Manu LEGROS Coach Cycliste
On vous parle beaucoup du « Test à l’effort », oui mais pourquoi ?
 
Un test à l’effort se révèle intéressant pour tous les sportifs, quel que soit le niveau de pratique, du simple randonneur du dimanche au sportif professionnel. Cela permet en quelque sorte de faire un point sur la condition physique, en mettant en évidence vos points faibles et/ou points forts. Cela permet à votre coach d’orienter les entraînements précis en fonction des zones définie.

Faire un test « pour faire un test d’effort » comme tout le monde n’a vraiment aucun intérêt. En revanche, pour les sportifs désireux d’améliorer leurs entraînements avec les données issues du test, ce dernier devra être programmé fin février ou en mars, lorsque vous aurez suffisamment engrangé des kilomètres et commencé quelques entraînements en intensité afin que le cœur soit habitué à monter haut.

Réalisé trop tôt dans la saison, les chiffres risquent d’être faux faute d’entraînement suffisant. Réalisé trop tard, vous risquez d’avoir réalisé une bonne partie de vos entraînements en intensité à des seuils cardiaques faux et vous aurez ainsi perdu un peu de temps pour arriver à votre pic de forme.

Pour les coursiers, ce test devra être réalisé au moins une fois par an….voire deux fois, avec un second test en cours de saison pour valider l’efficacité de vos exercices et ré-étalonner vos seuils qui auront probablement évolué grâce à un entraînement bien mené.

Cela permet ainsi au sportif et à son coach de travailler en osmose, avec des données bien précises.