Le 7/01/2012 à 06h00 par Florent Crouzet "L'Indépendant"
 
POINT GUARD !!! A tout juste 23 ans, Julien Etes est l'un des cadres de la formation toulougienne. Et avec l'USAT, il a déjà tout connu, de la Nationale 3 à la Nationale 1. Marqué par le passage dans la capitale de la Cèbe des meneurs Jérôme Florençon et du Slovène Mazutis, il n'hésite pas à dire d'eux qu'ils lui ont "beaucoup appris". "Quand je suis arrivé des cadets je pensais avoir une bonne défense... Florençon m'a prouvé que je devais encore progresser, il me chambrait quand il me marquait des paniers sous le nez à l'entraînement en me posant la main sur la tête après avoir tiré", s'amuse-t-il.Mais depuis, il a progressé. Et est devenu un gros défenseur. Excellent gestionnaire dans le jeu, il avoue vouloir tout faire pour le bien de l'équipe. "C'est vrai que, souvent, je préfère passer que marquer. Après, tant qu'on gagne, moi, ça me va. C'est vrai que mon shoot reste un point à travailler", mais comme il le souligne, certains joueurs comme Mazutis, "n'ont pas besoin de beaucoup marquer pour être de bons joueurs".
26424_379935084908_661304908_3532233_5716129_n.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com