Manu LEGROS Coach Cycliste
Tout d’abord, un des premier point qu’il est important de savoir. Il doit OBLIGATOIREMENT s’effectuer du côté droit de la route.
 
 
Réglementairement, il est interdit dans les 50 premiers et les 20 derniers kilomètres d’une course, ainsi que dans le dernier kilomètre à l’approche d’un sprint ou grimpeur. Le ravitaillement est donc exclu pour les épreuves inférieures à 70 kilomètres.
 
 
Il est à éviter dans les descentes, les montées à fort pourcentage, à l’approche d’un virage, par fort vent dans les zones ou les coureurs roulent en éventail.
 
 
*** Petits conseils pour la personne qui passe le bidon ***
  • Se tenir sur le bas-côté de la route (c’est le coureur qui vient chercher le bidon)
  • Faire face au coureur
  • Regarder le coureur
  • A l’approche du coureur : effectuer un mouvement parallèle et dans la trajectoire de celui-ci, de manière à ce que le coureur reçoive le bidon au creux de la main sans le heurter. Et ne JAMAIS courir à côté des coureurs.
  • Lâcher le bidon lorsque l’on sent que le coureur l’a saisi.
 
 
*** Le coureur qui reçoit le bidon ***
  • Prévenir les concurrents qui le suivent qu’il va se ravitailler
  • Se rapprocher du bas-côté droit de la route
  • Regarder la personne qui passe le bidon
  • Un bidon se prend de la main droite
  • Tendre la main ouverte et décalée de vingt centimètres au-dessus et sur la droite du guidon
  • Ralentir très légèrement sa vitesse pour ne pas perdre trop de place au sein du groupe
 
*** Le jet de bidon ***
  • Le coureur doit déposer son bidon vide sur le bas-côté de la chaussée, sans le jeter sur ou par-dessus les spectateurs (risque de blessures).
  • Un bidon jeté avec trop de force, risque de ricocher sur un obstacle et de revenir sur la chaussée.