40ème Open de Fourmies - 2016

Emmanuelle magistrale dans l'open B !!

Valérie, Emmanuelle, Henryk et Gervais ont participé au 40e open de Fourmies qui a réuni 153 joueurs du 14 au 16 mai 2016.

 

Avec 7 rondes concentrées sur trois jours dont 3 parties sur le 2ème jour, ce tournoi est assez intense. La cadence de 1h30 + 30"/coup est complétée par une 2ème période de 9 mn + 3"/coup. Bon nombre de joueurs (même les meilleurs) se font surprendre et se retrouvent en zeïnot terrible dans cette deuxième période inhabituelle qui, avec le rajout trop court, ressemble davantage à du 10 mn ko.

 

Open A réservé aux joueurs classés à + 1700 (72 joueurs) :


Valérie (2089) réalise un bon début de parcours : victoire contre une jeune Luxembourgeoise (1724)
et nulle contre le maître fide Clément Houriez (2345). Dans sa 3ème partie, elle est opposée à R. Dutreuil,
un junior classé 2201. Valérie compte un pion de plus. Son adversaire est obligé de céder un fou sur un pion
filant à la promotion. Elle est gagnante en finale où elle dispose de ses deux fous et d'un pion contre Fou +
pion (les pions sont bloqués). Le zeïnot est terrible. Elle finit par perdre au temps alors que la nulle était
possible en échangeant un fou sur le dernier pion adverse. Dommage ! A la ronde suivante, une nulle
sympathique est conclue avec un ami, G. Israël (1954). Elle inscrit ensuite 1,5 points aux rondes 5 et 6
(=2001 ; +1968) avant de s'incliner pour finir face au maître fide G. Philippe (2305).
Valérie totalise 3,5 points et se classe 32ème. Elle est 1ère féminine et gagne un prix.

 


C'est le maître Gabriel Battaglini (2440) qui remporte le tournoi avec 6 points. le podium est complété par 

les maîtres Borya Ider (2430) et Bilel Bellahcene (2483) tous deux avec 5,5 points.

 

 

Open B réservé aux joueurs classé à - 1800 (81 joueurs) :

Emmanuelle (1782) portait le élo n°2 du tournoi. Elle avait l'objectif de finir sur le podium. A l'issue de la ronde 4, plusieurs jeunes Belges pointent en tête du classement. Le minime Maximilien Dallemagne (1792), n°1 du tournoi, et le benjamin Justin Guerit (1674) se partagent la première place avec 4 pts sur 4. Ayant concédé deux nulles (1630 ; 1601), Emmanuelle fait partie du groupe de poursuivants (3/4), à distance tout de même car certains joueurs comptent 3,5 points. La confrontation des deux belges tourne à l'avantage du plus jeune qui se retrouve seul en tête à 5 points sur 5. Victorieuse du Nordiste C. Chopin (1634), Emmanuelle affronte et bat le leader à la ronde 6. Cela provoque un regroupement de cinq prétendants à la victoire totalisant 5 points sur 6.

Notre Tour infernale joue sa dernière partie avec les noirs face à Louis Dembinski (1743). En milieu de jeu, la position est égale et la structure de pions est bloquée au centre. Une tentative cèderait des cases importantes aux pièces adverses. Après ce constat, Emmanuelle propose la nulle. Après une consultation des résultats sur les tables voisines, son adversaire refuse la proposition. Disposant d'un net avantage de temps, il en prend énormément pour jouer les quelques coups suivants. Finalement, son jeu devient approximatif et il se retrouve enfermé dans camp avec les pièces restantes (Tour et Cavalier) figées dans une position de clouage. Emmanuelle se montre très active malgré la crise de temps. Elle réalise une percée et se crée un pion passé. Son roi et sa tour sont dans le camp adverse. La victoire semble promise mais la pendule peut en décider autrement. L'un de ses coups est joué avec 1 seconde restante !! Malgré le stress extrême, ses coups sont précis. Cette fois, une menace de mat lui permet de regagner quelques secondes. L'adversaire doit céder sa pièce mineure. L'issue de la partie ne fait plus de doute. L'adversaire abandonne.

Emmanuelle remporte le tournoi avec 6 points (5 victoires et 2 nulles). Ayant gagné de son côté, le n°1 du tournoi totalise également 6 pts. Les deux premiers prix du classement général sont partagés au système Hort. Notre championne empoche ainsi 450 € et 19,8 points fide qui lui permettent de repasser la barre des 1800.

Le président du club est fier d'Emmanuelle. Il la savait capable de gagner ce tournoi et elle l'a fait. Son coach, John Cappon, est satisfait également. Ses conseils ont portés leur fruit. Bravo !

 

Gervais (1751) n'avait aucune prétention mais souhaitait réaliser un bon tournoi. Ses victoires aux deux premières

rondes allaient dans ce sens. Il joue la ronde suivante avec les noirs face à Henryk (1647). Avec les blancs, notre

allemand renonce au roque et lance une attaque sur le roi noir. La position blanche est dynamique, les pièces

sont braquées sur le roque adverse mais la défense du président des Tours est sérieuse. Henryk déclenche les

hostilités prématurément. Il avait le temps d'améliorer sa position d'attaque tant le contre-jeu adverse était

inexistant. Finalement, Gervais parvient à échanger les cavaliers et gagne un pion. Peu après avoir obtenu cet

avantage matériel, il relâche son attention alors qu'un sacrifice reste possible. Cela n'échappe pas à Henryk qui

profite de cette occasion pour créer une combinaison de mat. Cette fois, il n'y a plus de défense satisfaisante.

Gervais est vaincu par son équipier de club. Le contre-coup de cette défaite se fait sentir aux rondes suivantes

(-1513, = 1465, =1477). Sa dernière partie, Gervais la gagne très vite avec les noirs face à un Picard de Soissons,

M. Delahaye (1490) sur un piège tactique. Le président des Tours infernales se classe 26ème avec 4 points.

Sa piètre performance devrait lui coûter 33,2 points fide.

 

Henryk (1647) gagne aisément ses deux premières parties (+1237, +1467) avant de vaincre son président.

Avec 3 points sur 4, il joue ensuite à la table 1 contre le n°1 du tournoi. Malgré une bonne réalisation,

Henryk s'incline. Ayant marqué 2 points sur 3 pour finir, il se classe 9ème, totalise 5 points et garde espoir

de gagner le prix vétéran. Cela ne dépend plus de lui mais d'une autre partie, celle de la table 6 où un autre

vétéran, A. Louis (1701) joue une finale Dame contre Dame + pion. Un résultat nul suffit pour se classer 1er

vétéran. Le stress l'amène à jouer un coup illégal. L'échange des dames étant forcé, le pion restant fait la

différence. Cette défaite permet à Henryk de gagner le prix vétéran (100 €)

 

3 Tours infernales (sur 4) décrochent un prix. Cela n'a pas manqué d'être remarqué par l'organisateur et l'arbitre lors de la cérémonie de clôture.

 


Notre ami Cyril Hameau (1964) du club de Dieppe, ne réalise pas un bon tournoi. Certes, le point concédé à la 1ère ronde face à un maître fide classé 2350 n'est pas important. Par contre, les deux autres défaites contre des joueurs moins bien classés (1712, 1912) font mal, d'autant plus qu'un avantage de deux pions était acquis dans l'une des deux. Les deux nulles (1748 ; 1913) coûtent encore des points et du moral. Dans l'ultime partie, Cyril se fait plaisir avec les blancs en infligeant une attaque démonstrative au vétéran J. De Lagontrie (1726). Cyril marque 3 points et prend la 52ème place. Il devrait perdre 26,6 pts fide.

 


Grille de résultats open A


Grille de résultats open B

Valerie - Fourmies 2016.jpg
Emmanuelle - Fourmies 2016.jpg
Gervais - Fourmies 2016.jpg
Henryk - Fourmies 2016.jpg
Cyril - Fourmies 2016.jpg
3 Winners a Fourmies 2016.jpg
Fourmies 2016 - Apres l'effort le reconfort.jpg
Merci aux organisateurs et bénévoles du club de Fourmies qui ont fait de cette 40ème édition une réussite.
ce site a été créé sur www.quomodo.com