Oui, aujourd'hui ! La Cie
Compagnie Oui aujourd’hui
 
Il y a une mère qui rêve d’un fils plus ambitieux ; il y a Idalie en pleine ascension sociale et son mari jaloux ; il y a Nema, domestique au service d’Idalie, qui cache la raison des bleus sur son visage ; et des hommes qui offrent des fleurs pour se faire pardonner… Chacun se débat et lutte dans le rôle qui leur semble imposé. La pièce dévoile la complexité des mécanismes de la violence homme / femme en s’éloignant des clichés.
L’écriture de Koffi Kwahulé, qui s’inspire du jazz, est une langue syncopée, charnelle, qui fait appel à l’improvisation et nous met dans une situation d’écoute particulière, une écriture d’aujourd’hui qui permet d’être toujours comme en décalage, d’aller contre les stéréotypes et les réponses toutes faites, de faire de l’étonnement, de l’inattendu, le moteur du jeu.
 
© éditions Théâtrales, 2011.
Compagnie Oui aujourd’hui
 
Il y a une mère qui rêve d’un fils plus ambitieux ; il y a Idalie en pleine ascension sociale et son mari jaloux ; il y a Nema, domestique au service d’Idalie, qui cache la raison des bleus sur son visage ; et des hommes qui offrent des fleurs pour se faire pardonner… Chacun se débat et lutte dans le rôle qui leur semble imposé. La pièce dévoile la complexité des mécanismes de la violence homme / femme en s’éloignant des clichés.
L’écriture de Koffi Kwahulé, qui s’inspire du jazz, est une langue syncopée, charnelle, qui fait appel à l’improvisation et nous met dans une situation d’écoute particulière, une écriture d’aujourd’hui qui permet d’être toujours comme en décalage, d’aller contre les stéréotypes et les réponses toutes faites, de faire de l’étonnement, de l’inattendu, le moteur du jeu.
 
© éditions Théâtrales, 2011.