U13F région Gr. B
U13F1.jpg
Phase brassage
Phase championnat

U13F(1) - Brassage Région B - saison 2016-2017

U13F.png
 

Charpennes

 

Les U13F1 en amical à Charpennes.


Le club de Charpennes a cordialement invité nos U13F1 (preuve en est que le PSB commence à se faire une réputation) afin que les lyonnaises préparent au mieux leur demi finale région B. Et c’est dans un gymnase surchauffé que le PSB se présentait mercredi dernier avec 10 filles dont 6 premières années dans cette catégorie.

Les paroles de Christophe avant le début de rencontre étaient des plus simples : ne pas se soucier du score et apprendre encore et encore face à une équipe imposante physiquement. Les filles débutent bien la rencontre avec une bonne défense qui pousse l’adversaire plusieurs fois au bout des 24 sec. Elles n’ont pas peur des grands gabarits adverses et imposent leur loi défensive. Sans une certaine précipitation offensive, elles auraient même pu passer devant au score. Elles restent tout de même sur leurs talons en fin de QT (4-8).

Le second QT, avec uniquement des filles 1ère année U13, va s’avérer des plus compliqué. Certaines ne sont pas habituées à autant d’intensité de la part de l’adversaire et les pertes de balle « se paient cash ». Les oublis défensifs sont nombreux et la circulation de balle n’est pas assez rapide. Les filles sont distancés à la mi-temps (13-26).

La reprise est sur le même tempo. L’adversaire nous surclasse. Il est vrai que Charpennes présente une belle équipe avec beaucoup de cohésion et une rigueur défensive à toute épreuve. Une défense très difficile à franchir pour nos filles.

Durant le dernier QT, on résiste défensivement, avec nos valeurs, mais l’adversaire du jour est trop fort. Elles ont tout donné durant cette rencontre car elles finissent « carbonisées », complètement « cuites », étouffées par la chaleur et l’adversaire ! Charpennes s’impose donc sur le score de 59-24 mais Le PSB aura offert une belle opposition à cette équipe en vue de leur demi finale.

Pour nos filles 1ere année, nous dirons que c’est une mise en bouche pour l’année prochaine ! Cette saison à peine terminée, nous en salivons d’avance. Il vous reste maintenant à profiter des tournois de fin de saison.

 

PS : Charpennes a gagné sa demi finale contre le FCL 2 46-35. Preuve en   est que l’adversaire du jour est une équipe remarquable.

 

Nos U13 région finissent sur une bonne note (9/4/2017).

C’était le dernier acte de la saison pour nos demoiselles ce week-end.

Sans vraiment espérer une hypothétique défaite Lyonnaise qui nous ouvrirait la porte des phases finales, la réception du dernier de la poule Bouchoux-condeissiat n’était pas dénué d’objectifs.  Finir en beauté, démontrer les derniers progrès réalisés devant notre public, mais aussi et surtout en cette fin d’année, se faire plaisir…

Les sourires sont présents sur la photo d’avant match. Pour ce qui est du plaisir, l’objectif semble déjà atteint. Les filles sont heureuses d’être là. C’est évident, leur joie inonde littéralement la salle.

Mais attention, il ne va pas falloir tomber dans l’euphorie non plus, car nos adversaires ont des atouts à faire valoir.  Le piège n’est pas très loin…

Même si le score reste vierge en début de rencontre, nos protégées vont vite démontrer qu’elles savent parfaitement allier plaisir et esprit de compétition. Notre défense va vite monter en régime, et on va commencer à intercepter quelques ballons, avec une haute dose n’énergie, évidemment.

On prend donc tout doucement la main sur ce match, malgré un constat d’impuissance quand à notre adresse sous le cercle. On est dans nos standards ce week-end : une défense et une envie de haut vol, mais du déchet en attaque. On prend donc les devants, mais pas avec l’écart au score qui démontre notre domination (11/5 en fin de premier quart temps).

Notre équipe, remaniée à cette occasion, a un peu de mal à se trouver en début de second quart temps. Les premiers points seront donc adverses.

 Les difficultés en attaque sont toujours présentes jusqu’à un beau trois point qui stoppe tout net la remontée adverse. C’est ensuite un beau temps fort que nos propose nos demoiselles, avec toujours notre super défense, mais maintenant avec quelques attaques fort bien senties. Cerise sur la gâteau…Un 8/2 creuse un premier écart au score. Un écart que l’on ne tiendra pas en fin de période. Bouchoux ne baisse clairement pas les armes, et notre machine s’enraye subitement. On baisse notre niveau dans tous les aspects du jeu, et voilà nos hôtes du jour qui restent encore dans la course, dans un bel élan d’orgeuil. (26/15).

Le troisième quart temps sera un peu confus, de part et d’autres. Les déchets en attaques planent sur les deux équipes pendant de longues minutes.  Heureusement que notre meilleur atout aujourd’hui, notre défense restera des plus sérieuse et efficace. Sinon, il y avait clairement danger…

On perd quelques balles sur remise en jeu, on marque peu, mais on encaisse surtout très peu de points. Cela va faire la différence, avec un 35/19 en fin de quart temps qui commence à dessiner l’issue de cette rencontre. Rencontre agréable sur le terrain avec un bien joli match, mais aussi dans les tribunes avec un fair-play notable des spectateurs des deux clubs. Une bonne ambiance donc, qui mérite d’être mise en avant…vraiment…   

Le quatrième quart temps se fera en deux temps…un ou les deux équipes vont encore gâcher ribambelles d’occasions, avec une mention spéciale pour Bouchoux qui n’arrive plus à marquer le moindre point pendant quelques longues minutes.  

On va ensuite enfin construire mieux nos actions, et cela va vite payer. On asphyxie littéralement nos hôtes du jour, qui commencent à plier, doucement, mais surement…

L’écart entre les deux équipes va tout naturellement s’envoler, et le score final va donc démontrer notre domination générale. Surtout en fin de rencontre ou notre accélération s’est avérée fatale pour nos adversaires qui n’ont pourtant rien lâché (52/29).

Pendant ce temps-là, le FC Lyon remportait son match 46/30 contre Villefranche. Une victoire pas si large que cela…Et oui, c’est plus difficile quand on n’intègre pas des filles du niveau supérieur….

On n’ira pas en phase finale. Malgré le même nombre de points que les lyonnaises, le meilleur « goal average général », mais pas le meilleur « goal average » particulier…celui qui compte…

Mais ce n’est pas le plus important. De toutes façons les dés étaient pipés dès le départ. Et à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire…

Reste maintenant à nos demoiselles à s’éclater lors des tournois de fin d’années. Elles auront fait une bien belle année, pleine de progrès, pleine d'avenir. Cela promet de bien belles heures de basket dans la joie, la bonne humeur et l’amitié. Et dans l’amitié et l’état d’esprit, ce sont elles les meilleures. Et cela vaut tout l'or du monde...

 

 

Nos U13 Région avec autorité (01/04/2017).


Le week-end dernier a été éprouvant. Physiquement et mentalement. Les filles ont été héroïques, méritaient tous les superlatifs, mais cela n’avait pas suffi. Pour quelques minutes…

Il n’est jamais facile de se remobiliser après ce genre de désillusion.  Comment nos demoiselles allaient-elles réagir ? Allaient elles finir la saison en roue libre ? Arriveront-elles à garder leurs âmes de compétitrices ?

Réponse avec la réception de Veauche CRAP, qui nous talonne au classement. Une rencontre donc bien loin d’être gagnée d’avance…

Le début de match est étrange. Nos filles dégagent une bien belle intensité dans le jeu. L’envie et l’état d’esprit sont là. C’est indéniable.

Mais notre animation offensive est pourtant aux abonnées absentes... Il y a quelque chose qui cloche…ou plutôt quelque chose qui nous gêne…

La défense adverse est basse, très basse. L’accès au panier est verrouillé à double tour. Les yeux d’un expert (pas les miens évidemment…) vous diront même qu’on n’est pas loin d’une défense de zone. Ce genre de défense à faire dérailler n’importe qu’elle équipe dans ces catégories d’âge…

Mais nos demoiselles feront parfaitement front. On étouffe alors nos hôtes du jour qui éprouveront toutes les difficultés du monde à marquer quelques points.  Note abnégation paiera donc finalement, avec un 9/4 en notre faveur en fin de premier quart temps. Et c’est mérité…Bien mérité.

Nos filles lâchent les chevaux en début de second quart temps. L’énergie déployée est encore énorme. Mais faut-il encore le préciser avec nos petites battantes ? Tant cela est-il toujours ainsi…

Finir la saison en roue libre ? Assurément pas...

En ajoutant cela un petit changement tactique du coach Christophe, on creuse rapidement un écart (19/7) à deux minutes de la fin de cette seconde période avec une bien belle autorité.

Dommage que l’on va un peu coincer physiquement à l’approche de la mi-temps. Quelques joues se font déjà bien rouges, et quelques paires de baskets bien pesantes. Il faut dire que nos filles ne font pas dans la dentelle. Quand elles se donnent, elle se donnent…Veauche en profite pour nous infliger un 0/6, et continuent donc à pointer le bout de son nez…

La pause va faire du bien. A tous les corps...à toutes les têtes.

Christophe effectue encore quelques réglages défensifs, et c’est bingo…Les joueuses adverses n’arrivent plus à attaquer.  Ce troisième quart temps sera alors le théâtre d’incessantes vagues de contre-attaques de notre part. Des vagues qui finiront pas noyer littéralement nos adversaires qui n’arriveront jamais à lutter contre le rythme qui leur est imposé. Cette domination totale se démontrera rapidement au tableau d’affichage, avec un 12/0 qui nous mettra presque définitivement hors de portée d’un éventuel retour (37/18).

L’écart grandira jusqu’à 21 points dans le dernier acte. Le match semblera rapidement plié dans toute les têtes. Les deux coaches gèreront leurs effectifs en réalisant beaucoup de changements. Nos demoiselles vont donc s’envoler inexorablement sur une bien belle victoire (42/27). Une victoire amplement méritée, pleine de punch, et pleine de plaisir.

Que demander de plus ????

La conclusion du coach Christophe : Beaucoup de points positifs notamment la seconde mi-temps. Beaucoup de mouvements dans notre jeu, ce qui ne nous était plus arrivé depuis un moment. Bonne intégration de nouvelles joueuses qui ont été performantes.

 

Nos filles ont pourtant tout donné (25/03/2071)


Le défi était de taille pour nos jeunes demoiselles ce week-end…

Aller tout simplement chercher la qualification pour les phases finales chez le FC Lyon. Le défi absolu…

Et on savait en plus qu’on serait attendu de pied ferme. Les lyonnaises ne risquaient effectivement pas d’avoir oublié leur défaite sur nos terres. Une défaite si douloureuse d’ailleurs qu’elles n’avaient même pas souhaiter partager le goûter d’après match…

Et pour ne rien arranger, c’est contre une équipe bien renforcée qu’on allait devoir lutter. Et oui, le FC Lyon ne va pas tout de même prendre le moindre risque de laisser quelques miettes à qui que ce soit. Un comportement pas des plus « fair play », mais bon…comme on dit…c’est le jeu ma pauv’ lucette…

Tiens ça me rappelle d’ailleurs les phases finales l’année dernière. A défaut de pouvoir se renforcer, cette même équipe du FC Lyon se présentaient « à huit » pour laisser leurs meilleures joueuses autant que possible. Contre le règlement, certes, mais en toute impunité….

Passons tout cela, car Il y aura d’ailleurs des choses bien plus dérangeantes autours de cette rencontre. J’y reviendrai. Assez souvent d’ailleurs.

Cela commencera avant le début du match, en baladant mes petites oreilles par ci par là de la buvette (pour prendre un café, je précise) …

Qu’est-ce que j’ai bien pu entendre ?

Aux dires pas assez discrets de nos voisins lyonnais, il semblerait effectivement qu’on irait tout droit à une belle petite déculottée. Avec cette formation renforcée, on prendrait presque notre équipe pour un lapin de trois semaines. On verra, on verra bien…

Et bien le lapin de trois semaines est un sacré basketteur. Il n’y a pas photo en début de rencontre. L’ogre lyonnais se rend bien vite compte qu’il est tombé sur un os…et qu’il ne va pas être facile à ronger. Oh que non…

Nos filles jouent un basket total dès la première seconde. On submerge rapidement nos adversaires du jour avec un basket d’une intensité à faire pâlir la moindre centrale nucléaire. Les filles se déchirent littéralement. Elles sont partout. De sangsues en défense, elle se muent rapidement en de véritables Gazelles en attaque.  Inlassablement.

La surprise est de taille… on survole complètement le début cette rencontre. Le FC Lyon est groggy et se demande ce qu’il peut bien lui arriver. Dommage que lucidité et envie ne font parfois pas bon ménage…on loupe pas mal d’occasions quasiment toutes faites. Le score enfle en notre faveur mais pas assez en comparaisons de notre domination. Pire encore on offre littéralement 4 points en fin de quart temps. Voici quelques erreurs de jeunesse, certes, mais beaucoup d’expérience qui rentre…

Dommage. Mais ne soyons tout de même pas trop gourmand. 15 /6 en notre faveur en fin de premier quart…Qui l’eût cru ?

La coach Lyonnaise change complètement son cinq. Ce qui ne vas pas nous aider sur l’aspect de la fraicheur… Fraicheur qui risque d’ailleurs d’être la clé du match.

Malgré une fatigue déjà palpable pour les filles restant sur le parquet, on continue notre travail de sape. On tient le choc, c’est évident. Les demoiselles qui rentrent apportent fraicheur et vivacité. Cela s’appelle du travail d’équipe. Dans toute sa splendeur…  

On se régale, mais le public lyonnais commence à s’agacer.

Le ton a bien changé. Les sourires d’avant match ont laissé place à une attitude des plus nauséabonde…

Sans détailler l’intelligence ultime des propos entendus, mes petite oreilles (les même que celles à la buvette…) ne peuvent que saigner…

Si je cite Renaud, on vit des moments « ou le sport devient la guerre… »

Les arbitres se font conspuer. Littéralement. Comment font-ils pour supporter cela ?

Cette tension malsaine descend tout naturellement sur le terrain. Les joueuses lyonnaises sont au bord de la crise de nerfs. Certaines finissent même par craquer avec de chaudes larmes à l’appui.

C’est panique à bord. La coach ira même jusqu'à demander, la mi-temps venue, à faire enlever une faute à sa meilleure joueuse…On aura tout vu…Enfin presque, car dans les tribunes, on continue toujours à toucher le fond…  

Malgré tout cela, nos filles continuent à se donner à 100, 120, 150%. Grâce à cet état d’esprit formidable (aux antipodes de celui des tribunes), on reste devant à la mi-temps (25/18) A part Bravo les filles…, que dire de plus ?  

On retourne au charbon dans le troisième quart temps. Comme si de rien n’était. Le caractère de nos demoiselles est décidément fait d’acier trempé. Leurs futurs fiancés (le plus tard possible, évidemment) risquent fort de devoir filer bien droit….

Mais cela devient difficile. Le FC Lyon n’est pas le FC Lyon pour rien. L’impact physique est important. Ils grappillent doucement mais surement leur retard. On gère mal quelques moments clés qui redonne de la confiance à une équipe pourtant au bord de la rupture. Les filles semblent faire abstraction de toute cette pression qui les entoure pour rester encore devant avant le dernier acte. C’est de la bravoure, de l’héroïsme. Ni plus ni moins...(30/27).

C’est l’heure du money time. Déjà ? Oui. Car on sent que cette rencontre va basculer d’un moment à l’autre. Et elle va basculer sur des détails, mais pour qui ?

On va louper une occasion franche ou le panier est tout ouvert…

On verra ensuite le ballon tourner trois fois autours du cercle adverse et retomber à côté…quand ça ne vaut pas, ça ne veut pas.

Jamais le proverbe « il faut savoir la provoquer la chance » n’aura été aussi injuste. Car les filles auront tout tenté, tout.

Et sur chacune des contre-attaques, on sera punis.

Le FC Lyon passe devant a quelques minutes de la fin. Au score, mais surtout mentalement car toute l’équipe reprend logiquement du poil de la bête. Et nous on craque, on n’en peut plus…On vient de prendre un beau coup de massue derrière la tête. Tous les derniers points seront marqués par nos adversaires (0/13), et le score deviendra sévère, bien trop sévère (46 / 35).

Le public reprend lui aussi du poil de la bête en initiant une danse et des chants pathétiques. Un mélange encore plus infâme que « the voice » et « danse avec les stars... » réunis. Et c’est peu dire.

Heureusement que le ridicule ne tue pas… on aurait sinon assisté à un drame…

Un manque de respect évident envers de jeunes filles abattues, certes, mais parfaitement conscientes de leur excellente prestation.

Alors je dis Bravo. Bravo à nos demoiselles et à nos coachs pour cette prestation de haute volée, qui est bien plus positive que le résultat ne laisse paraitre.

Mais bravo aussi aux petites Lyonnaises qui ont su revenir du diable vauvert pour l’emporter sur le fil.

Quant à moi, au prochain déplacement dans cette même salle je prévoirai mon lot de protections auditives, et un petit dictionnaire…

Un petit dictionnaire ouvert aux pages on l’on peut lire les définitions du respect, du fair play et l’esprit sportif. Un peu de lecture qui ne fera pas de mal…

  

 

 

 

Les U13 Région rendent une copie propre (18/03/2017).

En recevant Villefranche Basket, qui pointe à l’avant dernière place de notre championnat, l’objectif était des plus limpides…

Confirmer le résultat du match « aller » afin de ne pas tomber dans ce qui semble le piège parfait…

Même si cette rencontre semble à notre portée, on se doit d’aller chercher une victoire pour s’accrocher encore et toujours à notre 2ème place…

Une deuxième place si chèrement acquise jusqu'à présent…

C’est une rencontre aux antipodes de la semaine dernière. Les deux équipes sont similaires au niveau physique. Cela se jouera ce samedi sur la solidarité défensive, le collectif, l’adresse, et l’envie bien évidemment. Les fondamentaux techniques du basket, tout simplement…

Pour ce qui est de l’envie, le suspens sera de courte durée.  Nos filles ne connaitront effectivement aucune phase de préchauffage…le régime moteur sera très rapidement bloqué au rupteur, un régime bien trop élevé pour nos hôtes du jour. Le début de rencontre  sera donc à notre avantage, et c’est peu dire.   

C’est en effet par vagues incessantes d’attaques que l’on submerge nos adversaires qui ont tout le mal du monde  à prendre leur respiration. Notre vivacité est insoutenable pour les demoiselles caladoises. On fait tout vite et bien, et un 12/0 viendra très vite récompenser notre excellent début de match. Villefranche réagit en fin de quart temps par un 6/2 qui démontrera nos faiblesses dans les rebonds, mais aussi une belle capacité de réaction de nos adversaires, après pourtant avoir clairement pris la foudre…On mène 14 à 6. A nous de continuer ainsi.

Villefranche s’accroche en tout début de second quart temps. Les deux équipes se neutralisent alors dans l’entre jeux…Mais cela ne durera pas. On remet de la vitesse dans notre jeu, et voilà nos adversaires qui doivent toujours composer avec un temps de retard sur nos filles qui jouent le feu. Ce temps de retard fait quasiment toujours la différence en notre faveur. Vous l’aurez compris, nos battantes ne lâchent pas leur étreinte et voilà notre avance qui se creuse, inexorablement…27/9 à la mi-temps.

On ne faiblira toujours pas dans la troisième période, malgré notre avance pourtant déjà conséquente. Nos filles ont envie de jouer et envie de se faire plaisir, c’est évident. Une bien belle preuve d’une mentalité sportive des plus saines…malgré un 0/5 en milieu de quart temps pour Villefranche qui tente pourtant tout pour faire bonne figure, le reste du temps sera encore le théâtre de notre écrasante domination. Nos demoiselles font un gros match. Mais soyons tatillon….il manque parfois quelques passes de plus dans le collectif… Avec cela, on ne serait pas loin du presque parfait…Il faut bien trouver quelque chose à redire…Nous voilà à 47/14 avant la dernière période. C’est mérité, amplement mérité…            

 

 

Mais attention…Ne nous y trompons pas…

Cette domination ne tombe pas du ciel…Nos battantes ont beaucoup donné, malgré leur avance rapide au score. On peut alors commencer à voir quelques signes de fatigue dans ce dernier quart temps. Chez les deux équipes évidemment.   L’intensité de la rencontre va fort logiquement baisser petit à petit, sans jamais, non plus, se réduire à peau de chagrin…La rencontre s’équilibrera donc tout naturellement. Le résultat de cette période ne contredira pas mes dires, avec un « 9 partout » qui clôturera ce match sur le score de 56 à 23 en notre faveur.  

On reste dans la course. Une course dont le dénouement aura lieu très certainement du côté du FC Lyon la semaine prochaine ou nous devrons aller chercher l’exploit…

Mais n’en parlons pas plus que cela…

Attention à ne pas mettre la pression à nos demoiselles, pour ce qui s’annonce le choc de la saison régulière...Laissons là à nos prestigieux adversaires…C’était eux les favoris annoncés…pas nous…  

Nos coaches géreront parfaitement l’évènement…je n’en doute pas…

 

 

 

Nos U13 région entre fierté et regrets (11/03/2013).


Après un mois de trêve très certainement bénéfique à tous les organismes, on ne pouvait subir ce week-end un retour à la compétition plus compliqué…

Un réveil effectivement des plus brutal contre le leader de la CTC Bron/Veaux en Velin qui atomise tout sur son passage avec quelques filles, et une en particulier, au physique hors norme. Une véritable tour de contrôle bien difficile à bouger en défense et à arrêter en attaque. Et c’est peu dire…

Un réveil qui tournera forcément au cauchemar si nos filles ne réalisent pas un gros match. Un très gros match.  Mais bon, le sport est fait de surprises et ce n’est pas nos amis supporteurs de la capitale qui diront le contraire. Alors même avec une côte de 1 contre 20, je vais miser tout de même une petite pièce sur nos battantes. Elles ont le basket et le caractère pour renverser des montagnes.  C’est sûr. C’est sûr et certain.                

Mais contrairement à d’habitude, notre équipe débutera cette rencontre trop timidement. Sont-elles impressionnées par les gabarits adverses? Est-ce le manque d’habitude de jouer match d’une telle intensité physique? Est-ce la reprise qui fait oublier quelque peu les repères ? Ou alors un échauffement pas assez soutenu ?  

Un peu de tout cela je pense, mon capitaine….

Ce n’est pas qu’on ne joue pas bien. On ne loupe pas notre début rencontre, loin de cela. Mais notre adversaire nous oblige à jouer à 120%. Et on n’y est pas, tout simplement…

Nos filles se cherchent du regard dans quelques moments de totale perdition. On se fait écraser, bousculer par cette équipe qui ne nous prend pas à la légère…c’est évident. L’accès au cercle est verrouillé à double tour par la géante adverse qui campe  dans sa raquette. Il lui suffit alors de lever les bras pour que nos demoiselles se trouvent subitement petites. Toute petites…

Impossible donc de se procurer le moindre petit panier facile…

Un shoot à trois points nous évitera tout de même le zéro pointé, mais un 8/0, suivi d’un 10/0 qui démontrent quelques faiblesses dans notre défense, nous relèguent déjà bien loin de nos espérances passées…et de tout espoir de richesse concernant mon pari….Nous voilà donc menés 18 à 3 en fin de première période. A part consommer quelques produits euphorisants, difficile de rester positif quant à l’issue de ce match….a moins d’enclencher le turbo. Ou plutôt d’enclencher les réacteurs.

Nos protégées trouvent alors subitement le bouton de mise à feu. Enfin…Toute l’équipe fait « bloc » dans la difficulté avec une énergie incroyable. Les sourires sur les visages ont disparu et ont laissé place à des traits qui ne trompent pas. On est désormais en mode guerrière. Je n’aime pas ce mot barbare, mais je n’ai rien trouvé de mieux pour exprimer cette extraordinaire rébellion.

Le match devient fou.  On se fait bouger dans tous les sens, on décolle même tel des fétus de paille en pleine tempête, dès qu’on tente d’arracher quelques ballons. Mais nos filles ne redoutent de rien, et jouent mieux collectivement que leurs adversaires. Malgré quelques shoots vendangés par ci par, là on reprend deux petits points sur notre conséquent retard. Même si ce n’est pas suffisant d’un point de vue comptable, la réaction est énorme et force l’admiration du public. (13/26 à la mi-temps).

Nos filles ne relâchent rien après la pause qui a permis, espérons-le, de bien  récupérer…Attention à ne pas craquer, sinon ce sera de la boucherie pure et simple. Il faut continuer à compenser notre déficit physique avec nos qualités au risque d’une belle désillusion. C’est dur à dire, mais c’est ainsi. Ce match des contrastes, physique d’un côté, collectif plus technique et intense de l’autre est un régal à suivre. Les deux équipes ne neutralisent encore assez logiquement (35/21 fin de 3eme quart temps).

Le dernier quart temps sera un peu plus frustrant pour nos filles…Bron/Veaux craque quelque peu physiquement. Je répète Bron/Veaux craque quelque peu physiquement. C’est dire la performance de nos demoiselles…elles se battent sur tous les ballons et se procurent quelque actions des plus nettes.  Des actions qui auraient au minimum fait vaciller nos redoutables adversaires. Au minimum…

Mais cela ne rentrera pas…Quel  dommage. Il faut dire que la fatigue est présente. Bien présente. On remporte tout de même ce dernier quart temps, dans l’énergie du désespoir, avouons-le…

Cette rencontre, haute en couleur, sera sifflée sur le score de 39 à 27 en notre défaveur…. Un vrai match de région qui nous fera grandir encore un peu plus. L’adversaire était de taille (SIC ..), l’accueil de nos amis Lyonnais sympathique (ils se reconnaitront) et le match extraordinaire…

La marche était devenue trop haute avec ce premier quart temps dévastateur…Le reste de la rencontre a été parfaitement équilibrée et les regrets seront donc forcément présents…

Mais la fierté l’emportera ce week-end. Les filles ont été extraordinaires dans l’état d’esprit. Et cela vaut toutes les victoires du monde. Assurément…

Le bonus des phases finales se jouera donc certainement au FC Lyon. Un challenge donc bien difficile. Mais je réitère…et je remets une petite pièce. Sans hésitations aucunes…

 

Bouchoux - U13 Région 11//02/1017

 

Les U13 Région continuent sur leur lancée (11/02/2017)


Mais c’est où ça Bouchoux ??? C’est aux portes de Bourg en Bresse que les U13 Région se déplaçaient ce weekend chez une équipe qui occupe actuellement la dernière place de la poule. Mais le classement reflète t’il la valeur réelle de cette équipe qui a perdu la plupart de ses matchs que de quelques points seulement? La méfiance était de mise pour nos protégées qui ne devaient pas se reposer sur leurs lauriers, mais au contraire en profiter pour continuer d’engranger de la confiance et produire du beau jeu.

Nous sommes plus impressionnés par le « foyer » de ce club aux allures de « La Taverne de Maitre Kanter », que par la petite salle exigüe, qui fait office de caisse de résonnance, où va se dérouler la rencontre. Dès l’entame les filles font preuve d’une bonne agressivité défensive mais notre attaque n’en demeure pas moins fébrile car peu de solutions s’offrent à la porteuse de balle. L’organisation offensive manque de vitesse et de précision dans les décisions mais les fautes commencent déjà à s’accumuler chez l’adversaire. Les lancers francs s’accumulent en notre faveur mais le pourcentage de réussite reste peu honorable et le score reste longtemps figé à 6-0. La réaction adverse ne tarde pas à venir et on constate un certain relâchement général qui profite à l’adversaire et surtout à une gauchère qui nous pose vraiment beaucoup de problème. Sa quatrième faute arrive dans ce QT et sa sortie va-t-elle nous permettre de  souffler ? Que nenni ! Malgré la sortie de cette joueuse majeure, l’écart se resserre dangereusement. Preuve en est que le banc adverse est d’une certaine richesse. Cependant on est toujours devant en fin de QT (11-9).

Au deuxième QT, les filles nous présentent de meilleures actions offensives. En attaquant le cercle, elles provoquent encore de nombreuses fautes adverses. Mais le manque de réussite aux lancers-francs ne nous permet pas de faire le « break » et l’adversaire est toujours sur nos talons. Elles n’arrivent toujours pas à contenir cette gauchère revenue sur le terrain et qui nous pose encore beaucoup de difficultés. Défensivement on n’y est pas et les deux équipes se rendent « coup pour coup ». Juste avant la pause, nos joueuses se reprennent quelque peu en récupérant des ballons à l’adversaire. Un petit écart (+9) se crée à la pause (29-20) mais il faudra être plus concentré défensivement dans la deuxième période pour ne pas laisser revenir l’adversaire dans cette rencontre.

En leur rappelant pendant la pause de ne laisser aucun espoir à cette équipe, nos joueuses reviennent sur le terrain avec de meilleures intentions et notamment pour contenir cette fameuse gauchère. En lui bloquant l’accès au cercle et en augmentant encore l’agressivité sur les autres joueuses,  notre défense collective s’améliore. Les arbitres pénalisent encore l’adversaire dans les fautes (à juste titre d’ailleurs) et voit deux de ses joueuses majeures sortirent pour 5 fautes dans ce troisième QT. La réussite aux lancers francs s’améliore et l’écart grandit peu à peu, mais sans une véritable marge de sécurité (38-29). C’est par un jeu d’attaque plus aéré et plus fluide que les petites bleues concluent ce QT et s’octroient une petite avance avant la dernière période (44-31). Une avance de 13 points avant le dernier QT serait une avance confortable dans un grand jour, mais ce n’est pas un grand jour et il va falloir gérer cet avantage au score.

Les filles ne lâchent rien en défense et même si nos joueuses sont sanctionnées par les arbitres cela démontre que l’agressivité est présente. On inflige un 4-0 à l’adversaire qui nous permet d’avoir +17 au score. On défend mieux, beaucoup mieux, mais on perd un peu notre sang froid sur les phases offensives. On s’écarte quelque peu du collectif aux dépens d’actions individuelles, et la défense adverse nous vole alors de nombreux ballons. Dommage. Heureusement que notre défense est toujours présente pour contenter les erreurs offensives. La fin de rencontre est alors sifflée sur le score de 60-43.

C’est avec des hauts et des bas que nos ponturdinoises remportent une méritée et belle victoire. Une meilleure réussite aux lancer francs en deuxième période nous a permit d’accentuer l’avance obtenue à la pause. Avec cette performance, l’équipe reste sur quatre victoires consécutives. Cependant ne nous enflammons pas ! Au vu de cette rencontre, il reste encore beaucoup de travail à accomplir, notamment dans la rigueur défensive, pour pouvoir espérer quoi que ce soit dans cette poule. Mais avec cette bonne dynamique et cette série en cours, pourquoi ne pas pouvoir espérer « chatouiller » l’ogre vaudais sur ses terres lors de la première rencontre retour ? Avec un peu de repos, du travail, de la cohésion et de l’envie tout est possible. Cette recette culinaire affute nos papilles et nous met l’eau à la bouche….et nous on y croit ! On croit en vous !

 

 

 

Nos U13 région confirment (04/02/2017).

Garder les pieds sur terre. Ne pas s’enflammer. La route est encore longue. Garder la tête froide. Redescendre de son nuage, ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir  tué...

Tant de phrases que l’on pourrait répéter et répéter à nos filles suite à leur rencontre haute en couleur de la semaine dernière face à l’ogre lyonnais.

Car le déplacement de ce week-end à Veauche ne sera pas une sinécure. Loin de ça. On sera attendu de pied ferme suite à notre dernier résultat. Avec aussi une petite crainte, certainement, mais de pied ferme, c’est sûr…

De toute façon, les deux grosse cylindrées de notre poule ne nous laissent pas le choix chaque week-end… Notre objectif à demi avoué des phases finales passe par une victoire aujourd’hui. Une victoire, sinon rien…

Notre entrée en matière est difficile, avec notamment des difficultés en défense. Chose assez rare pour être notée.  Cette défense qui nous sauve tant de fois nous fait défaut en ce début de rencontre. La conséquence est immédiate. On fait beaucoup de fautes, souvent évitables mais qui compteront forcément dans les futurs choix tactiques…Malgré aussi un déchet dans la finition, un beau temps fort récompensé par un 5/0, sera anéanti par un 2/6 de la part de nos adversaires qui profitent donc parfaitement de nos lacunes affichées en ce samedi…

Avec un 12/11 en notre faveur en fin de quart temps, ce sera donc pour l’instant du 50/50 entre les deux équipes, balle au centre….

On débute bien la deuxième période. Un 6/0 démontre qu’on a les armes en attaque, dès que l’on met un peu de vitesse à notre jeu collectif. Mais voilà…on est toujours pas rentré complètement dans notre match…On a toujours de grosses faiblesses dans notre  défense, qui est clairement méconnaissable. Ni plus. Ni moins…

On accumule les fautes. Encore et encore. Autre preuve qu’on n’y est pas…les débats sont ensuite équilibrés entre les deux équipes. Le score sera donc tout logiquement étriqué à la mi-temps 31/26 pour Pontcharra/ L’arbresle. Mais sans que l’on soit dans un grand jour….c’est évident…

On met enfin un peu de folie dans notre jeu. On déborde alors rapidement nos adversaires du jour qui démontrent alors quelques faiblesses dès que l’on accélère. Un 8/2 pour nos demoiselles pouvait alors nous mettre définitivement en confiance.  Mais les fautes accumulées et notre maladresse lors du dernier geste nous feront alors défaut. On n’arrive pas à enfoncer complètement le clou, comme cela aurait pu, comme cela aurait dû, être le cas. Un score de 49/37 en notre faveur nous met tout de même dans de bonnes dispositions avant le dernier acte. Mais la méfiance doit encore rester de mise, on a beaucoup de fautes. Attention, attention….

Les deux équipes marqueront peu de points dans le dernier quart temps…Le match devient parfois même un peu mou…le match semble plié dans toutes les têtes et baisse effectivement d’intensité. Doucement, mais surement…

Nos protégées s’envolent alors lentement mais inexorablement sur une victoire  54/43 contre une équipe  qui ne nous aura jamais posé de vrais soucis. On est donc toujours resté dans notre zone de confort  sans trop faire d’efforts supplémentaires. Ou que très rarement. Trop rarement.

Bravo tout de même aux filles qui prennent la seconde place de leur championnat derrière Vaulx en Velin qui écrase tout sur son passage avec comme dernière victime le FC Lyon. Le FC Lyon qui nous colle donc désormais au basket, à un tout petit point…

Ce n’est pas de chance d’avoir deux telles cylindrées dans notre poule…Mais on est là et bien là, et ne doutons pas une seule seconde que nos filles vont lâcher quoi que ce soit…le plus dur reste à venir, certes. Mais rien d’impossible…et il faut s’en persuader…

 

U13 Région - FC Lyon by Stephane 28/01/1017

 

Nos U13 région sont géantes (28/01/2017).

C’était réception du FC Lyon pour nos U13 région ce week-end. Le FC Lyon….

Juste évoquer le nom de ce club prestigieux suffit à lui-même pour donner maux de têtes pour les coaches et maux de ventre aux demoiselles adverses.

Le FC Lyon…C’est tout simplement le summum chez les féminines. Les équipes jeunes ont des résultats exceptionnels, à en oublier la signification du mot défaite….Une machine à gagner, tout simplement…

Et nous…on est le club qui monte…qui monte…et ce point est loin d’être anodin…

Mais malgré tous ces progrès, on peut encore se demander à quelle sauce nous allions être mangé…Tenir tête à cette équipe va relever de l’exploit. Quant  à la victoire…même pas dans les rêves les plus fous…

C’était David contre Goliath, ni plus ni moins…un mythe, en passant, plein d’enseignements, et au dénouement qui laisse entrevoir une lueur d’espoir…

Une lueur à peine remarquable, certes, mais belle et bien existante…et  oui….

Nos adversaires sont impressionnantes au niveau physique. Et c’est peu dire. On va passer au concasseur sur cet aspect-là…On va souffrir, c’est sûr. C’est sûr et certain…

Mais voilà…on rentre dans notre match le couteau parfaitement serré entre les dents. On est tout de suite énorme dans l’envie. Le message envoyé par nos battantes est clair et limpide. Le FC Lyon va devoir venir chercher sa victoire, car on ne va pas la donner comme cela. Notre défense est remarquable, collective, et empêtre littéralement les grands gabarits adverse dans la difficulté. Quant à notre jeu d’attaque, force est de constater qu’il est plus rapide et limpide que nos prestigieux adversaires…et voilà donc qu’on arrive à prendre doucement la main sur ce match. Voici déjà une petite victoire  pour nous….on mène en fin de quart temps (8/5)…Le FC Lyon doit commencer à se demander ce qui peut bien lui arriver. Attention…La réaction risque d’être terrible.

Et elle le fut… le coach adverse joue son premier coup d’échec avec un changement net de tactique. L’effet ne tarde pas à arriver avec un 8/2 en notre défaveur qui aurait pu doucher toutes nos ardeurs…Mais Christophe place lui aussi et tout de suite sa première pièce sur l’échiquier...Et là c’est le festival qui débute pour nous. Un double festival.

Un festival défensif qui tire parfois sur l’héroïsme, ni plus ni moins…mais ou nos filles vont-elles chercher toute cette passion, toute cette envie ? Au fin fond de leur cœur très certainement…Quand je pense que certains chercheurs sont en quêtes de nouvelles sources d’énergie…Ils feraient bien de venir faire un petit tour du côté de Pontcharra. Cette énergie la est puissante, certes, mais semble surtout intarissable…   

Mais c’est aussi un festival offensif. Les remontées de balles se font à la vitesse de l’éclair, et avec une précision redoutable. Les filles font preuve d’une solidarité incroyable. Dès que l’une fatigue, fait une erreur, une autre est là pour lui tendre la main. C’est magique.

Le FC Lyon est aux abois. Vous avez bien lu. Le FC Lyon est aux abois. On inflige un cinglant 9/0 plein d’autorité, et voilà qu’on mène 19/13 à la mi-temps. Mais aux prix d’une dépense gargantuesque d’énergie, ne l’oublions pas.

Comment allait-on pouvoir tenir sur rythme effréné ? On sait maintenant qu’on a les armes techniques et collectives, mais cela va-t-il suffire ?   La est belle et bien la question…à nul en douter.

La mi-temps nous fait du bien. Il s’agit pour nous de bien souffler, car les organismes ont déjà bien soufferts.

La chance sourit aux audacieux. On a effectivement la réussite aux shoots extérieurs. Mais cette réussite, on sait se la provoquer, c’est évident. Les deux équipes se rendent coup pour coup en début de période. Il y a clairement le feu sur le terrain. Un feu qui se propage alors rapidement jusqu'à dans les tribunes ou les spectateurs sont alors en folie. Le public va alors jouer le rôle du sixième homme. Ou plutôt de la sixième fille…C’est alors l’osmose parfaite entre joueuses et supporteurs. Un moment incroyable. Ce genre de moment qui nous fait aimer le sport…tout simplement.

Et quand nos adversaires nous font souffrir en fin de quart temps, c’est bien toute cette alchimie qui va nous faire tenir. Le FC Lyon  finit donc mieux ce quart temps dans l’adresse et recolle à un tout petit point avant le dernier acte. C’est chaud. Chaud bouillant….29/28. Mais on est encore devant. Alors pourquoi pas jusqu’au bout? Toute autre fin serait cruelle. Si cruelle.

Si je n’aime pas employer certains mots en parlant de sport, je vais tout de même le faire ce week-end. Nos demoiselles ne sont pas que des battantes ce week-end. Mais de vraies guerrières, loin, très loin de vouloir baisser les armes.  La centrale nucléaire tourne encore à plein régime, mais on arrive pas à tuer le match malgré de nombreuses tentatives en contre-attaque. Quel dommage…Un petit manque de lucidité que l’on ne peut absolument pas reprocher à nos demoiselles, tellement elles auront tout donné.   Nos adversaires nous dominent un peu plus dans les rebonds grâce à leur taille, et arrivent à repasser devant, de trois petits points.  L’ambiance devient irrespirable, et nos petits cœurs de supporteurs perdent alors quelques heures d’espérance de vie…

Mais justice sera faite. A part parfois dans les rebonds, on aura été meilleur dans tous les aspects du jeu et dans l’état d’esprit. Un 4/0 en fin de rencontre nous fera gagner cette rencontre d’un point. Un tout petit point. Mais c’est tellement mérité (35/34). C’est alors l’explosion de joie. Sur le terrain et dans les tribunes. Le FC Lyon est sous le choc. Le match retour risque d’être épique…

Que dire d’autre ? Je ne trouverai jamais assez de superlatifs pour décrire la prestation de nos protégées. Elles ont tout donné pour leur plaisir, certes. Mais aussi pour le plaisir de leur encadrement et de leurs supporteurs. Elles ont donné du bonheur, tout simplement. Et cela n’a pas de prix.

Un grand bravo pour un grand moment.  A revivre, bien sûr…

Vive le sport et vive le basket.

Vive Pontcharra/L’Arbresle et vive nos filles…    

 

 

 

 

Bonne prestation de nos U13 région (21/01/2017).

C’était un court déplacement, chez nos homologues Caladoises, qui était proposé à nos demoiselles ce week-end. Un déplacement court en distance, certes, mais plongé dans l’inconnue complète concernant le niveau de nos adversaires du jour. Si ce n’est qu’elles ont perdu le premier match, et que l’échauffement nous démontrera une certaine égalité dans le physique des deux équipes. Ouf….Cette rencontre va donc se jouer sur d’autres critères du basket, a contrario de la semaine dernière. Et c’est tant mieux…

Ce donc court déplacement n’aura clairement pas eu le temps d’endormir nos filles. Preuve en est notre excellent début de rencontre dans l’envie et la concentration. Notre défense prendra vite l’allure d’une forteresse imprenable. L’équipe de Villefranche se trouve alors vite dépourvue, comme si la bise était venue…

C’est en effet toute l’équipe qui se met au diapason défensif avec notamment une belle organisation et surtout une solidarité exemplaire. Nos adversaires ne trouveront donc aucune solution offensive dans ce quart temps et ne marqueront tout logiquement qu’un tout petit point…

Notre attaque est loin d’exceller sur l’aspect collectif, mais elle suffit pour commencer à engranger de nombreux et précieux points.  Pour l’instant tout au moins, car on ne sait pas encore ce qu’il se cache dans l’autre 5 adverse……Cette fin de première période est sifflée sur le score de 16 à 1 pour Pontcharra-L’Arbresle qui ne pouvait donc pas mieux démarrer.

Le début de second quart  temps sera le théâtre d’un peu de déconcentration, et quelques mauvaises remises  en jeu, ou l’on redonne bien trop rapidement le ballon.  Heureusement que notre défense se replie vite et prend toujours autant le dessus…Mais on remet vite le couvert, et un nouveau 8/0 en notre faveur, fait enfler le score inexorablement. On baisse le rythme en fin de quart temps,  Villefranche enfile les quatre derniers point d’avant mi-temps. Mais l’écart commence à être conséquent, bien conséquent, mais complètement logique…24/7.

En continuité de la fin du second quart temps, le rythme est moins élevé chez nos demoiselles. Nos adversaires sortent alors la tête de l’eau et la rencontre s’équilibre tout naturellement. Mais le match devient ensuite  un peu fou… Les deux équipes se rendent la politesse à coup de contre-attaques éclairs, et de grande intensité. Le ballon passe alors d’un panier à l’autre, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Cela joue bien…très bien. On reste devant en fin de quart temps (36/15). Le match semble plié, mais attention tout de même…

La dernière période sera encore sous forte domination de nos protégées. On voit aussi quelques belles combinaisons collectives, systématiquement récompensées.   Dommage qu’elles soient si rares, car elles font mouche à chaque fois…en mettant toujours Villefranche hors de position…

Malgré un peu de paniers vendangés, et une concentration fluctuante, notre équipe s’envolera donc définitivement dans cette rencontre sur le score sans appel de 47 à 17, contre une équipe un peu décevante, faut-il l’avouer.

Mais les filles ont montré encore de belles choses et ont su se rendre le match facile, en ne lâchant pas grande chose à leurs adversaires vites démunies…

Bravo donc à Christophe et ses protégées pour ce match sérieux. Des plus sérieux. 

 

Nos U13 région tombent avec les honneurs(15/01/2017).

Nos U13 Région débutaient leur championnat ce samedi avec la réception de l’entente Bron / Vaulx en Velin basket. L’échauffement allait rapidement révéler dans les tribunes quelques craintes quant à cette rencontre…nos adversaires allaient très certainement nous fait souffrir physiquement, avec une géante en particulier, et quelques autres qui dégagent aussi une bien belle énergie…

Force est de constater que le public semble plus impressionnable que nos demoiselles, qui ne font pas cas de tout cela. On rentre effectivement dans le match bien plus rapidement que nos hôtes du jour. Une belle agressivité en attaque et quelques actions individuelles nous font prendre la main sur cette rencontre, avec un 5/1 plein d’autorité. Bron se reprend rapidement en densifiant sa défense, et en bouclant l’accès à sa raquette à double tour. Le match s’équilibre tout naturellement, et tout se joue dans l’entre jeu avec deux équipes qui se dépensent sans compter. Les scores n’évoluent alors plus durant de longues minutes. On ne retrouve pas notre collectif de l’avant trêve hivernale, et on éprouve toute les peines du monde à  combiner en attaque. Notre défense prend l’eau sur de nombreuses contres attaques adverses. On est alors subitement dominés pas le physique adverse et nous voilà acculés dans notre camp, en subissant un cinglant 10/0 qui ne présage rien de bon…Nous voilà menés  11 à 5 en fin de quart temps. Rien n’est évidemment encore joué, mais l’adversité est de taille. Sans jeux de mots, aucun…

On se bat bec et ongles dans le second quart temps. Rien à reprocher à nos filles sur cet aspect-là. On assiste à une belle rencontre, très enlevée. On retrouve un peu de notre collectif, et les deux équipes se rendent coup pour coup, dans une rencontre devenue des plus équilibrée. On compense notre déficit physique  avec une énergie et un orgueil énorme. On fait le dos rond, on plie parfois, mais on ne rompt pas.  Dommage qu’un manque de concentration sur les remises donne à nos adversaires des contres attaques bien trop faciles à conclure…

Malgré cela, c’est du 50/50 dans cette période avec un 10 partout qui nous laisse toujours un peu derrière à la mi-temps (21/15). On peut continuer à y croire, il reste quelques espoirs même si nos battantes ont déjà dépensé beaucoup d’énergie.

L’équipe de Bron, venue à 8, peut laisser sa géante sur le terrain.  Et elle va se régaler en début de quart temps...

Nos filles ne reviennent effectivement pas de la pause avec la même intensité dans le jeu et n’arrivent donc plus à contrôler cette joueuse au physique étonnant pour cet âge… Elles ont besoin de souffler un peu, certainement…

Le sur régime devenait trop important…bien  trop important.

La conséquence sera immédiate. Un 0/10 en entrée de quart temps allait faire alors basculer définitivement cette rencontre. Quel dommage…Car dans un sursaut d’orgueil magnifique, on inverse tout doucement la courbe…En effet, nos filles ne chôment pas (rires..), et reviennent à -12 en fin de troisième quart temps (26/38). Le suspense reste alors encore de mise. Positivons en cette nouvelle année…

On engrange les premiers points en début de quatrième quart temps. Nous voilà a -8, et il reste plus de cinq minutes. On jette les dernières forces dans la bataille. Mais en face, cela reste solide. Très solide. C’est un formidable « mano  à mano » que se livrent toutes les actrices de  cette rencontre de très bon niveau. Un 6/0 pour Bron en toute fin de match nous dirigera tout droit à la défaite sur le score final de 50 à 37. Une défaite, certes. Mais avec les honneurs. Nos filles se seront battues jusqu’au bout, contre une équipe au physique imposant, et très difficile à manier. Il faut rester dans cet état d’esprit, et ce genre de rencontre finiront par être à notre portée. C’est sûr. C’est sûr et certain..

 

Nos U13 région méritaient mieux (10/12/2012).

C’était une montagne, ou plutôt un col hors catégorie, qui se dressait ce week-end face à nos demoiselles. Ni plus ni moins que le leader incontestable et incontesté Sorbier-La Talaudière qui écrase tout sur son passage.  Le match « aller » avait été très compliqué. Nous avions tenu une mi-temps, mais le collectif offensif, l’adresse aux shoots extérieurs et la puissance physique de cette équipe nous avait ensuite fait exploser en vol sur un score sans appel (70/44).

Pour ne rien simplifier, ce long déplacement allait se faire avec un effectif réduit et un échauffement des plus courts...  Même les âmes les plus optimistes pouvant alors craindre le pire…

Notre tout début de rencontre est mollasson.  Un beau shoot extérieur, et une action collective d’école de nos adversaires nous mettent déjà en difficulté. Mais on réagit vite, très vite…On à nous aussi de beaux atouts à faire valoir dans le jeu. On fait alors clairement front sur ce premier quart temps. On souffre physiquement, mais on compense  avec une défense des plus déterminée. Voilà un début de rencontre des plus encourageants. On est alors mené d’un tout petit point au coup de sifflet. Le match est lancé, bien lancé (12/13).

On accélère brutalement en début de second quart temps. Un 6/0 plein d’envie et d’autorité permet à nos filles de lancer à leurs adversaires un message clair et limpide. Elles ne sont pas venues là en victime annoncée, bien au contraire. Sorbier récite ensuite un basket au collectif déroutant. Simple mais efficace. Chaque inattention de notre part se paie cash, et notre avance fond comme neige au soleil. Tout est à refaire. Mais le caractère bien trempée de nos battantes leur permet de réaliser une fin de quart temps énorme, avec un 8/2 qui nous fera comprendre qu’on peut laisser nos complexes de côté face au leader qui a du rarement été autant mis en difficulté. Nous voilà alors devant au score (26/19), mais une question se pose alors…comment allait-on pouvoir tenir physiquement ? Ce sera certainement la clé du match. A nul en douter.

Sorbier élève alors son niveau d’intensité, et utilise parfaitement son physique supérieur. On plie parfois, mais on ne rompt pas. Le début de quart temps sera difficile, mais on répond ensuite du tac au tac. Dommage que l’on soit parfois inattentifs sur les remises en jeu, ce qui permettra à nos adversaire d’engranger des points trop faciles, bien trop faciles. Ces erreurs une fois évitées, on reprend le dessus  dans tous les aspects du jeu, hormis dans les rebonds, ou l’on est souvent en difficulté.  C’est un magnifique match de basket qui nous est proposé, et c’est alors un grand sentiment de fierté qui pouvait planer dans les têtes de tous les parents présents….On est toujours devant (36/33), au prix d’efforts incroyables, certes, mais aussi grâce à un basket aboutit, résultat de progrès très nets.

Les deux équipes seront au coude à coude jusqu'à deux minutes de la fin, ou l’on mène toujours. L’essence vient alors cruellement à manquer. On a plus de carburant. C’est la panne sèche…La lucidité nous fuit, et on se fait encore avoir sur les « passe et va d’école»  adverses qui nous mettent sous l’éteignoir. Nos filles sont cuites, et Sorbier en profite admirablement bien. Un 11/2 en fin de rencontre permettra alors à cette belle équipe de reprendre la main sur ce match, que l’on aura mené quasiment 30 minutes sur 32…

Nos filles peuvent alors sortir de cette défaite (50/44) la tête haute. Elles ont tout donné. Tout. Jusqu'à l’épuisement…

Bravo les filles, continuez sur cette voie, et vous serez forcément récompensées un jour ou l’autre. Il est l’heure maintenant de se reposer un peu et de profiter en famille des fêtes de fin d’année. Revenez bien en forme, car on a hâte de vous revoir sur les parquets…Vraiment hâte…

 

 

 

Nos U13 F1 confirment leurs progrès (3/12/2016).

C’était nos amies lyonnaises de Gerland mouche qui se dressaient ce samedi sur notre chemin.  Dans notre antre de Pontcharra, coach et filles avaient pour but de confirmer la victoire pas si facile de la phase « aller ». Rejouer cette équipe, qui nous talonne au classement,  était le parfait test match permettant d’évaluer les progrès réalisés.

Un tout petit retard au démarrage de nos demoiselles, fait assez rare pour être noté, voit les deux équipes se neutraliser en début de rencontre. Les débats sont équilibrés dans le jeu, mais aussi dans l’évolution du score (5/2).   Mais le diesel de nos filles chauffe rapidement, très rapidement. Notre défense se met alors à exceller, et Gerland commence à manquer de solutions face à notre fougue. On prend ensuite le dessus dans tous les domaines du jeu, et un 7/1 plein d’autorité et d’adresse aux lancers francs nous permet déjà de creuser une petite avance non négligeable (11/3).

Le second quart temps verra Gerland marquer le tout premier panier. Et sans vouloir lever tout suspens, ce sera le seul de cette période….Vous l’aurez compris, notre domination sera alors poussée à son paroxysme. Notre défense est étouffante, et notre volonté de jouer collectif nous ouvrira toutes les brèches dans la raquette adverse.  Malgré, qui plus est, un flagrant manque de réalisme lors du dernier geste, nos filles affolent alors le compteur et s’envolent déjà dans cette rencontre (32/5).

La physionomie de la rencontre change alors complètement dans le troisième acte. Pour deux raisons, certainement. Car nos filles baissent dans l’intensité générale, certes, mais aussi car nos hôtes du jour ont quelques atouts à faire valoir…Dans un bel orgueil adverse, on prend ni plus ni moins qu’un 9/0 qui démontre qu’il ne faut jamais rien lâcher, jamais. On ne sait donc alors pas enfoncer le clou, c’est évident. Ce n’est jamais facile d’ailleurs lorsque l’on mène déjà de presque 30 points à la mi-temps. Point à méditer…On reste tout de même largement devant en fin de quart temps avec un score qui ne nous fera pas encore trembler (40/17).

Le dernier quart temps verra nos filles payer leurs efforts de la première mi-temps qui auront été énormes. Et même plus. La fatigue se fait sentir, mais Gerland aura en parallèle aussi compris qu’il est déjà trop tard, bien trop tard. Pontacharra / l’arbresle contrôlera alors parfaitement la situation   avec son basket bien au-dessus de leurs adversaires du jour.   L’écart dans le score n’évoluera alors que très peu, et nos demoiselles pourront alors se féliciter au coup de sifflet final avec une  victoire nette et sans bavures de 47 à 22.

Le mot du coach Christophe résumera alors parfaitement la situation : Très bonne première mi-temps, avec une très bonne défense. Le rythme physique baissera alors dans la deuxième phase.

Nos filles semblent donc avoir bien progressées à la vue du match aller. Dommage qu’elles n’ont pas su confirmer leur première mi-temps, vraiment excellente.  Seul point négatif ce cette rencontre, mais tellement compréhensible tellement l’écart avait déjà été creusé rapidement.

Les esprits doivent maintenant se tourner sur le beau défi de samedi prochain avec un déplacement chez le leader incontestable et incontesté Sorbier. On en salive d’avance….

 

Nos U13 région tout proche de l’exploit (26/11/2016).

C’est à un match on ne peut plus compliqué que nos demoiselles étaient confrontées ce week-end.  C’est en effet l’AS Villeurbanne qui se présentait face à nous, en nous recevant dans sa magnifique salle, remplie d’histoire. Nous avions perdu le match « aller », en subissant notamment les assauts d’une demoiselle au physique hors norme pour cette catégorie d’âge.   Les deux équipes étant au coude à coude dans le championnat (2eme ex aequo)  et connaissant le mental de nos protégés, le duel sentait clairement la poudre. Place au spectacle.

Nos filles ne se laissent pas impressionner pour autant en réalisant immédiatement un gros début de match, dans l’intensité notamment. Les deux équipes se neutralisent dans l’entre jeux et peu de points sont marqués dans les toutes premières minutes. Notre envie offensive nous permet ensuite de provoquer nos premières fautes, signe évident que l’on met souvent nos adversaires dans la difficulté. On réalise alors quelques erreurs dans nos choix de passe, qui se font payer cash face au très beau jeu de contre-attaque adverse, qui nous fait souffrir à chaque fois que notre repli défensif laisse à  désirer. Le réalisme et l’adresse seront malheureusement Villeurbannais en fin de quart temps, et nous voilà alors menés 15/12. Rien de rédhibitoire, mais quel dommage tout de même…

Le second quart temps sera aussi quelque peu frustrant.  On souffle le chaud et le froid dans l’aspect collectif. Chaque belle combinaison  nous récompense systématiquement de points des plus bienvenus, mais quelques erreurs nous donnent trop souvent le bâton pour se faire battre. On contrôle parfaitement la tour de contrôle adverse, mais d’autres filles prennent le relais. Deux filles adverses très rapides se font plaisir en contre-attaques, à chaque maladresse de notre part. C’est clairement une équipe avec un beau vivier qui nous est opposée. On souffre aussi d’un certain déficit de taille. Quelques contres lors de nos shoots auront un effet néfaste sur notre mental. On ose plus attaquer le cercle en fin de quart temps, et on éprouvera toutes les difficultés du monde à engranger des points. On plie tout doucement dans le score, avec pourtant un combat de tous les instants de nos filles, qui sont toujours là et bien là…(30/23).

Le troisième quart temps sera du même acabit. On met souvent sous l’éteignoir la défense adverse. On provoque un nombre important de fautes, mais un 2/9 aux lancers francs nous laissera souvent un goût amer…mais quel exercice difficile que les lancers francs.  Surtout dans ces catégories d’âge. Les contre-attaques adverses sont toujours des plus cinglantes, et on commence à baisser pied sur les rebonds défensifs. La rencontre se joue sur pas grand choses. On fait seulement un tout petit peu plus d’erreurs, on est un peu moins adroit sous le cercle. On vendange d’ailleurs pas moins de 4 occasions nettes. Pas de chance. Vraiment. Cela ne se joue à rien. Quelques petits grains de sable dans la mécanique. Mais nous voilà mené de 10 point en fin de quart temps (41/31).    Cela se complique, mais on peut encore apercevoir une lueur d’espoir. Il suffit que le vent tourne un peu. Un tout petit peu...Ce serait mérité, amplement mérité.

Malgré déjà un état d’esprit formidable, nos petites battantes vont enfiler le double bleu de chauffe. Voir même le triple. C’est en équipe, avec une solidarité exemplaire, que nos demoiselles vont faire plier, doucement mais surement leurs adversaires… Notre réaction est énorme et remplie d’orgueil. Si certains cherchent de nouvelles sources d’énergie, aussi puissantes qu’intarissables, je crois bien qu’on a trouvé une du côté de Pontcharra/l’arbresle. Plus précisément chez nos protégées.  Elles se déchirent littéralement, et ne cessent d’attaquer le cercle adverse avec une autorité incroyable.  Elles se procurent ribambelles de lancers francs, mais avec malheureusement une réussite quasi nulle…C’est ce qui fera la différence comptable…

On prend le shoot de l’égalisation à quelques secondes de la fin, mais les dieux du basket ne seront décidément pas avec nous…avec ce ballon, qui ne veut décidemment pas rentrer..

On échoue alors à deux tous petits points, dans cette rencontre haute en couleur, contre cette excellente équipe de Villeurbanne, ne l’oublions pas.

Nos filles peuvent sortir de cette lutte acharnée la tête haute, bien haute. Notre équipe a clairement franchit un cap aujourd’hui, tellement elle a montré de belles choses, jamais entrevues jusqu'à maintenant. Un cap plein de promesses et d’espérances. C’était bien, malgré la défaite, une grande satisfaction et fierté qui planaient sur les parents présents, et Christophe le coach.

A nos filles maintenant de maintenir ce cap, ce qui nous promettrait une bien belle saison future. A nul en douter. 

 

Nos U13 F1 évitent le piège (5/11/2016).

C’était l’heure des matchs retours pour nos U13 région ce week-end, avec la réception de la CTC « centre loire forez basket - st romain le puy ». Cette équipe pointe à la dernière place du classement et nous avions remporté le match « aller » assez facilement. Deux faits en notre faveur, certainement…

Mais attention, l’issue d’un match dépend souvent de la manière avec laquelle il est abordé…Il va falloir que nos filles restent sérieuses et appliquées, à défaut de tomber dans le piège de la facilité…piège tendu, dans lequel il est si difficile de tomber…

Nos filles débutent leur match avec leurs deux qualités premières : une envie de tous les instants et une défense des plus hermétiques, pleine d’énergie. On prend alors tout logiquement l’avantage avec un 8/2 qui démontre déjà un certain écart de niveau entre les deux formations. Mais notre équipe montre quelques signes de fébrilité dans les phases offensives, avec notamment de la maladresse lors du dernier geste. Saint Romain ne se fait pas prier pour rééquilibrer quelque peu les débats dans le score. Malgré une nette domination dans le jeu, nos adversaires s’accrochent donc tant que peu en fin de quart temps (14/6 pour Pontcharra/L’arbresle).

Le second quart temps sera très brouillon dans notre animation offensive.  Notre maladresse, déjà pas terrible, chute encore à vitesse grand V. Nos points marqués se réduisent alors à peau de chagrin, en ne scorant que trois points lors de cette période. Heureusement que nos fondamentaux défensifs étoufferont  nos hôtes du jour qui feront encore moins bien, avec un seul tout petit point au compteur. On mène alors 17/7 à la mi-temps, mais on attend bien mieux de nos filles dans le collectif, l’adresse et l’animation offensive…

 Le troisième quart temps démontrera clairement la différence de niveau des deux formations. Saint Romain ne pourra jamais endiguer les assauts de nos protégées  qui dominent alors cette rencontre de la tête et des épaules. Même si ce n’est toujours pas la fête au niveau de l’attaque, notre emprise est telle que l’écart ne cessera de croitre tout au long des huit minutes. Un cinglant 15/2 en notre faveur scellera définitivement le sort de cette rencontre, même si le score aurait pu être plus lourd, bien plus lourd (32/9).

Le match semble désormais plié dans la tête de toutes les protagonistes. Le rythme de la rencontre baisse alors peu à peu.  Mais nos filles restent encore au-dessus de leurs adversaires dans tous les domaines du jeu. Même si notre domination devient moins palpable, nos filles ont le grand mérite de ne rien lâcher dans cette rencontre qui était pourtant déjà pliée depuis un certain temps…un beau point à noter. Le score final sera alors sans appel avec une belle victoire sur le score de 43 à 12.

Bravo les filles, voici une belle victoire dans l’envie, sur l’aspect défensif, mais entachée tout de même de beaucoup trop de maladresse et de mauvais choix offensifs. L’équilibre entre l’envie et la lucidité est très difficile à trouver, surtout dans ces catégories d’âges. Mais c’est désormais un bel objectif à relever…

 

Nos U13 régions chutent contre le leader (22/10/2016).

Nos U13 région recevaient ce week-end ni plus ni moins que le leader de notre poule, Sorbiers Talaudière Basket. Leader, qui semble imperturbable,  clairement au-dessus du lot…

Et cette réception n’arrive pas dans le bon timing. C’est le moment ou notre équipe doit faire face à de nombreuses blessures, ce qui nous fragilise forcément. Inexorablement. C’est donc bien une difficile équation à deux inconnues que nous devions alors devoir résoudre…une équation bien compliquée, c’est sûr…Sûr et certain.

Mais laissons toute tergiversation métaphysique de côté et laissons donc le terrain parler. C’est la seule vérité qui compte. La seule…

On connait désormais le cœur énorme de nos demoiselles. Avec elles rien n’est impossible. Il faut y croire.    

Message reçu pour nos filles qui ne se posent pas toutes ces questions. Elles lancent tout de suite le régime moteur au fin fond de la zone rouge. Elles ne sont pas là pour se laisser faire, bien au contraire. On fait donc parfaitement front face à la belle adversité du jour, tout de noir vêtue. Notre jeu est en place, même si notre défense n’est pas au niveau de notre standard habituel. C’est, avouons-le,  grâce à une certaine maladresse adverse que nos  filles passent devant en fin de quart temps avec un 4/0 final plein d’envie et d’espoir. Serions-nous sur la voie royale de l’exploit ? Difficile à dire, le chemin est encore long, et semé d’embuches. Impossible d’en douter.   On mène alors 10 à 14. La dynamique est notre, à nous de la conserver.

Le second quart temps est équilibré dans le jeu. Nos demoiselles sont encore là, et bien là, en produisant de gros efforts. Mais l’adresse change de camp, et c’est à notre tour de manquer nos nombreuses occasions. Sorbier semble avoir trouvé ses repères dans cet aspect, alors que notre collectif mériterait un peu plus de réussite. C’est dommage. Bien dommage. C’est un vrai match que nous proposent les deux équipes qui se séparent alors à la mi-temps sur un score de parité (26/26). Logique. On ne peut plus logique. Une inquiétude pointe alors le bout de son nez…comment nos filles allaient-elles bien tenir physiquement ? Certainement l’un des clés du résultat final.

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans le début du troisième quart temps. Chacune des protagonistes ne semblent vouloir lâcher quoi  que ce soit. Mais pour tout avouer, on semble voir nos filles parfois quelque peu en sur régime, pour endiguer le très beau basket adverse. Sorbier semble de plus en plus à l’aise, et commence alors, doucement mais surement, son petit jeu de destruction. La fin de quart temps devient subitement à sens unique, et un 11/0 pour nos hôtes du jour, nous met un petit premier coup sur la tête. Malgré tous nos incroyables efforts, sorbier prend la main fermement sur ce match (41/31 en fin de quart temps).

Sorbier ne nous laisse pas la tête hors de l’eau en début de dernier quart temps. Avec de belles qualités, digne d’un leader. Un rapide 0/8 en faveur de nos adversaires aurait pu définitivement nous faire exploser. Mais c’est sans compter sur le caractère bien trempé de nos protégées. On répond alors par un 9/0 tout droit issu de l’énergie du désespoir. Quelle Volonté !

Malheureusement, les joues de nos filles se font alors de plus en plus rouges. Un rouge vif qui pourrait éclairer la salle…

Vous l’aurez compris une fatigue intense, mais somme tout logique s’installe subitement.    La jauge de carburant se réduit à peau de chagrin, et nos demoiselles ne pourront alors que baisser petit à petit les armes. Mais sans évidement pouvoir leur reprocher quoi  que ce soit…

Un cinglant 17/6 permettra alors aux « all black » de l’emporter assez largement (70/46). Un score lourd, mais qui ne démontre pas réellement la difficulté qu’aura éprouvée nos adversaires à de défaire de notre étreinte. Une étreinte parfois héroïque.

Malgré la défaite, un grand bravo pour nos filles qui ont fait encore preuve d’un état d’esprit remarquable, contre une très belle équipe, qu’on a su mettre parfois en difficulté, mais qui n’a jamais paniqué. Reste maintenant à voir le match retour avec un effectif moins décimé…Connaissant nos filles, le rendez-vous est pris.  

     

 


 

Nos U13 région ont de la ressource (15/10/2016).

C’est avec une cascade de blessures, et un chamboulement d’équipe de dernière minute que nos filles allaient devoir affronter leurs homologues « gones » de Gerland Mouche Basket. Cette équipe lyonnaise fait déjà bonne figure dans ce championnat. Et ne doutons pas que nous allons être attendus de pied ferme.

 

Comme allaient bien pouvoir rebondir notre équipe dans ce contexte ? Comment allaient-elles réagir face à la défaite de la semaine dernière ? 

Beaucoup de questions. Beaucoup d’interrogations….

Réponses à suivre….

 

L’entame de la rencontre est quelque peu difficile. Un grand gabarit adverse est tout de suite compliqué à contrôler. On fait pas mal de fautes, preuve qu’on est tout de même présent dans l’intensité. Peut-être tout de même un peu moins qu’a l’accoutumé.  Gerland fait la course en tête. On est déjà à -5(9/4) en milieu de premier quart temps. Mais nos filles font front. La rencontre s’équilibre donc ensuite, et l’écart au score restera quasiment toujours constant. Le premier acte sera alors sifflé sur le score de 17/11 pour Gerland, qui est tout sauf facile à manœuvrer. Il va vite falloir élever notre niveau de jeu…

 

Un 6/2 en début de second quart temps nous redonne l’espoir attendu. Il va y avoir match. C’est sûr.

Mais nos demoiselles serrent subitement le frein à main. Notre scoring n’évolue alors plus jusqu'à deux minutes de la mi-temps. Pourquoi ? Difficile à dire. Un peu d’appréhension certainement. Heureusement la fin  de ce quart temps sera bien plus révélateur du mental de nos protégées. Elles ne lâchent rien. Ah si, elles lâchent enfin les chevaux….Le tableau d’affichage est alors sans équivoques. On recolle à trois points à la mi-temps (25/28). Le match est lancé. Bien lancé…

 

On reprend la main sur le score rapidement dans le troisième quart temps. Cela fait du bien dans les têtes. Et nos filles se libèrent enfin complètement. Leur mental est fait d’acier. D’acier trempé. Elles reprennent alors, doucement, mais sûrement la main sur ce match. Un très beau renversement de situation, conséquence directe d’une folle énergie déployée, et d’une envie de tous les instants. On mène alors 38 à 33. Le fin de match s’annonce chaude, très chaude…

 

Le match tournera définitivement en notre faveur dans le quatrième quart temps. Nos filles mettront beaucoup de cœur à l’ouvrage en défense qui deviendra alors des plus hermétiques. Gerland lâche alors petit à petit devant notre fougue et notre insatiable envie de jouer…Leur grande fille sortira pour de nombreuses fautes, ce qui nous facilitera aussi la tâche. On remporte alors cette rencontre sur le score de 53 à 42. Mérité. Amplement mérité par rapport à notre état d’esprit.

Les supporteurs sont alors ravis de la prestation de nos battantes. Bravo les filles pour nous procurer autant de fierté et de plaisir…

Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles aventures avec la réception du leader de la poule, qui semble imprenable. Test match excitant en perspective ! Venez les encourager. Elles le méritent tant….

 

 

Nos benjamines trébuchent (08/10/2016).

C’est en leader que nos U13 région recevaient ce week-end la dangereuse équipe de Villeurbanne. A nul douter que nos adversaires allaient vouloir remporter  le scalp de l’équipe qui est en tête du championnat. C’est le jeu…c’est le sport….rencontrer le leader est toujours source d’une plus grande motivation. Attention donc à ce match piège par excellence…

C’est une marque de fabrique de notre équipe. Nos filles rentrent dans cette rencontre tambours battants, avec beaucoup d’envie et de détermination. Malgré  une adversaire  culminant à 1m80 et une autre joueuse des plus virevoltantes, on est bien dans notre match. On domine légèrement nos hôtes du jour malgré pourtant beaucoup de maladresse quand il s’agit de conclure. Et force est de constater que notre jeu de passe n’est pas à la hauteur. Ce sont ces deux paramètres qui feront que notre avance ne sera pas plus conséquente (14/11 en fin de premier quart temps). Reste à espérer que nous ne regretterons rien au coup de sifflet final, car l’avance acquise aurait pu être bien plus conséquente…

On dominera encore un peu plus dans le second quart temps. Nos filles déploient toujours cette fameuse énergie qui fait de cette équipe très difficile à manœuvrer. Toujours ce petit bémol, ou nos shoots ne rencontrent pas la réussite souhaitée. Malgré cela, pas grand-chose à leur reprocher tant elles arrivent clairement à associer plaisir et envie de jouer. On mène alors à la mi-temps sur le score de 25 à 17, loin d’avoir scellé le sort de cette rencontre, contre cette équipe de Villeurbanne qui ne panique jamais et qui démontre quelques atouts intéressants.   Le suspense reste de mise, et le restera certainement jusqu’au coup de sifflet final…

Le troisième quart sera équilibré. La géante adverse est difficile à contenir et demande beaucoup d’énergie à notre défense qui se bat pourtant avec  toujours autant de pugnacité. Les deux équipes se rendent coup pour coup, avec un 6/0 tout de même pour Villeurbanne en début de quart temps. Nos filles ne paniqueront pas pour autant, avec une réponse immédiate, qui nous laissera encore un tout petit matelas de points d’avance, (33/27). La fin de rencontre s’annonce chaude et indécise. Le suspense est à son comble. Cardiaques, s’abstenir.

Le quatrième quart temps sera très compliqué pour Ponctharra/L’arbresle. Ce sera le temps fort de cette fameuse géante adverse, qui finira par puiser toute notre énergie. Dépassées physiquement, avec le réservoir de carburant  bien vide, nos battantes ne pourront endiguer ses attaques devenues alors trop difficiles à contrer. Cela fera toute la différence. Nos filles n’auront pourtant rien lâché, bien au contraire. Rien à leur reprocher sur leur état d’esprit qui aura été encore exemplaire. Cette défaite sera celle qui fera forcément grandir notre équipe. On a toujours à apprendre dans ce genre de défaite.

On a réalisé un bon match, et celui-ci aura démontré les points que nous devrons améliorer : le jeu de passe, et surtout l’adresse. Sinon, le score aurait été tout autre. C’est sûr. Sûr et certain.

Allez les filles. Continuez ainsi. Persévérez. Ce genre de rencontre tournera un jour en votre faveur.  Avec votre état d’esprit formidable, je n’en ai aucun doute. Aucun.

 

 

  

 

L’équipe U13 Région confirme (01/10/2016).

Nos benjamines recevaient ce week-end le réputé club de Beaumarchais qui aligne toujours des équipes de qualité. La méfiance était forcément de mise. Mais notre club connait une progression fulgurante ces dernières années. Laissons alors les complexes de côté et laissons s’exprimer maintenant la vérité du terrain.

Nos filles laissent entrevoir dès la première seconde une folle envie de jouer. Notre défense étouffe littéralement nos adversaires du jour, qui se voient acculées  systématiquement dans leur propre camp. L’énergie déployée par nos demoiselles est énorme. La domination est totale, avec comme seul bémol un nombre incalculable  de paniers manqués. Il est toujours difficile de trouver le bon équilibre  entre envie et lucidité. Cette domination outrageante se démontre rapidement au tableau d’affichage avec un 18/2 qui parlera de lui-même. Et le score aurait pu être plus lourd, bien plus lourd.

Le second quart temps sera un peu plus équilibré. Le nouveau cinq de Beaumarchais semble un peu plus difficile à manier. Mais Pontcharra/L’arbresle ne lâche pas sa proie. Bien au contraire.  Même si l’intensité baisse quelque peu, nos battantes sont irréprochables en défense. Beaumarchais ne semble pas avoir les armes pour reprendre la main sur ce match. On assiste alors à de belles combinaisons collectives de nos protégées qui démontrent beaucoup de qualités en termes de basket, certes, mais aussi en termes de  solidarité. On sent déjà clairement une belle osmose dans cette équipe. Malgré encore quelques maladresse lors du dernier geste, on accentue encore notre avance. Tout logiquement. 29/8 à la mi-temps.

Le troisième quart temps sera à sens unique. Nos filles ont le mérite de ne rien lâcher, ce qui n’est jamais simple dans ce genre de rencontre. Le collectif s’embellit encore avec des contres attaques de toute beauté. On sent un plaisir énorme dans cette équipe, plaisir viral, qui se propagera évidement au fin fond des tribunes. Il y a clairement beaucoup d’écart entre les deux équipes, et le score s’envolera définitivement, avec un 16/0 sur cette période qui scellera définitivement le sort de cette rencontre (49/8 en fin de quart temps).

Le quatrième quart temps restera anecdotique tellement toutes les protagonistes de cette rencontre auront compris qu’aucun renversement de situation ne sera possible. L’intensité baisse petit à petit, le match devient un peu fou. Le score sera sifflé sur une très belle victoire de pontcharra-l’arbresle sur le score de 66 à 22. Un score flatteur, certes, mais qui aurait pu être bien conséquent tellement notre domination aura été écrasante.

Voici une seconde victoire qui nous permettra de voir l’avenir de ces poules de brassage un peu plus sereinement. Mais attention à ne pas sombrer dans l’euphorie. La route est encore longue, et semée d’embuches….c’est sûr. Sûr et certain. Un grand bravo à nos demoiselles pour cette prestation pleine d’envie et pleine de plaisir.

  

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com