tout sur la natation
Adresse
/
Téléphone




AQUAJOGGING

Petit historique de l'aquajogging
 
La technique de  l'aquajogging, existe depuis le début des années 70 et nous vient, comme c'est souvent le cas, des Etats-Unis. Glenn McWaters, un entraîneur sportif des Marines américains, blessé à la jambe, invente la méthode pour sa propre rééducation. Il conçoit un gilet pour l'époque qui lui permet de restituer en eau profonde les mouvements de la course à pied.

Est-ce que tout le monde peut pratiquer l'aquajogging ?
Il est idéal pour se remettre d'une séance de sport intensif, pour récupérer d'une blessure, surtout si l'on veut continuer à courir sans se faire mal. Donc à priori, pas de contre-indications, sauf si l'on a peur de l'eau ou que l'on nage mal.
 
C'est bon pour le cœur, l’eau provoquant une résistance environ quinze fois supérieure à celle de l'air, la course dans l'eau impose à l'organisme un effort supplémentaire à une gym classique dans l'eau. Cette pression est excellente pour le retour veineux car elle réalise un massage naturel en appuyant sur les muscles ainsi le système cardio-vasculaire est davantage sollicité.
Une activité parfaite pour celles ou ceux qui souhaitent développer leur endurance et leur souffle en toute légèreté dans l'eau. Par ailleurs, l'aquajogging est un excellent moyen de raffermir sa peau partout, d'éliminer les toxines en stimulant la circulation sanguine, grâce à l'élément liquide.

On peut le pratiquer seule ou à plusieurs en mer, dans sa piscine ou dans une piscine municipale. Il suffit de courir dans l'eau, équipée d'une ceinture de flottaison permettant d'avancer dans l'eau là où vous n'avez pas pied.
Le buste demeure vertical tandis que les jambes se déplacent d'avant en arrière, sans trop monter les genoux vers le haut et on laisse apparaître la pointe du pied vers l'avant. L'action des jambes des jambes est aidée par le mouvement des bras qui donnent l'élan.