La pétanque est-elle un sport ?

 
A ceux qui se demandent si la pétanque est bien un sport, il convient, bien évidemment et avant toutes considérations, de consulter le dictionnaire pour avoir la définition exacte du mot "sport", seule permettant d'en avoir "le cœur net".

La définition du Larousse 2009 est celle-ci :
  1. "Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, pouvant donner lieu à compétition et pratiqués en observant certaines règles; chacune des formes particulières de ces exercices".
  2. "Fam : Activité nécessitant de l'habileté et de l'attention".
Le dictionnaire donne ici deux appréciations pour le mot "sport" : celle qui, à mon sens, cible plus précisément les activités pratiquées en club avec ses compétitions officielles et l'autre, "familière," qui peut concerner toutes les activités y compris celles pratiquée en loisir.

En se référant exclusivement au Larousse, on peut donc affirmer que la pétanque de compétition est définitivement un sport au sens premier du terme car on y trouve :
  • la dépense physique (une seule partie peut durer jusqu'à 2 heures; une compétition pouvant, elle, s'étaler sur plusieurs journées (avec des lancers de boules d'environ 700 g. et ce, debout ou accroupi)),
  • la compétition avec ses Championnats par équipe, ses Coupes de France et de District et ses Championnats en Tête-à-Tête, en Doublettes et en Triplettes
  • un règlement officiel,
  • l'adresse, la technique, la réflexion, la stratégie, le stress, etc..

Bien sûr, il y a la lettre et l'esprit, d'où la confusion et/ou les différences d'interprétations et, donc, les polémiques. Quand ils parlent de sport, certains ne pensent qu'à l'aspect  performance physique ou dépense importante de calories et, à ce titre, la pétanque peut ne pas être vue par eux comme un sport, d'autant que l'aspect physique (au sens "corpulence") de certains boulistes peut effectivement laisser songeur dans leur esprit. Et  j'admets aussi que ce sport qu'est la pétanque souffre toujours, et parfois à juste titre malheureusement, de son image "3ème mi-temps" (j'exagère mais la pétanque semble encore presque un prétexte pour certains (de moins en moins cependant).


Mais qui n'a pas pratiqué la pétanque en compétition peut difficilement avoir un avis éclairé sur le sujet qui nous intéresse ici. Pour information ou rappel, il y a quelques dizaines d'années, le Tennis de table n'était pas non plus considéré comme un sport par certains (je le sais, je l'ai pratiqué en compétition durant pas mal d'années et j'ai souvent entendu ce genre de réflexion à l'époque : lorsque je disais que je pratiquais le Tennis de Table, on me répondait invarialblement : "Ah oui, du ping-pong, j'en fais (ai fait) aussi de temps en temps avec des copains." !

Or, pour avoir pratiqué la pétanque en club depuis ma retraite, j'ai pu constater un "monde" entre le loisir et la compétition !

Il faut aussi savoir  que la Confédération Mondiale des Sports de Boules (C.M.S.B.) a été fondée à Monaco le 21 décembre 1985 et qu'elle a été reconnue comme sport officiel par le Comité International Olympique (C.I.O.) le 15 octobre 1986 à Lausanne et que la pétanque a été classée dans la catégorie des sports de Haut Niveau par le Ministère de la Jeunesse et des Sports depuis 2004, les meilleurs boulistes étant inscrits également sur la liste des athlètes de haut niveau et percevant des aides institutionnelles comme c'est le cas dans plus de 50 pays.

Certes, le niveau d'entraînement physique n'est pas celui de certains sports professionnels mais la pétanque à haut niveau demande aussi des heures et des heures d'entraînement et des qualités propres aux grands sportifs comme la concentration, la maîtrise de soi, l’équilibre, la gestion du stress. Ni plus, ni moins, que pour d’autres disciplines olympiques comme le tir à l’arc ou le tir au pistolet, du moins, je l'imagine. Un champion comme Philippe SUCHAUD indiquait qu'étant jeune, il s'entraînait jusqu'à 8 heures par jour !

Bien sûr, si on veut comparer les sports entre eux en terme de dépense physique, il n'y a, évidemment, "pas photo" pour  classer la pétanque plutôt dans le bas d'un tableau de classement ! En nombre de litres de sueurs, on ne pourra jamais comparer un bouliste à un coureur de marathon ou de 100m, ni à un footballeur ou à un rugbyman, ni à un tennisman ou un pongiste de haut niveau, etc...


Mais la question posée n'est pas celle là et on ne peut pas non plus (par exemple), comparer le marathon au tir à la carabine ou à l'arc, qui demandent de la préparation physique, certes, mais aussi beaucoup de préparation technique et mentale. Or ces derniers sont sports olympiques (année de référence : 2016).

Et n'oublions tout de même pas que la pétanque est présente aux Jeux Méditerranéens et qu'aucun bouliste n'arrive à haut niveau sans des années et des années d'entraînement !


J'espère que cette petite réflexion personnelle aura apporté sa petite "pierre" à la réponse quant à la question posée.


Pady (D.C)


Quelques avis extérieurs sur le sujet (que je ne partage pas forcément mais à chacun son point de vue et à vous de vous faire une opinion) :

- Le Boulistenaute et un commentaire sur Blogpetanque

- Educnaute

- Votrecoach

- Un avis intéressant sur la pétanque à titre général
- (Wikipedia) Pour en savoir plus sur la pétanque
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com