Coupe de la Parité 2017

1er tour le 26 mars à Bernot : Les Tours se qualifient facilement !

Pour notre zone régionale HDF Sud, la coupe de la Parité n'a réuni que 5 équipes cette année. Cet effectif était également celui de 2015 alors qu'aucune équipe ne s'est engagée en 2016.

 

Ce taux de participation est incompréhensible. Les efforts déployés dans le secteur féminin ces dernières années ont permis de propulser à la hausse l'effectif de licenciées. Cette coupe de la Parité a été crée spécialement pour favoriser encore le développement des échecs féminins. Le nombre d'équipes engagées ne correspond pas aux réelles possibilités de notre effectif régional. Dommage !

 

C'est le club de Bernot qui accueillait cette compétition. En disposant de la salle des fêtes du village, l'organisateur offrait d'excellentes conditions. Parmi les équipes présentes, celle de Saint Just était la favorite incontestable. Composée de Valérie (2090), Pierre (1927), Emmanuelle (1826) et Gervais (1719) l'équipe des Tours infernales affichait une moyenne élo à 1890.

Les résultats sur l'échiquier ont confirmé ce statut de favoris. A part un demi-point concédé par Gervais face au jeune J. Castryck (1365) de Bernot, toutes les confrontations ont tourné à l'avantage des Saintjustois. La 1ère place du classement est obtenue sur le score de 11,5 points sur 12.

 

Avec l'engagement de trois équipes, le club de Beauvais a permis d'offrir une 2ème place qualificative.

La concurrence entre l'équipe de Beauvais A et celle de Bernot ne vit son dénouement qu'à la dernière ronde. Evelyne Girondin (1330) finit par céder face à Christine Caron (1350) et c'est l'équipe de Bernot qui se classe 2ème avec 6,5 points devant Beauvais 6 points.


St Just rate de peu la qualification pour la finale !

Dimanche 14 mai à Lille, la phase interrégionale groupe nord de la coupe de la parité ne réunissait que 4 équipes issues des qualifications Picardie et NPC.

 

L'équipe de Saint-Just, composée de Valérie (2081), Pierre (1948), Vincent (1949) et Emmanuelle (1835), affichait la plus forte moyenne élo, 1953

Cependant, l'équipe de Lille s'annonçait redoutable avec ses deux joueurs classés 2198 et 2186. Sa moyenne élo à 1948 était proche de celle de St Just. Avec un joueur classé 2263 au 1er échiquier, l'équipe de Isbergues avait une moyenne à 1870. Bernot faisait figure de "petit Poucet" avec une moyenne à 1434.

 


Ronde 1 :

Saint-Just domine nettement Bernot. Pierre compte un gros avantage matériel (2 pièces mineures). Après avoir tenter de résister, son adversaire dépose les armes. Sans se précipiter, Vincent monte une attaque irrésistible sur le roque adverse qui aboutit au mat. Emmanuelle gagne un pion dans le milieu de jeu et à partir de là rien ne va plus pour son adversaire. Celle-ci joue la finale jusqu'au mat. Face à B. Lucas (1580), Valérie prend beaucoup de temps pour trouver comment percer une défense "béton". Elle se retrouve en difficulté au temps, 16 secondes restantes contre 20 minutes et la situation sur l'échiquier tend à la nulle. Cependant, l'adversaire abandonne subitement en croyant au mat imparable. Saint Just s'impose sur le score parfait et pointe en tête du classement car le match des équipes nordistes s'est soldé sur le score de 2-2.

 

Ronde 2 :

Saint Just est opposé à Lille. Valérie se trouve rapidement en difficulté et ne reviendra jamais dans la partie. La partie de Pierre est longtemps égale mais le Lillois a tout de même l'initiative avec les blancs. Pierre finit par céder. De son côté, Vincent maîtrise la situation sans difficulté. Le match nul est encore possible mais Emmanuelle n'arrive pas à faire la différence. Elle est obligée de gagner mais le manque de temps à la pendule est terrible. Comme cela arrive souvent dans une situation de nulle, le joueur qui force le gain finit par perdre. C'est ce qui arrive à Emmanuelle. Saint Just s'incline sur le score de 3-1

 

A l'issue du 2e match, Isbergues est en tête avec 5 points (+4) devant Lille 5 pts (+2) et St Just 4 pts (+2). Bernot est dernier avec 2 pts (-8)

 

Ronde 3 :

La 1ère place du classement semble promise à Lille qui affronte Bernot. L'équipe de St Just peut encore se qualifier pour la finale nationale. Pour cela, il est impératif de gagner le 3e match contre Isbergues.

Face à R. Jossien (2263) qui a l'initiative avec les blancs, Valérie parvient à garder l'équilibre.

Au 2e échiquier, Pierre a les blancs et prend un net avantage positionnel sur son adversaire classé 1860. Il profite des roques inversés pour mettre la pression sur le roi adverse. De son côté, une fois de plus Vincent maîtrise la situation de bout en bout. Au 4e échiquier, Emmanuelle joue une partie assez serrée.

Les choses se gâtent pour nos Tours infernales. Valérie commet une erreur sur un coup de cavalier. Arrivée sur la 2e rangée, sa pièce mineure n'a plus de retour possible. Forcée de la céder pour un pion, elle perd pied et abandonne quelques coups plus tard. La grosse attaque de Pierre est sur le point d'aboutir. Cependant, il rate le coup du chaos et l'investissement matériel s'avère improductif car la défense adverse tient bon. Pierre est contraint à l'abandon. St Just est mené 2-0 et ne peut plus se qualifier. Vincent apporte logiquement le 1er point saintjustois. Emmanuelle atteint une finale de tours avec l'avantage d'un pion mais la victoire semble difficile à obtenir. L'adversaire négocie mal la fin de partie et l'échange des tours précipite sa fin. St Just parvient au match nul 2-2.

 

Ce sont les équipes nordistes, Lille (8 points) et Isbergues (7 pts), qui se qualifient pour la finale qui aura lieu les 17 et 18 juin au château du Rivau près de Chinon. Saint Just se classe 3ème avec 6 points. Bernot qui n'a pas réussi à gagner la moindre partie, est dernier avec 3 points.

 

l'équipe infernale
ce site a été créé sur www.quomodo.com