logo
US PONT ST MARTIN BASKET
  • Fermer
  • Accueil
 
 
 
 
 
 

Extrait Presse Océan - 12 octobre 2021

Quatre journées, quatre défaites et une place de lanterne rouge : le début de saison de Pont Saint Martin pourtant habitué de la N3 et des premiers rôles, est compliqué. Mais trouve une explication dans une transition aussi délicate que brutale. Car, en deux saisons, l’USP a perdu ses cadres et est reparti avec « un groupe très jeune de 19 ans de moyenne d’âge dont trois joueuses de 17 ans » explique le nouvel entraîneur Frédéric Frouin. Et doit donc composer avec les défauts inhérents à la jeunesse. « Forcément, on fait des erreurs, on perd des balles qui coûtent cher par précipitation mais les filles restent motivées » développe le coach. Mais si la constance est, à cet âge, peut-être l’aspect le plus dur à trouver, la dernière sortie dimanche - défaite 63-66 contre l’Avenir de Rennes, coleader -est « encourageante ». Après deux affrontements où les joueuses de Frédéric Frouin avaient manqué un quart-temps et un où elles étaient passées au travers. « C’est la 1ère fois qu’elles ne lâchent pas sur les 40 minutes ». C’est frustrant car on pers Inès Pasco (nez) à 5 minutes de la fin, qui nous manque énormément », complète l’ex-entraîneur d’Orvault. Une absence qui pourrait peser en attendant le retour de maternité d’Aurélie Godard, joueuse d’expérience, espéré en novembre. Qu’importe pour Frouin, travailler avec un tel groupe est une satisfaction. « On sait que la saison sera compliquée mais être outsider chaque semaine peut aussi nous libérer. Avoir cette équipe à ce niveau est très formateur et très intéressant. On va voir comment il va évoluer dans la durée ». Concilier avenir et besoin immédiat de résultats, tel est toutefois le défi du club martipontain désormais. « On sait que le maintien va être difficile et qu’il ne va pas falloir trop traîner pour gagner » souligne l’entraîneur réaliste. Le voyage à Quimper, avant-dernier match, dimanche, pourrait être le déclencheur 
121815718_3929074947120712_5064640750479479193_n

ORVAULT OUVRE SON COMPTEUR FACE A L'USP

Presse Océan le 5/10/2020 :
Après deux défaites initiales, la réserve d'Orvault a enfin goûté aux joies de la victoire en dominant le derby contre Pont Saint Martin (67-47). Tout en y mettant la manière comme le souligne l'entraineur Alexandre Hervé. " C'était nettement mieux dans les attitudes et les intentions", sourit-il. "Ce match avait un triple enjeu, nous voulions ouvrir notre compteur, chez nous et face à un adversaire direct." Ce succès, les Orvaltaises l'ont construit en équipe, en réintégrant pour la première fois de la saison Nina Bansard, une joueuse clé d'OSB.
"Lui donner des minutes a permis de soulager tout le monde et contre une formation moins complète que les précédentes, avec des petites, on a pu s'appuyer sur le secteur intérieur, développe Alexandre Hervé. Et surtout, il y a eu des phases collectives cohérentes. C'est le point positif, on y a mis la manière".
Pour son homologue martipontain, Laurent COUDOUR, après la victoire  " rassurante" de la semaine passée contre Lorient, cette défaite est "pas inquiétante mais embêtante".
"On s'est tiré une balle dans le pied en prenant 10 points d'entrée qu'on traine tout le match", déveloope-t-il. "On n'a pas su trouver la solution face à leur solidité défenvise intéressante. 20 points, ce n'est pas illogique par rapport à la physionomie".

RETOUR SUR LE WEEK END DU 3/4 OCTOBRE

Victoire de U13F1
 

RETOUR SUR LE WEEK END DU 10/11 OCTOBRE

1ère victoire des SM2 (74-24)