la soubressade, la saveur de là-bas

envoyé par Janine Sampéré

"Pour moi la soubressade est liée au souvenir d’Ivanhoé!!!
Tous les mercredis en fin d’après-midi, j’allais dans une charcuterie de la rue Hoche chercher de la soubressade et de la boutifare. Au grand déplaisir de mon père, qui lui, voulait manger «traditionnel», tout le reste de la famille s’installait, avec des sandwichs, devant la télé le soir venu.
J’en souris encore…

Et vous??? Faites-moi partager vos souvenirs de soubressade…
A partir d’une recette ancestrale, je fais élaborer artisanalement à Oliva, des produits pieds-noirs et espagnols, authentiques et savoureux. Aujourd’hui je vous propose de la vraie soubressade pied-noir, normale ou piquante et la traditionnelle espagnole.
Le secret de cette fabrication reste entier. Les méthodes traditionnelles n'ont pas changé depuis plus d'un demi-siècle.
A Pâques, je vous proposerai la mouna, les fromantjades, les cocas et beaucoup d’autres specialités!

Ingrédients:
• Gras et maigre de porc
• Pimentón, épices
• Sel, poivre, noix de muscade, ail
Tarifs:
• 7,90 euros les 300 gr environ l’espagnole
• 8,00 euros les 300 gr la pied-noir
• 8,10 euros les 300 gr la pied-noir piquante
Port:
Livraison par DHL 24/48h : 6,90 euros (sous-vide)
Moyens de paiement:
• Commande par téléphone, règlement
par CB
• Commande par courrier, règlement
par chèque

Produits garantis 100% naturels, sans conservateur ni colorant.

A très bientôt
Janine Sampéré, de la place Hoche, Alger
Janine SAMPERE - Calle Menéndez y Pelayo 7 bajo - 46780 OLIVA (Valencia) ESPAGNE
Tel IP Français : 04.89.61.01.33 Email: janine.sampere@yahoo.fr

PS: Lisez un peu plus pour mieux me comprendre!


J’ai envie, avec ce petit mot, de vous faire partager une grande émotion.

Au tout départ, il s’agissait pour moi de retrouver la saveur de la soubressade dont je me régalais, tous les mercredis soirs, en famille, devant la série télé d’Ivanhoé.
J’ai donc demandé à mon charcutier local de me fabriquer de la soubressade suivant la recette de mon arrière-grand-père (transmise par ma maman). Après quelques ajustements, il m’a semblé qu’enfin j’avais retrouvé toute la saveur de la soubressade de « Chez Nous » ;-)
Me vint ensuite l’idée de la partager et, ayant eu accès à un annuaire recensant les pieds-noirs, j’ai envoyé des messages pour la proposer.
Ce à quoi je ne m’attendais pas c’est à cette immense vague de souvenirs que ma soubressade allait déclencher.
Comme si j’avais ouvert la "boîte de Pandore" j’ai réveillé quantité d’émotions enfouies depuis si longtemps!!!
Je suis touchée, quelquefois aux larmes, par vos réponses si émouvantes. Pourtant mes proches vous diront que je ne suis pas sentimentale... sauf (sûrement) en ce qui concerne l’Algérie.
Je suis la cinquième génération née sur place. L’arrière-grand-père de mon grand-père est arrivé en Algérie, avec ses parents, en 1840.
Si je vis depuis 15 ans en Espagne, au milieu des orangers et des oliviers, c’est parce qu’ici je me sens « chez moi ». Et comme me le disait mon oncle François (qui m’a légué des cahiers, écrits de sa main, remplis d’anecdotes de la famille et de recettes de pâtisserie, qui s’ajoutent à celles qu’a pris la peine d’ écrire ma mère): «Qui aurait pu prédire qu’un jour tu retournerais dans le berceau de tes origines et qu’avec tes enfants tu ferais revivre tes racines!!!»
Ce qui est sûr c’est que «ma soubressade» montre que quel que soit l’endroit d’Algérie que nous habitions, quel que soit l’endroit où nous avons émigré, nous sommes tous, Algérois, Oranais, Constantinois, Bônois et tous ceux des autres villes et villages, issus d’une grande famille et nous appartenons tous à la grande nation des «PIEDS-NOIRS».
Et ce qui m’amuse c’est, qu’après avoir si longtemps cachés leur origine, tout à coup autant de célébrités, déclarent être d’origine pied-noir.

À bientôt, fraternellement.

Janine Sampéré

PS: pourquoi ne pas organiser une réunion «pieds-noirs» à Oliva? Cliquer sur le lien Casa-Janine pour découvrir mon paradis: www.casa-janine.com

de A comme Anisette à Z comme Zlabias

Tout commence par l'indispensable Anisette (le pastis du pied-noir, boisson anisée plus proche du raki turc ou de l'ouzo grec, des marques Cristal, Gras, Phénix, Galiana, Liminana) et la kemia : comme le dit Christophe Certain dans son livre "Cuisine pied-noir" "la kemia est à la cuisine pied-noir ce que les tapas sont à la cuisine espagnole : des petites rations de différentes compositions que l'on sert à l'apéritif, et dont le but original n'était pas tant de rassasier que de donner soif."
 
On trouvera donc dans la kemia : des anchois, des escargots, des moules des sardines et du thon à l'escabèche, des fèves au cumin, des olives (vertes, noires, violettes) cassées ou pas, des pois chiches grillés et salés, des tramousses (graines de lupin -jaune-), des variantes (petits morceaux de légumes -carottes, chou-fleur- en saumure), mais aussi des blanquiquos (boudins blancs), du chorizo, de la longanisse, de la soubressade (différentes sortes de "saucisses") ...  
 
les salades et plats : les boulettes de viande, le caldero (poissons et fruits de mer au riz), la chorba (soupe), les cocas (sortes de tacos à la frita ou autre), le couscous, la frita (poivrons rouges et verts, tomates), les gambas (crevettes), le gaspacho (ragoût différent de son homonyme andalou), la loubia (haricots en sauce), le mechoui (repas de fête, un agneau entier cuit lentement au-dessus d'un lit de braises), la melsa (rate farcie), la paëlla, le potaje (pois chiches, haricots), la salade juive (chaude ou froide), les scipionicos (petits calmars), le tajine, la tchouctchouca (variante de la frita avec courgettes et aubergines en plus) ...
 
sans oublier les desserts : la calentica (galette de farine de pois chiche), les croquants aux amandes, les cornes de gazelle, les makrouds, les mantecaos (biscuits sablés au saindoux et à la cannelle), la mona ou mouna (brioche de Pâques oranaise), les oreillettes (beignets équivalent des bugnes lyonnaises, des merveilles bordelaises, des buttiaux nantais ou des rondiaux solognots), le pain perdu, les pets-de-nonne, les roïcos, les Zlabias ...
 
...
 
Pour en savoir plus, rendez-vous sur "couleur kemia" de notre ami Babali :
 
et sur "cuisine pied-noire" de notre ami Christophe Certain : http://www.cuisine-pied-noir.com/
 
n'hésitez pas à nous communiquer vos recettes personnelles : ici vos secrets de grands-mères sont en de bonnes mains (et estomacs)
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com