atteint son paroxysme le 13 Mai 2017 après la finale Région A U15F remportée par le CAP Basket. Je me souviens encore d'une fin de rencontre houleuse et d'une remise des médailles très tumultueuse du coté de Sorbiers. On parle souvent de "Classico" dans le milieu footballistique entre Paris et Marseille, de "Derby" entre Lyon et Saint-Etienne, cette rencontre peut s'apparenter à un mélange des deux: un Classico-Derby… Ce n'est pas la même génération qu'en 2017 que nous allons affronter mais ce n'est pas facile de modifier l'ADN d'un club, voire impossible, à moins de faire appel à la science … Et encore… Les retrouvailles entre ces deux clubs et ces deux équipes invaincues depuis la deuxième phase promettaient d'être bouillantes.
Les dix joueuses entrent dans l'arène, ou plutôt dans l'aquarium (nos nombreux supporters me comprendront) de Sorbiers, avec un soleil rasant les filets à travers les vitraux. Un début de rencontre très tendu où les regards se croisent autour de la balle orange, dans lesquels on peut imaginer des éclairs sortant de leur appareil oculaire. Nous rentrons timidement dans cette rencontre, mais en marquant les premiers… Cependant nous avons énormément de difficulté à se défaire de cette presse adverse qui nous empêche de remonter le ballon pour passer la ligne médiane…. La panique nous submerge et nous perdons beaucoup de ballons dans notre propre moitié de terrain…. Pourtant nous savons le faire aux entrainements mais nous n'arrivons pas à contrer l'agressivité adverse. Impossible de sortir de cette prison de "la talaudière"… Impossible de trouver la clé de cette cellule… Pour l'instant, rien ne fonctionne face à cette équipe aujourd'hui. L'adversaire est omniprésent et fait preuve d'une belle solidarité. Ni temps mort, ni rotations de joueuses ne changeront quoi que ce soit. Nous finissons ce QT la tête sous l'eau avec déjà un retard de 19 points (12-31).
A ce rythme là, nous savons ce qu'il nous attend… Il va falloir réagir… Vite. Et nous revenons avec de bien meilleures intentions. En appliquant les consignes, nous arrivons enfin à passer le milieu du terrain pour nous approcher du cercle adverse. Seulement voila, nous venons nous heurter à une autre problématique: la défense de zone adverse! Strictement interdite en U15, le corps arbitral met beaucoup de temps à signaler cette défense prohibée aux coachs adverses, qui nient formellement. Visible comme le nez au milieu de la figure, le staff adverse n'en démord pas et fait preuve d'une bien mauvaise foi.  ADN quand tu nous tiens… Mais qu'importe… En fin de période et une fois la "zone" disparue, nous avons enfin des espaces pour nous exprimer. Dommage de ne pas respecter le règlement coté ligérien… ADN quand tu nous tiens… Et comme un miracle, ou plutôt grâce au règlement enfin respecté, nous remportons ce QT (19-18) mais nous avons encore 18 points de retard à la pause (31-49).
En marquant un panier primé dès la reprise, on se dit: "Et pourquoi pas une remontada ?"…. Mais c'est alors que sentant le vent tourné avec 15 points d'avance (lol), c'est une autre rencontre qui commence, très loin de l'esprit et de la vision du basket que nous essayons d'inculquer à nos jeunes joueuses de notre club. Les insultes commencent à fuser sur le terrain de la part de nos hôtes, auxquelles nous ne répondons pas. A les entendre du bord du terrain, je me demande encore comment le corps arbitral n'a pas pu les entendre, ou n'a pas voulu les entendre (lol). Nous encaissons également des coups avec ou sans ballon, mais nous ne répondons toujours pas…. Le corps arbitral non plus d'ailleurs… Notre gentillesse nous perdra… Mais les attitudes de l'adversaire sont vraiment à bannir des parquets… ADN quand tu nous tiens… Cela n'enlève rien aux qualités indéniables de certaines joueuses adverses, mais qui n'ont vraiment pas besoin de montrer leur arrogance et d'insulter leurs adversaires… 47-73 avant le dernier acte… Il va falloir résister jusqu'à la fin pour ne pas sombrer.
Les insultes continuent de pleuvoir sur le parquet et l'arrogance est à son summum .Pas besoin de tout cela avec 30 points d'avance… ADN quand tu nous tiens… Nous finissons la rencontre avec un score très sévère (58-102) mais droit dans nos baskets, avec notre vision de basket, notre ADN, qui est le respect et l'humilité, fidèles à nos habitudes.
Alors oui, nous avons perdu, c'est un fait… Mais nous préférons de loin prendre 100 points à Saint-Rémy dans une ambiance qui "sent bon le basket" plutôt que d'en prendre 40 ce samedi dans un esprit de mauvaise foi… Hormis le 1er QT, dans lequel nous avons été "pris à la gorge", nous n'avons pas assisté à une rencontre comme nous les aimons… Mais ça fait partie du jeu, bien que ce soit très loin du Fairplay et du respect prôné par notre chère fédération. A défaut de rivaliser dans les insultes (vite sanctionnées dans notre club), nous devons considérablement muscler notre jeu pour nous permettre de pouvoir lutter face à de telles équipes. Gageons que nous aurons une revanche à prendre pour la rencontre retour qui promet une belle empoignade, dans le respect du règlement et de l'adversaire, sans insultes de notre part ni d'arrogance… Pas de ça chez nous à Pontcharra! Gageons également que l'adversaire aura fait des progrès de ce côté-là… Mais j'en doute fortement…ADN quand tu nous tiens!!