Compte rendu de la réunion collégiale

du jeudi 4 décembre 2014 à la salle des Martégales

 

 

Emargement à partir de 17h30

Ouverture de l'assemblée à 18h par le Président du MACT Monsieur Michel MEACCI.

 

            Rappel des sujets du jour :

 

            - n° 1 : amodiation : nouvelle méthode de répartition et rapport sur le travail de la commission "Amodiation excessive".

 

            - n° 2 : rapport financier.

 

            - n° 3 : projet d'aménagement urbain.

 

 

 

- n° 1 amodiation :

 

Une présentation est faite par Geneviève CANET. L'ancienne tarification par catégorie, différente suivant les différents syndicats, présentait des difficultés pour appliquer les hausses annuelles, et s'avérait très inéquitable entre les membres du MACT.

 

A l'issue d'un gros travail, qui a consisté à comparer onze scénarii, la répartition aux m² occupés par les embarcations a été retenue. Elle est celle retenue par MPM pour sa facturation et appliquée à tous les clubs présents dans le Vieux-Port. La commission tarifaire a présenté cette nouvelle répartition au conseil d’administration qui l’a validée.

 

Pour la bonne compréhension de tous, Geneviève CANET a exposé ce mode calcul :

 

            La facture de MPM est composée de 4 éléments :

            (Tarifs HT votés en séance plénière par la CUM)

            - Plan d'eau occupé par le MACT  : 11 723 m2 à 25€

            - Pontons                                           :   1 118 m2 à 15€

            - Terre-plein bâti                                :        72 m2 à 15€

            - Terre-plein non bâti                        :   1 154 m2 à 15€

                                              

            3 catégories de navires

                                                                                               Amodiation     Cotisation

            - 20 Pêcheurs professionnels :   469 m2                       Gratuite         100€

            -   8 Pêcheurs retraités            :   122 m2             au m2              230.74€

            - 302 plaisanciers                    : 7 271m2             au m2           

 

La facture totale de 401.082 € entraîne un prix unitaire de 54,25 €/m2, tarif qui a été appliqué à la surface (longueur X largeur) de chaque navire.

 

Les frais de fonctionnement ont été répartis suivant la même méthode de calcul, soit 21,77 €/m2.

 

Des explications ont été apportées suite aux remarques de certains adhérents, pour  des hausses importantes subies. Si le nouveau calcul a entraîné des hausses pour certains, d'autres ont connu des baisses.

De plus, il faut rappeler que l'amodiation a augmenté de 100% en six ans.

Par ailleurs, il s'agit d'un rééquilibrage des tarifs entre les différents syndicats, très inégalitaires, modification souhaité par le conseil d'administration.

 

Cette modification s'imposait au MACT depuis la signature du contrat du 4ème trimestre 2009, et devenait une réalité depuis le regroupement des bateaux du SPRN sur les pannes du SLPP et CNP.

Ce changement tarifaire avait été annoncé au Collège de 2013 qui s’est tenue rue des Martégales.

 

La répartition des frais de fonctionnement au m², à l'instar de charges de copropriété, a été présentée également par la Commission tarifaire et adoptée par le Conseil d’administration.

 

 

Sur les travaux de la commission "Amodiation excessive" :

 

Il est rappelé que cette commission a été créée l'an passé suite à la pétition d'adhérents mécontents des hausses pratiquées.

 

Plusieurs pistes ont été soulevées et des courriers ont été faits pour interpeller MPM sur ces questionnements, et notamment sur :

 

- La facturation des m² afférents aux bateaux des pêcheurs alors que ces derniers bénéficient de la gratuité ;

- La facturation de 2.369 m² supplémentaires (différence constatée entre les 2 propositions de contrats).

 

Nous avons pu observer par différentes sources que d’autres clubs sont taxés uniquement sur la surface des navires qui occupent le plan d’eau.

 

A ce stade, le président est amené à faire un point sur le renouvellement du contrat. Celui qui nous lie à MPM s'est terminé fin septembre 2014, mais n'ayant pas été dénoncé en temps et en heure, il s'est renouvelé par tacite reconduction jusqu'à la signature du prochain.

 

Le contrat proposé a fait l'objet de plusieurs remarques et est donc en cours de négociation. La grande différence avec les autres clubs du Vieux-Port réside dans le fait que le MACT reste propriétaire de ses infrastructures.

 

De plus, outre les investissements faits, le MACT, déjà connu pour ses animations autour de la tradition marseillaise, joue un rôle économique, avec 4 emplois pérennes créés.

 

 

- n° 2 rapport financier :

 

Le trésorier Yves BOETTO intervient.

 

La situation arrêtée au 30/09 laisse apparaître un résultat positif de 43.000 €.

 

Le total des cotisations s’élève à 161.000 €, soit un résultat sensiblement identique à celui de 2013. Il inclut bien des hausses et des baisses tarifaires.

 

A noter, une baisse significative de 40.000 € pour les  changements de bateau.

 

Une certaine satisfaction a été enregistrée pour la baisse de la facturation d'électricité, mais il faut rester vigilant aux consommations.

 

A été évoqué des frais de remise en état des pontons If, Frioul et Planier pour la somme d’environ 50.000,00 euros ont été effectués fin 2013 à ce jour. Comme toujours, le Président rappelle que tout un chacun peut prendre rendez-vous avec le secrétariat pour consulter au siège toute pièce comptable.

 

Il a été voté au Conseil d’Administration du jeudi 4 décembre 2014, sur devis présenté par Monsieur BIZORD BLANCO Jonas, la pose d’une chaîne mère avec ses corps morts ainsi que le rattachement des pendilles à celle-ci entre la panne San Michel et Planier pour la somme de 27.156,00 euros. Le but de l’opération est de sécuriser les navires occupant cette partie de plan d’eau.

 

Les subventions continuent à couvrir les dépenses de l'événementiel et du Marie-Christine. Ainsi ces initiatives, qui font l'image du MACT, ne pèsent pas sur les cotisations.

 

L'ensemble des comptes sont consultables au bureau sur RdV.

 

 

- n°3 projet d'aménagement urbain

 

L’architecte Monsieur Kevin ROCCARO auteur de la première esquisse, intervient.

 

En préambule, il est précisé que le projet présenté ici s'inscrit comme un projet d'accompagnement à celui de Monsieur FORSTER, et non comme un contre projet.

 

Notre architecte n’a pas dénaturé l’immobilier et le mobilier réalisé dans la 1ère tranche. Il a cependant travaillé à intégrer les besoins spécifiques de la pêche artisanale dont le MACT assure l’intégration dans le tissu urbain.

 

Le projet se caractérise par deux zones :

Une dite "zone technique", incluant la grue, les équipements de la chaîne du froid (chambre froide, machine à glace, etc.), casiers à filet et équipements de maintenance, d’un part,

Et, d’autre part, une zone dite "zone partagée" avec des barrières amovibles.

 

Quelques explications sont apportées sur ces aménagements qui répondront aux normes actuelles. (wc, eaux grises et noires, etc...).

 

Une suggestion est faite d'y inclure les bureaux du MACT, les modules dans leur conception ne permettent pas d’y transférer le siège par manque de place.

 

Le projet a déjà été présenté aux instances, le Président de MPM Monsieur Guy TEISSIER, n'est pas resté insensible au fait qu'il présentait également une nette économie par rapport aux lourds investissements réalisés par MPM dans la 1ère tranche des travaux. Aussi le MACT l'a sollicité par courrier afin qu’il puisse organiser une rencontre avec le cabinet FORSTER.

 

Par ailleurs, le Président du Conseil Général Monsieur Jean-Noël GUERINI fera une visite sur les quais du MACT le jeudi 11 décembre 2014 à 11 heures afin de se rendre compte de l’accompagnement au projet du cabinet FORSTER que nous proposons.

 

Le cabinet ROCCARO, qui a réalisé cet accompagnement, sera de nouveau mis à contribution pour étendre la réflexion sur toute la partie allant des CANOTIERS à SAINT JEAN. Le Président demande alors si des questions sont a exprimer par l’assistance.

 

Pour le MACT et son Président Monsieur Michel MEACCI, il est essentiel de assurer l’intégration de cette zone qui laisse apparaître un mélange culturel et une tradition bien encrée de la pêche artisanale. Ses quais font la continuité du quartier du Panier qui reste historiquement un quartier populaire à ne pas faire disparaître.

 

Après quelques échanges autour du projet, la séance a été clôturée à 19h45.

ce site a été créé sur www.quomodo.com