Des résultats assez souvent conformes aux prévisions mais des scenarii parfois inattendus




Les U13F région féminins et masculins étaient confrontés aux leaders de leur poule. La défaite n'est pas véritablement une surprise. Pour les 2 équipes l'écart s'est creusé en première mi-temps avant une seconde période plus équilibrée.


En U15M, la victoire était attendue. Les garçons n'ont pas déçu mais les phases finales avec un seul qualifié passent par un sans faute.


Les U13F2 et U13F3 en difficulté

Pour nos U13F2 et U13F3 les championnats de cette seconde phase sont relevés et les victoires sont rares. Les plus jeunes de l'équipe 3 n'étaient toutefois pas loin du compte en s'inclinant de 2 points à Gerland.


Scénario inversé pour les U15F et U17F

Les U15F au terme d'un match qui ne restera pas dans les annales ont sauvé l'essentiel en arrachant la victoire de 2 petits points à Feurs. Les prochaines rencontres seront capitales pour cette équipe qui semble bien placée pour accéder aux phases finales.

A l'inverse les U17F s'inclinent de 3 points dans un match qui leur tendait les bras avec +20 en fin de 3ème quart temps. Le 4ème quart temps, pénalisé par les fautes, va s'avérer catastrophique avec 35 points encaissés. En cette seconde phase rien ne semble sourire à nos U17F …



En senior :

Défaite des garçons et double victoire des filles.


Les seniorsM lourdement handicapés par les absences se sont inclinés face à une bonne équipe du CTC Lyon S.O.

Les bleus ont été assez nettement dominés par une équipe qui bien que venue également à 5 s'est montrée plus adroite et plus mature dans le jeu.


Les SF2 arrachent la victoire au CLAR.

Ca a été la 4ème prolongation en 16 matches pour les SF2. Pour la seconde fois le temps supplémentaire a souri au PSB qui paraît bien accroché à la 5ème place.


Les SF1 s'imposent à St Paulien, assurent le maintien et restent en course pour la 3èmre place.

Après 3 semaines d'interruption l'équipe fanion retrouvait les salles avec le plus long déplacement de la saison. 2 heures de route dont le retour fut adouci par la victoire.

En s'imposant les filles ont mis fin à une série de 5 victoires des alti-ligériennes. La victoire est là mais tout ne fut pas parfait. Les filles n'ont certes jamais été menées mais moins de déchets et des choix plus judicieux auraient permis aux quelques spectateurs visiteurs présents de passer une soirée plus détendue. Heureusement l'adresse extérieure a été plus que correcte avec 7 paniers à 3 points inscrits.


Nos U13 région entre fierté et regrets (11/03/2013).


Après un mois de trêve très certainement bénéfique à tous les organismes, on ne pouvait subir ce week-end un retour à la compétition plus compliqué…

Un réveil effectivement des plus brutal contre le leader de la CTC Bron/Veaux en Velin qui atomise tout sur son passage avec quelques filles, et une en particulier, au physique hors norme. Une véritable tour de contrôle bien difficile à bouger en défense et à arrêter en attaque. Et c’est peu dire…

Un réveil qui tournera forcément au cauchemar si nos filles ne réalisent pas un gros match. Un très gros match.  Mais bon, le sport est fait de surprises et ce n’est pas nos amis supporteurs de la capitale qui diront le contraire. Alors même avec une côte de 1 contre 20, je vais miser tout de même une petite pièce sur nos battantes. Elles ont le basket et le caractère pour renverser des montagnes.  C’est sûr. C’est sûr et certain.                

Mais contrairement à d’habitude, notre équipe débutera cette rencontre trop timidement. Sont-elles impressionnées par les gabarits adverses? Est-ce le manque d’habitude de jouer match d’une telle intensité physique? Est-ce la reprise qui fait oublier quelque peu les repères ? Ou alors un échauffement pas assez soutenu ?  

Un peu de tout cela je pense, mon capitaine….

Ce n’est pas qu’on ne joue pas bien. On ne loupe pas notre début rencontre, loin de cela. Mais notre adversaire nous oblige à jouer à 120%. Et on n’y est pas, tout simplement…

Nos filles se cherchent du regard dans quelques moments de totale perdition. On se fait écraser, bousculer par cette équipe qui ne nous prend pas à la légère…c’est évident. L’accès au cercle est verrouillé à double tour par la géante adverse qui campe  dans sa raquette. Il lui suffit alors de lever les bras pour que nos demoiselles se trouvent subitement petites. Toute petites…

Impossible donc de se procurer le moindre petit panier facile…

Un shoot à trois points nous évitera tout de même le zéro pointé, mais un 8/0, suivi d’un 10/0 qui démontrent quelques faiblesses dans notre défense, nous relèguent déjà bien loin de nos espérances passées…et de tout espoir de richesse concernant mon pari….Nous voilà donc menés 18 à 3 en fin de première période. A part consommer quelques produits euphorisants, difficile de rester positif quant à l’issue de ce match….a moins d’enclencher le turbo. Ou plutôt d’enclencher les réacteurs.

Nos protégées trouvent alors subitement le bouton de mise à feu. Enfin…Toute l’équipe fait « bloc » dans la difficulté avec une énergie incroyable. Les sourires sur les visages ont disparu et ont laissé place à des traits qui ne trompent pas. On est désormais en mode guerrière. Je n’aime pas ce mot barbare, mais je n’ai rien trouvé de mieux pour exprimer cette extraordinaire rébellion.

Le match devient fou.  On se fait bouger dans tous les sens, on décolle même tel des fétus de paille en pleine tempête, dès qu’on tente d’arracher quelques ballons. Mais nos filles ne redoutent de rien, et jouent mieux collectivement que leurs adversaires. Malgré quelques shoots vendangés par ci par, là on reprend deux petits points sur notre conséquent retard. Même si ce n’est pas suffisant d’un point de vue comptable, la réaction est énorme et force l’admiration du public. (13/26 à la mi-temps).

Nos filles ne relâchent rien après la pause qui a permis, espérons-le, de bien  récupérer…Attention à ne pas craquer, sinon ce sera de la boucherie pure et simple. Il faut continuer à compenser notre déficit physique avec nos qualités au risque d’une belle désillusion. C’est dur à dire, mais c’est ainsi. Ce match des contrastes, physique d’un côté, collectif plus technique et intense de l’autre est un régal à suivre. Les deux équipes ne neutralisent encore assez logiquement (35/21 fin de 3eme quart temps).

Le dernier quart temps sera un peu plus frustrant pour nos filles…Bron/Veaux craque quelque peu physiquement. Je répète Bron/Veaux craque quelque peu physiquement. C’est dire la performance de nos demoiselles…elles se battent sur tous les ballons et se procurent quelque actions des plus nettes.  Des actions qui auraient au minimum fait vaciller nos redoutables adversaires. Au minimum…

Mais cela ne rentrera pas…Quel  dommage. Il faut dire que la fatigue est présente. Bien présente. On remporte tout de même ce dernier quart temps, dans l’énergie du désespoir, avouons-le…

Cette rencontre, haute en couleur, sera sifflée sur le score de 39 à 27 en notre défaveur…. Un vrai match de région qui nous fera grandir encore un peu plus. L’adversaire était de taille (SIC ..), l’accueil de nos amis Lyonnais sympathique (ils se reconnaitront) et le match extraordinaire…

La marche était devenue trop haute avec ce premier quart temps dévastateur…Le reste de la rencontre a été parfaitement équilibrée et les regrets seront donc forcément présents…

Mais la fierté l’emportera ce week-end. Les filles ont été extraordinaires dans l’état d’esprit. Et cela vaut toutes les victoires du monde. Assurément…

Le bonus des phases finales se jouera donc certainement au FC Lyon. Un challenge donc bien difficile. Mais je réitère…et je remets une petite pièce. Sans hésitations aucunes…

Courte défaite des U13F3.

 

Le déplacement des U13F3 ce weekend à Gerland-Mouche avait un petit gout de revanche après la courte défaite (-3) du match aller. La longue trêve des vacances d’hiver allait-elle être bénéfique à nos protégées, et allaient-elles enfin trouver cette hargne que l’on cherche en elles depuis début Janvier ?

Leu début de rencontre est des plus timides et les adversaires sont dans la même situation. Les joueuses se cherchent un peu sur le terrain et les mauvaises passes s’enchainent. Les remises en jeu sont aussi des plus approximatives et heureusement pour nous que l’adversaire n’en profite pas. Les filles sont très fébriles en ce début de rencontre à l’image des rencontres précédentes. Le manque de mouvement offensif dans ce premier QT n’offre que trop peu de solutions à la porteuse de balle qui doit se résoudre à un exploit individuel pour transpercer la défense, mais sans résultat. Elles atteignent cependant la fin de ce QT légèrement en tête (6-4).

Le deuxième QT démarre sur les mêmes bases. Une attaque trop statique qui ne met que très rarement la défense adverse en difficulté. Par contre notre défense s’améliore quelque peu et nous arrivons à contenir quelque peu les velléités adverses grâce aux aides défensives. On retiendra également de ce QT le manque d’application dans le dernier geste qui aurait permis aux filles de prendre les devants dans cette rencontre. Soudain notre attaque s’anime. La volonté des filles de créer du mouvement offensif provoque inévitablement des fautes chez l’adversaire récompensées par une très bonne réussite aux lancer franc. Avec plus d’application et de lucidité les filles auraient pu prendre un avantage certain mais la mi-temps est sifflée sur un score de parité (12-12).

La reprise est des plus difficile. La défense laisse trop d’espace et ce sont de véritables boulevards qui s’ouvrent à l’adversaire qui en profite pour prendre les devants. Un recadrage des filles est nécessaire et on se demande bien pourquoi elles ont souvent des passages à vide défensif à chaque rencontre. En attaque, mis a part quelques éclairs sur certaines actions, les filles ont beaucoup de mal à s’approcher du cercle adverse. Et quand le chemin du cercle est dégagé, elles tentent des tirs extérieurs sans réussite. C’est alors qu’elles jouent avec simplicité et enchainent des « passe et va » pour mettre à mal la défense adverse, et cela fonctionne à chaque fois. Il est bien dommage de ne pas l’avoir effectué plus souvent. Les filles perdent ce QT (8-10) mais rien n’est perdu avant un dernier acte qui s’annonce plus que tendu (20-22).

Le début de L’ultime QT est favorable à l’adversaire et nos protégées encaissent un 4-0, faute au manque de pression défensive et avec toujours un manque de réussite qui les fuit encore sous le cercle adverse. Mais les filles se « rebiffent » enfin et la pression change de camp ! On récupère alors quelques ballons qui nous font beaucoup de bien et qui sont bonifiés à la conclusion par deux paniers. L’adversaire est sous pression et les filles ne lâchent rien ! On espère ne pas revivre le final du match aller où les filles avaient craqué dans l’ultime minute. La balle est en notre possession et notre attaque se conclue par un panier. L’adversaire demande alors un temps-mort et nous sommes revenus seulement à -1 (31-32) à 1’ du terme de la rencontre. Une faute et un lancer franc sanctionnent les bleues sur l’attaque adverse suivante. Les filles sont donc à -2 à 36’’ du terme. Dans la précipitation, notre attaque suivante ne nous permet pas de scorer. Il nous faut alors récupérer ce fameux ballon !! Les filles tentent le tout pour le tout mais le ballon ne reviendra pas dans leurs mains ! Elles échouent seulement à deux petits points. Rageant !

Avec plus de réussite et de lucidité, cette rencontre était largement à la portée de nos protégées. Mais par un manque de régularité tout au long de la rencontre, tant dans les tâches offensives que défensives, les joueuses ont échoué. On a pourtant vu par moment de très bonnes choses (passe et va, aide défensive,..) qu’il aurait fallu répéter plus souvent pour pouvoir espérer l’emporter.

 

ce site a été créé sur www.quomodo.com