37ème Open de Béthune 2016

Emmanuelle au 37ème open de Béthune

L'édition 2016 a réuni 249 joueurs répartis en 3 tournois de 9 rondes sur la cadence de 1h30 + 30" par coup. Avec deux parties par jour dont la première à 9h30, cette compétition calée au milieu des festivités est assez éprouvante.

 

Emmanuelle (1802) jouait dans l'open B (67 participants) réservé aux élos allant de 1600 à 2000.

Ronde 1 : Victoire facile et rapide (14 coups) face à un joueur classé 1696

Ronde 2 : La partie face à E. Manet (1938) fut très serrée. C'est au cours du zeïnot qu'Emmanuelle commet une erreur qui lui vaut la défaite.

Ronde 3 : Avec les blancs face au élo n°1, JL Salvaing (1991), Emmanuelle produit une grosse attaque et finit par s'imposer.

Ronde 4 : Elle est opposée à G. Deveque (1905). La partie est égale. Les deux adversaires se retrouvent en sévère zeïnot. Emmanuelle gagne le fou restant contre deux pions. La nulle est amenée par répétition.

Ronde 5 : Emmanuelle jouent avec les blancs contre une cadette belge, S. Huttl (1827). La partie se résume à une attaque théorique dans l'Italienne où les noirs se défendent mal. L'attaque aboutit logiquement.

Ronde 6 : La Sicilienne jouée avec les noirs face à G. Delavaure (1914) est bien engagée. Emmanuelle obtient davantage d'espace à l'aile-dame et ses pièces mineures sont actives. Cependant, la structure de pions laisse à penser que la concrétisation sera difficile. Finalement, les blancs tentent de percer à l'aile-roi. Cette initiative permet une contre-attaque décisive pour les noirs.

A l'issue de cette ronde, un leader est seul en tête du classement avec 5 points. Un groupe de cinq prétendants dont Emmanuelle suivent à une demi-longueur.

Ronde 7 : La partie contre le belge O. Wlogalski (1892) est égale jusqu'à ce qu'Emmanuelle commette une erreur tactique : Elle perd une tour face à une menace de mat en deux coups.

Ronde 8 : Encore une partie à regrets, cette fois avec les noirs contre C. Zerbib (1865). Emmanuelle joue correctement l'ouverture et négocie bien le milieu de jeu. A ce moment, elle a une meilleure position. Malheureusement, elle joue très mal la finale pions + tour + fous de couleur opposée et la perd.

Ronde 9 : Emmanuelle joue sa dernière partie avec les blancs contre le benjamin belge R. De Cocq (1628). Rapidement, avec sa dame elle se montre agressive à l'aile-roi. Son adversaire décide néanmoins d'exécuter le petit roque. Avec en plus la paire de fous braquée sur son roi, la pression est trop forte. Il doit céder une pièce. Ensuite, Emmanuelle parvient à tout échanger pour atteindre une finale facile à gagner avec un fou de plus.

 

Emmanuelle se classe 13ème avec 5,5 points. Elle réalise une belle performance à 1931. Elle gagne un prix dans sa catégorie élo (70 €)

Côté points fide, elle devrait en gagner 31,8

 

C'est le belge M. Kocur (1909) qui gagne le tournoi avec 7 points devant le français G. Deveque (1905) qui compte également 7 pts.

 

Grille de résultats

 

L'open A est gagné par le cadet chinois Li Di (2434) qui totalise 7 points devant un groupe de six joueurs à 6,5 points.

L'open C réservé aux élos inférieur à 1700 est gagné par un minime hollandais classé 1482, F. Hematyar

ce site a été créé sur www.quomodo.com