Bilan des 26 et 27 novembre

Un week-end difficile


C'est un week-end laborieux qu'ont connu les équipes du PSB et de la CAPB cette semaine. Pour la première fois les 3 équipes seniors ont mordu la poussière simultanément. Les U13F1 se sont inclinées de 2 petits points qui les éloignent définitivement de la seconde place qualificative pour le Gr A région. Les U15M ne pourront sans doute pas faire mieux que 3ème en brassage niveau 1 tandis que les U13F3 en s'inclinant lourdement à St Germain peuvent mesurer l'ampleur de la tache en cas de qualification pour la D1.

A l'inverse la lumière est venue des U13M qui à l'issue d'un match à sens unique face à la CRO ont remporté leur premier match de play off qui selon toute vraisemblance les qualifiera pour le Gr B région. Enfin les U15F et U17F, déjà qualifiées pour le Gr A, se sont de nouveau imposées et poursuivent leur invincibilité.


En senior :


BB5-SF1 : 77-57

L'équipe fanion a subi à Lyon sa plus grosse défaite de la saison. Les filles ont éprouvé beaucoup de difficultés à sortir du pressing permanent des joueuses du 5ème. En première mi-temps elles sont parvenues à compenser les nombreuses balles perdues et mauvais replis défensifs par une adresse relativement bonne (39-35 à la pause). Le début de seconde période était par contre catastrophique pour les bleues qui prises à la gorge subissaient un cinglant 13-0 dont elles n'allaient pas se remettre.


Le Perreon -SF2 : 58-52

Nouvelle prolongation pour les SF2.

Dans le match de haut de tableau qui les opposait au Perréon les filles peuvent nourrir des regrets. Parties seulement à 7 chez les leaders invaincues, elles ont dû une nouvelle fois disputer des prolongations avant de s'incliner. C'était la 3ème en 7 matches et la seconde à tourner en défaveur du PSB. Les nombreux matches serrés en haut de tableau laissent à penser que la route est encore longue et le classement loin d'être figé.



SM-BB5 : 57-65

C'est une déception pour les garçons qui avaient à cœur de se reprendre après la défaite de la semaine dernière à Ste Foy les Lyon. Le match a tourné en faveur des visiteurs dans les derniers instants de la partie. Les bleus avaient pourtant pris les devants mais les lyonnais avaient également des arguments et n'ont rien lâché. Cette première partie de saison qui est aussi une découverte de la DM3 pour le PSB dévoile une poule homogène ou aucun match n'est facile.



Commentaires des matches

Nos U13 région tout proche de l’exploit (26/11/2016).

C’est à un match on ne peut plus compliqué que nos demoiselles étaient confrontées ce week-end.  C’est en effet l’AS Villeurbanne qui se présentait face à nous, en nous recevant dans sa magnifique salle, remplie d’histoire. Nous avions perdu le match « aller », en subissant notamment les assauts d’une demoiselle au physique hors norme pour cette catégorie d’âge.   Les deux équipes étant au coude à coude dans le championnat (2eme ex aequo)  et connaissant le mental de nos protégés, le duel sentait clairement la poudre. Place au spectacle.

Nos filles ne se laissent pas impressionner pour autant en réalisant immédiatement un gros début de match, dans l’intensité notamment. Les deux équipes se neutralisent dans l’entre jeux et peu de points sont marqués dans les toutes premières minutes. Notre envie offensive nous permet ensuite de provoquer nos premières fautes, signe évident que l’on met souvent nos adversaires dans la difficulté. On réalise alors quelques erreurs dans nos choix de passe, qui se font payer cash face au très beau jeu de contre-attaque adverse, qui nous fait souffrir à chaque fois que notre repli défensif laisse à  désirer. Le réalisme et l’adresse seront malheureusement Villeurbannais en fin de quart temps, et nous voilà alors menés 15/12. Rien de rédhibitoire, mais quel dommage tout de même…

Le second quart temps sera aussi quelque peu frustrant.  On souffle le chaud et le froid dans l’aspect collectif. Chaque belle combinaison  nous récompense systématiquement de points des plus bienvenus, mais quelques erreurs nous donnent trop souvent le bâton pour se faire battre. On contrôle parfaitement la tour de contrôle adverse, mais d’autres filles prennent le relais. Deux filles adverses très rapides se font plaisir en contre-attaques, à chaque maladresse de notre part. C’est clairement une équipe avec un beau vivier qui nous est opposée. On souffre aussi d’un certain déficit de taille. Quelques contres lors de nos shoots auront un effet néfaste sur notre mental. On ose plus attaquer le cercle en fin de quart temps, et on éprouvera toutes les difficultés du monde à engranger des points. On plie tout doucement dans le score, avec pourtant un combat de tous les instants de nos filles, qui sont toujours là et bien là…(30/23).

Le troisième quart temps sera du même acabit. On met souvent sous l’éteignoir la défense adverse. On provoque un nombre important de fautes, mais un 2/9 aux lancers francs nous laissera souvent un goût amer…mais quel exercice difficile que les lancers francs.  Surtout dans ces catégories d’âge. Les contre-attaques adverses sont toujours des plus cinglantes, et on commence à baisser pied sur les rebonds défensifs. La rencontre se joue sur pas grand choses. On fait seulement un tout petit peu plus d’erreurs, on est un peu moins adroit sous le cercle. On vendange d’ailleurs pas moins de 4 occasions nettes. Pas de chance. Vraiment. Cela ne se joue à rien. Quelques petits grains de sable dans la mécanique. Mais nous voilà mené de 10 point en fin de quart temps (41/31).    Cela se complique, mais on peut encore apercevoir une lueur d’espoir. Il suffit que le vent tourne un peu. Un tout petit peu...Ce serait mérité, amplement mérité.

Malgré déjà un état d’esprit formidable, nos petites battantes vont enfiler le double bleu de chauffe. Voir même le triple. C’est en équipe, avec une solidarité exemplaire, que nos demoiselles vont faire plier, doucement mais surement leurs adversaires… Notre réaction est énorme et remplie d’orgueil. Si certains cherchent de nouvelles sources d’énergie, aussi puissantes qu’intarissables, je crois bien qu’on a trouvé une du côté de Pontcharra/l’arbresle. Plus précisément chez nos protégées.  Elles se déchirent littéralement, et ne cessent d’attaquer le cercle adverse avec une autorité incroyable.  Elles se procurent ribambelles de lancers francs, mais avec malheureusement une réussite quasi nulle…C’est ce qui fera la différence comptable…

On prend le shoot de l’égalisation à quelques secondes de la fin, mais les dieux du basket ne seront décidément pas avec nous…avec ce ballon, qui ne veut décidemment pas rentrer..

On échoue alors à deux tous petits points, dans cette rencontre haute en couleur, contre cette excellente équipe de Villeurbanne, ne l’oublions pas.

Nos filles peuvent sortir de cette lutte acharnée la tête haute, bien haute. Notre équipe a clairement franchit un cap aujourd’hui, tellement elle a montré de belles choses, jamais entrevues jusqu'à maintenant. Un cap plein de promesses et d’espérances. C’était bien, malgré la défaite, une grande satisfaction et fierté qui planaient sur les parents présents, et Christophe le coach.

A nos filles maintenant de maintenir ce cap, ce qui nous promettrait une bien belle saison future. A nul en douter. 

Lourde défaite des U13F3 (26/11/2016)

Le déplacement ce samedi chez nos voisins de Saint-Germain-Nuelles était un véritable test pour les U13F3 après les probantes victoires des semaines précédentes. Il fallait également effacer la défaite du match aller (certes gagné sur tapis vert) et avoir un esprit revanchard tout en conservant leur qualité première : leur jeu collectif. Difficile pari !

Dès l’échauffement nos joueuses sont déjà impressionnées par les grands gabarits adverses. Et pourtant, même en ayant ce complexe d’infériorité, elles débutent bien la rencontre et tiennent tête à leur adversaire du jour. Certes leur jeu n’est pas des plus efficace, mais elles se battent bien pour finir le premier quart-temps à seulement deux unités (8-10).

Le deuxième quart-temps est plus compliqué dû à nos difficultés défensives. Constamment en retard sur l’adversaire, les fautes commencent à s’accumuler dangereusement et les lancers francs sont là pour nous sanctionner. Les attitudes défensives et la combativité sont absentes. De plus, nos petites protégées perdent de nombreux ballons sur des touches qui manquent de vitesse d’exécution dû à un démarquage qui n’est pas assez prononcé. Un petit écart est creusé à la mi-temps (14-26) mais rien n’est encore perdu et on attend une réaction de nos bleues en deuxième mi-temps.

La reprise est sur le même tempo. Malgré quelques éclairs individuels, les filles ont perdu leur basket, leur défense et leur jeu collectif si efficaces les semaines précédentes. Il est vrai que l’adversaire alterne un jeu rapide et placé qui met à mal notre défense, mais on a l’impression que les filles commencent à « baisser les bras », sans se battre, sans combattre. Elles font preuve également d’un certain manque de lucidité en attaque sanctionné par des interceptions et de nombreux marchés. Leur jeu collectif devient quelque peu individualiste et c’est bien dommage... Il aurait suffit quelquefois de « lâcher » le ballon pour avoir une partenaire démarquée dans la raquette adverse. Les filles ne font plus d’effort, tant au rebond que dans les tâches défensives. Le score enfle inexorablement (25-44) avant la dernière période.

Dans le dernier quart-temps, les filles lâchent complètement prise. Elles font de mauvais choix offensifs et ont encore un temps de retard sur leurs adversaires en défense. Il faut souligner le très bon arbitrage lors de cette rencontre. Nos bleuettes ont fait énormément de fautes défensives qui montre à nos joueuses tout le travail qu’il reste à accomplir dans le placement et les gestes défensifs. Au coup de sifflet final, et en encaissant un cinglant 18-2 dans le dernier quart-temps, c’est une bonne petite « gifle » que nos joueuses ont récoltées sur le score de 27-62.

Plus que la défaite et l’écart au score, c’est la manière et les attitudes qui sont inquiétantes. Lors de cette rencontre, les joueuses étaient plus dans la passivité que dans le dynamisme et la résistance face, il est vrai, à une très belle équipe de Saint-Germain-Nuelles. La défaite est permise à toutes les équipes, quelles qu’elles soient. Mais perdre en ne montrant aucune résistance ne correspond pas à votre force de caractère. C’est à vous, et à vous seules, de nous montrer sur le terrain, et dès samedi prochain, que cette rencontre est un simple incident de parcours ; en nous montrant un tout autre visage, un visage de guerrières prêtes au combat!

 

 

création de site internet avec : www.quomodo.com