tout sur la natation
Adresse
/
Téléphone
La résistance de l’eau permet de travailler douze fois plus en cadence élevée qu’une séance de vélo en plein air, l’aquabike permet d’obtenir des résultats rapidement sans risque de courbatures pendant et surtout après l’effort. Le travail s’effectue notamment sur les quadriceps, les fessiers et les cuisses. Cette activité sportive développe les capacités cardio-vasculaires, l’endurance et permet de muscler les jambes. Le travail dans l’eau tempérée permet de travailler en douceur pour soulager les articulations.
Doux pour les articulations et sans pitié pour la cellulite, l’aquabike sculpte le corps en un temps record, c’est le point fort du phénomène fitness des années 2010.
 Les Italiens sont les premiers à avoir eu l’idée de poser des vélos au fond ou sur les parois d’une piscine. Les Espagnols et les Portugais ont suivi. Et, maintenant, nous ! L’activité a plusieurs appellations : vélo aquatique, aquacycling, aquabiking, water bike…
 
En France, la pratique se démocratise fortement depuis 2012 et la plupart des piscines proposent cette activité Fitness.  Dans l’eau, on souffre moins, l’exercice physique est plus agréable et on fournit un effort plus conséquent. Pas besoin d’être une athlète chevronnée pour se lancer : la discipline est accessible à toutes et tous notamment parce qu’on peut régler le niveau de résistance du vélo.
La résistance de l’eau entraîne une dépense de calorie supplémentaire en favorisant le drainage et la circulation sanguine tout en conservant une fréquence cardiaque respectable qui permet de prévenir les risques cardio-vasculaires. Depuis le années 2010 les activités Fitness aquatiques ont vu le jour dont l’aquabike mais on peut voir aussi :
-        L’aquarunning ou aquajogging (courir dans l’eau avec ou sans ceinture)
-         L’aquaboxing (faire de la boxe sous l’eau)
-        L’aquastep (faire du step dans l’eau)
-        Et enfin la Zumba aquaZumba (faire cette danse dans l’eau)…