L'onciale est une écriture majestueuse, très élégante. C'est la plus ancienne des écritures du Moyen-Age. Dès le III° siècle, elle est l'écriture officielle des textes sacrés et des ouvrages de luxe. (C'est d'ailleurs souvent la même chose!) Pratiquée essentiellement dans les monastères par les moines copistes, elle a la pureté et la puissance de l'architecture romane.
onciale1.jpg
onciale rouge.jpg
L'onciale se caractérise par l'absence de minuscule. D'autre part, elle dépasse très peu de la portée, en haut ou en bas.
On distingue deux types d'onciale, la romaine et l'onciale classique, dite aussi artificielle. (VI° et VII° siècle)
L'onciale romaine est très ronde et simple, les tracés sont nets et sans fioritures. Elle s'étale largement sur la ligne.
L'onciale classique est plus raffinée, et présente des déliés décoratifs et des terminaisons de lettres fourchues très fines. Elle est un peu plus délicate à calligraphier, mais d'une grande beauté.

Les lettres onciales peuvent servir de majuscules à la caroline qui n'en a pas. Elle est aussi très belle en  titre associé à un texte en caroline.
  Voici un exemple
La technique
onciale caro.jpg
onciale texte.jpg
La ponctuation en onciale est assez particulière, mais elle aide la lecture et rythme le texte: la  virgule est un point à mi-hauteur de la ligne, le point se note par deux points, et la fin de paragraphe par deux points et un tiret ou trois points en triangle. Le point d'interrogation est un S couché horizontalement.
On trouve aussi des textes dans lesquels les mots ne sont pas séparés par des blancs, mais par des points à mi-hauteur. La lecture n'est pas facilitée, mais l'effet est très esthétique.
Calligraphie: l'angle de plume est de 20° et la hauteur de corps de 5 becs de plume. et seulement un bec au-dessus et au-dessous pour les dépassements.

L'espace entre les lignes est étroit, à peu près une hauteur de corps, voire moins, ce qui donne un aspect majestueux au texte, mais il vaut mieux garder de grandes marges pour ne pas alourdir la page.

onciale alph.jpg

 

L'onciale en images