La minuscule irlandaise ou insulaire est l'écriture "petite soeur" de la précédente. Plus rapide, plus économique, elle est employée pour les textes moins nobles et les commentaires en latin ou en irlandais. Elle date à peu près de la même époque, environ le VIII° siècle, et durera beaucoup plus longtemps, puisqu'elle existe encore au XX° siècle!!! 
Il existe de nombreuses variantes de la minuscule insulaire. Celle que je vous propose d'étudier est une cursive pointue.

Ci-dessous, deux exemples tirés de "Historiae Ecclesiastica" de Bède le Vénéerable, vers 850.

minus insulaire historia ecclesiastica.jpg
minus insulaire historia ecclesiastica2.jpg
La technique
Voilà une écriture plus facile que la précédente. La seule difficulté consiste dans les changements d'angle de plume surtout dans les descendantes, pour le f, j, p, q, y et r.
Il faut tracer le trait lentement en tournant régulièrement la plume jusqu'à atteindre presque la verticale.

L'angle de plume de départ est de 40° et peut atteindre 65 à 70° sur les pointes.

La hauteur de corps est de 5 becs de plume.
minuscule ins alphabet.jpg
Une recette de philtre d'amour extraite du "Grand Albert"!
A essayer, pourquoi pas?

philtre.jpg

Une page du livre d 'Armagh


book-of-armagh-st-john-c14v29.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com