Pétanque Odet Club Quimpérois
LOGO-pocq transparent
banderole
Le Boulodrome
47, chemin de Prateyer
Quartier du Moulin vert
29000 QUIMPER

Quimper : la pétanque, pas qu’un jeu d’été

Depuis 1987, le Pétanque Odet-club quimpérois porte la pratique de la pétanque de compétition. Ce quart de siècle n’a pas été un long fleuve tranquille.

Dernière mise à jour : 17/07/2012 à 14:27
Imprimante Email 
 
 
 
ZOOM_18-07-12.jpg
La création du Pétanque Odet-club quimpérois (POCQ) date de tout juste 25 ans. « Au départ, l’initiative est venue de quelques pétanqueurs quimpérois et des environs qui ne trouvaient plus de motivation dans leurs clubs respectifs. Ils ont décidé de s’unir pour créer un club qui correspondait à leurs ambitions, à leur envie de progresser et d’évoluer en compétition », rappelle Jacky Kervran, actuel vice-président POCQ.
En quelques années, le club quimpérois s’est installé dans le paysage et a attiré des joueurs de toute la Cornouaille. Devenu incontournable, le POCQ s’est vu confier l’organisation de ses premiers championnats du Finistère en 1990 (puis, en 1996 et en 2007) et même celle d’un double championnat de Bretagne (triplette masculine et doublette féminine, qualificatifs pour les championnats de France) reçus en 2002 à Créac’h Gwen.
Côté joueurs, le niveau est monté peu à peu, le POCQ réussissant même à décrocher le titre de meilleur club du Finistère en 1995. Suivirent quelques autres titres (champions départementaux de doublette puis triplette, champions de Bretagne de doublette mixte et de triplette féminine). « Mais je retiens surtout les deux titres de champions départementaux minimes qui ont été obtenus en 2000 et en 2006. Cela a démontré que le POCQ préparait l’avenir en travaillant intelligemment auprès des jeunes », souligne Jacky Kervran.
Comme pour beaucoup de clubs qui se développent fortement, le problème des structures est apparu. « Malgré les promesses, notre club a toujours souffert de ne pas pouvoir bénéficier d’un terrain et d’équipements dédiés. Il a fallu faire preuve de ténacité pour continuer à exister à Quimper. Nous avons donc été baladés à différents endroits puis nous avons posé nos bases à Créac’h Gwen avant que le projet de pôle sportif nous pousse une nouvelle fois dehors en 2009. »
Depuis, le POCQ patiente à Ploneïs. « Nous sommes passés de 52 licenciés en 2000 à 27 en 2012. Mais nous sommes encore très mobilisés. Il y a un mois, nous avons d’ailleurs accueilli la deuxième compétition la plus importante de la saison dans le département avec près de 400 joueurs réunis à Plonéis pour le Challenge de l’amitié (championnat du Finistère en triplettes mixte). »
Enfin, les pétanqueurs du POCQ s’apprêtent à revenir à Quimper. Avec les services de la Ville, une solution semble avoir été trouvée derrière la maison de quartier du Moulin vert. À la rentrée, l’ancien terrain de foot stabilisé devrait pouvoir accueillir tireurs et pointeurs du club.
David Le Tiec