Thèses de doctorat soutenues

Contribution à l'étude des paysages sportifs

par Aurélien [Laurent, Bernard] Niel

Thèse de doctorat en Sciences du mouvement humain
 
Sous la direction de Jean Griffet et de Olivier Sirost.
Soutenue en 2005
 

mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail a pour but d'introduire le concept de paysage dans la saisie du rapport entre les sportifs et l'espace qu'ils investissent. Complétant l'analyse territoriale, que nous présentons dans un premier temps, les réflexions sur les paysages des sportifs permettent de toucher aux modes de valorisation de l'espace. Apparu au début du XVe siècle par le biais du monde artistique, le paysage est une notion complexe et évolutive qui intéresse aujourd'hui un large spectre de chercheurs (géographes, archéologues, historiens, philosophes ou sociologues). Parmi les grands axes de recherche qui se développent autour de l'objet, nous retenons plus particulièrement le courant "expérientiel". Celui-ci vise à rétablir le rôle de l'expérience in situ dans la définition du paysage. Il rappelle l'importance du contexte humain dans sa construction. Devant le peu de crédit accordé à la notion dans le domaine des études sur le sport, notre objectif est d'étudier la façon dont les sportifs sensibilisent l'espace. Cette sensibilisation s'actualise selon nous au travers du concept de paysage. Dès lors, nous émettons l'hypothèse générale que les sportifs, de par la nature de leur activité, fournissent de nouveaux modes d'appréciation du paysage. Le corps immergé dans la nature participe aujourd'hui activement à sa définition. Par le biais du sport, un savoir sensible s'établit, basé sur la propre expérience kinesthésique de l'individu. Il y aura alors autant de paysages que d'activités se déroulant en leur sein.

La spiruline : essai anthropologique sur le processus de conversion éthique des agriculteurs varois en quête de sens

par Philippe Stefanini

Thèse de doctorat en Anthropologie bioculturelle
 
Sous la direction de Anne-Marie Ferrandez et de Olivier Sirost.
Soutenue le 27-04-2012
Le président du jury était Cécilia Claeys.
Le jury était composé de Anne-Marie Ferrandez, Olivier Sirost, Cécilia Claeys, Bernard Andrieu, Christian Leveque.
Les rapporteurs étaient Bernard Andrieu, Christian Leveque.

mots clés mots clés


  • Résumé

    Aujourd'hui dans le Var, certains agriculteurs produisent dans des eaux saumâtres une bactérie alimentaire appelée : spiruline. En se formant à cette culture atypique, ces agriculteurs ne visent pas uniquement une production d'avenir, car leur identité est en jeu. Dès lors, leur vision du monde a commencé à changer. Le but de ce travail est d'étudier comment la culture de la spiruline et sa consommation peuvent déclencher notamment par ses représentations et ses pratiques un processus de « conversion éthique » sur ces agriculteurs en quête de sens. Afin de restituer au mieux, une étude anthropologique, nous avons choisi d'investir deux groupes cibles : des agriculteurs qui suivent une formation professionnelle afin de devenir des producteurs de spiruline et des producteurs formés à cette culture. Le protocole ethnographique employé s'attache à récolter les données par des entretiens libres inscrits dans une méthode compréhensive et une observation participante. Cette approche novatrice, mettant en œuvre l'étude de producteurs/consommateurs de spiruline s'avère pertinente. Elle a permis de mettre en évidence une véritable conversion de mes groupes cibles qui ont basculé progressivement d'une singularité biologique à une singularité sociale ancrée dans l'éthique. L'échec professionnel et la crise identitaire qu'ils vivaient, ont été le démarrage de leur démarche introspective et la préparation consciente ou inconsciente à leur rencontre avec la spiruline.

Les effets de l'hypoxie induite chez le sujet sain et pathologique

par Guillaume Costalat

Thèse de doctorat en S.t.a.p.s.
 
 
Sous la direction de Frederic Lemaitre et de Olivier Sirost.


Impacts de l'environnement sur la peau des sportifs de haut niveau : vers une écologie corporelle du paraitre des sensations et des techniques

par Fabienne Laval

Thèse de doctorat en Staps
 
Under the supervision of Olivier Sirost et de Bernard Andrieu.
Soutenue le 30-03-2017
Le jury était composé de Natacha Heutte, Hélène Joncheray.
Les rapporteurs étaient Jean Griffet, Christophe Gibout.

mots clés mots clés


  • Résumé

    Alors qu’ils ne sont seulement que 45% à pratiquer 2 heures de sport par semaine, 90% des français consomment 1 à 2 heures d’images à contenu sportif par jour. Le sportif de haut niveau reste la figure qui unifie ces deux rapports au sport dans nos sociétés contemporaines par sa présence ou ses avatars. Notre hypothèse est que, dans ce contexte, la peau du sportif de haut niveau en dit long sur nos environnements naturels, culturels et corporels. Elle serait même annonciatrice d’autres manières d’habiter son corps et d’habiter le monde, bref d’une écologie corporelle dont il convient de dresser les contours. Le système tégumentaire des athlètes est le plus souvent appréhendé selon des principes de résilience. Le sportif de haut niveau semble avoir une peau exceptionnelle, résistante aux chocs, aux coups, aux agressions des milieux naturels et sociaux. Elle est également la griffe retenue du paraître arborant de multiples corps étrangers à vertus ornementatives (piercing, tatouages, implants…). Elle est l’objet de toutes les attentions : quête d’éternelle jeunesse, de sensations inédites, d’impressions fortes, signe de triche ou de souffrance, révélatrice d’une appartenance identitaire.Mais c’est oublier aussi qu’il s’agit d’un écosystème en soi. Les théories du paraître et du frisson prennent en compte cette idée selon laquelle la peau du sportif de haut niveau serait biologiquement et culturellement singulière, énonciatrice d’un nouveau style de vie ou d’une mutation. Nous proposons d’analyser ce phénomène en croisant plusieurs corpus :- Enquête bibliométrique sur la peau des sportifs de haut niveau- Biographies écrites et documentaires de sportifs de haut niveau- 76 questionnaires-entretiens avec des sportifs de haut niveau- 200 spots publicitaires- Sondages et enquêtes de notoriété


Prendre au sérieux les loisirs de prédation : chasse, pêche, cueillette et naturalisme dans l'estuaire de la Seine

par Marie Cheree Bellenger

Thèse de doctorat en Staps
 
Sous la direction de Olivier Sirost.
Soutenue le 31-03-2017
Les rapporteurs étaient Jean Griffet, Christophe Gibout.

mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail de thèse propose d’interroger la place des loisirs de chasse, de pêche, de cueillette et d’observation naturaliste dans la préservation des espaces naturels de l’estuaire de la Seine. Le cadre conceptuel s’appuie sur la sociologie du loisir nord-américaine pour traiter ces activités selon la Perspective des Loisirs Sérieux. À travers une méthodologie qui mêle l’ethnographie, l’entretien récit de vie et le questionnaire, ces loisirs sont présentés comme le support de conflits mais aussi d’engagements, liés à l’étude, à la gestion et à la valorisation de la nature. L’analyse lie l’immersion dans l’environnement et la pratique de la prédation avec la construction de convictions écologiques d’ordre sociopolitique. La mise en cohérence de ces convictions est assurée par des passeurs qui font usage du loisir comme d’un outil de transaction sociale : il est un support de communication utilisé pour mettre en réseau les différents acteurs institutionnels et associatifs qui s’investissent dans la préservation de la nature.